Bahreïn - Course : KO technique pour Leclerc, Hamilton ramasse la mise !

Bahreïn - Course : KO technique pour Leclerc, Hamilton ramasse la mise !

Lewis Hamilton s'adjuge une victoire inespérée, dû à un problème de recharge électrique sur la voiture de Charles Leclerc, solide leader jusqu'au 48e tour, mais finalement troisième. Double désillusion pour Ferrari, avec la casse d'aileron avant pour Sebastian Vettel (5e), conséquence directe d'un tête à queue. Deuxième, Valtteri Bottas complète le doublé pour l'écurie allemande !      19 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Mercedes - Lewis Hamilton profite des malheurs de Charles Leclerc et s'impose !
© Mercedes - Lewis Hamilton profite des malheurs de Charles Leclerc et s'impose !
Dans la pit-lane, sur la grille avant le départ, l'agitation était pour le moins exceptionnelle autour d'un homme. Pour la première fois de sa carrière, Charles Leclerc s'élançait en pole position, devant neuf titres de champion du monde, ceux de Sebastian Vettel et Lewis Hamilton, respectivement deuxième et troisième.

Derrière ce trio, le vainqueur de la première course, Valtteri Bottas, et un duo explosif sur la troisième ligne : Max Verstappen et la Haas de Kévin Magnussen. Les six pilotes et le reste du plateau s'installaient sur leurs emplacements de départ avec cette crainte : être déséquilibré par le vent, violent, notamment dans la ligne droite principale ou dans le sixième virage. Un vent qui ramenait beaucoup de sable, quelque peu balayé par les 20 pilotes lors du tour de formation.

Départ fébrile pour Leclerc, mais vite rattrapé !

Changement de leader au départ ! Sur l'impulsion, Vettel dépossédait Leclerc de son bien acquis un jour plus tôt. Pire, le poleman était aussi dépassé par Bottas, qui avait lui-même avalé Hamilton dans le premier virage. Le Monégasque digérait quelques instants la pression d'un premier départ en tête... avant de passer à l'attaque dés le tour suivant ! Même lieu mais autre issue cette fois : Leclerc repassait devant le vainqueur en Australie. Une bataille et une double peine pour Bottas, aussi effacé par Hamilton dans le quatrième virage.
Passé 6e, la belle opération était pour Carlos Sainz, devant Magnussen. Mauvaise affaire en revanche pour Romain Grosjean. Parti 11e, le Français perdait des positions, avant d'être accroché par Lance Stroll à la sortie du deuxième virage du premier tour. Le début de course était décidément agité, avec un accrochage entre Verstappen et Sainz au 4e tour. Menacé par la McLaren, le pilote Red Bull fermait la porte à l'intérieur du quatrième virage et provoquait une crevaison. Son ancien équipier chez Toro Rosso perdait gros et tombait en fond de classement.
Mais l'attention revenait très vite sur la tête de course. Auteur du meilleur tour dans la troisième, la quatrième et la cinquièle boucle, Leclerc revenait sur Vettel... et le dépassait dés sa première tentative. Très belle réaction du Monégasque, qui prenait alors la tête du Grand Prix, avant de s'envoler immédiatement ! Vettel était rapidement repoussé au-delà de la seconde d'écart, et pointait à 2'5 au 10e tour. Le top 4 reprenait alors son classement du départ : Leclerc-Vettel-Hamilton-Bottas. Verstappen était resté en cinquième, mais du changement derrière avec Ricciardo remonté au sixième rang, devant Raikkonen, Hulkenberg (parti 17e !), Pérez et Magnussen.

À la bataille en 12e position la bataille, Pierre Gasly lançait la vague des arrêts au stand dés la fin du 10e tour. Il était imité par son équipier Max Verstappen le tour suivant, suspecté d'une crevaison lente selon son équipe.


En souffrance, Hamilton lâche la deuxième place à Vettel

Le premier changement de gommes permettait à Leclerc de garder la tête. Au box au 14e tour, la voiture #16 était alors équipé de pneumatiques médiums, à bande jaune. Dans son sillage, la monoplace #44 de Lewis Hamilton, avec un choix différent, les gommes tendres, à bande rouge. Ce dernier avait flairé le bon coup, en faisant l'undercut sur Vettel, qui a du faire un tour de plus avant de s'arrêter !

Entre-temps, Daniel Ricciardo avait pris la tête de façon anecdotique, avant d'être effacé par les meneurs. L'Australien tablait sur une stratégie à un arrêt (honoré au 25e tour) et restait en piste avec ses gommes du départ. Même idée pour Kévin Magnussen, seule voiture Haas en piste après l'abandon de Grosjean, forcé à se retirer après son contact du départ avec Stroll. La "Formule 1 des autres" était alors dominée par Nico Hulkenberg, qui passait devant Kimi Raikkonen dans un mouvement rappelant celui de Leclerc sur Vettel pour la tête.

Heureux grâce à la stratégie de son équipe, Hamilton était tout de même en lutte avec ses gommes, surtout à l'arrière ! Quelques passages sur les dégagements asphaltés, des secondes de perdues : conséquence directe, le quintuple champion du monde perdait sa deuxième position face à Vettel presque sans combattre, au 23e tour. Pour l'Allemand, un gouffre toutefois sur Leclerc : le leader avait creusé une avance de 7'8", relevée après 24 tours, et de plus en plus imposante au fur et à mesure du Grand Prix.
Vettel puis Leclerc : une catastrophe en deux temps pour la Scuderia Ferrari !

L'excitation retombait pendant quelques tours, avant de reprendre au moment de la deuxième vague d'arrêt. Toujours à bonne distance, Hamilton tentait un nouvel undercut sur Vettel au 36e tour. La Scuderia réagissait immédiatement, en faisant rentrer Vettel dans la foulée. Mais l'Allemand était mis sous pression, en ressortant juste devant le Britannique, gêné par le trafic. La bataille entre les deux champions du monde durait quelques minutes... et était brutalement interrompu par le tête à queue de Vettel !
Sous la menace, l'Allemand était dépassé par son rival et partait aussitôt en tête à queue, tout seul, sans toucher Hamilton. Une erreur personnelle aux conséquences terribles : les vibrations liées à cet incident causaient une explosion de son aileron avant. L'Allemand était contraint de repasser au stand pour réparer sa voiture endommagée. Son retour en piste se faisait en neuvième position, derrière le top 4, mais aussi Hulkenberg, Ricciardo, Norris et Raikkonen.

Les deux pilotes Renault s'expliquaient d'ailleurs en piste, d'un peu trop près, à deux doigts de l'accrochage. Relancé, Vettel se débarrassait quand même rapidement de ce quatuor regroupé en une poignée de secondes.

Devant, Leclerc s'était arrêté sans encombres pour changer ses gommes (au 37e tour). Mais stupeur, à douze tours de la fin, le Monégasque appelait sa radio pour indiquer un problème moteur ! Son écart fondait alors comme neige au soleil, inexorablement. La raison ? Un souci de recharge électrique, et 160 chevaux en moins. Un problème insolvable : Lewis Hamilton prenait officiellement la tête du Grand Prix au 48e tour. Pour Leclerc, une fin de course terrible à plus d'un titre, condamné à lutter à 250 km/h en vitesse de pointe. Valtteri Bottas lui prenait la deuxième place au 54e tour.
Leclerc sauvé... par la voiture de sécurité, Hamilton s'impose !

Paradoxalement, le pilote Ferrari a été sauvé par l'intervention de la Safety Car consécutive... aux deux abandons des Renault, coup sur coup. Un timing incroyable pour le clan français qui a tout perdu à trois tours de l'arrivée. Cette neutralisation a figé pour de bon le classement de ce Grand Prix, avec un trio final : Hamilton-Bottas-Leclerc.
Lewis Hamilton décroche donc la victoire, la 74e de sa carrière !
Après Melbourne, un nouveau doublé pour Mercedes, grâce à la deuxième place de Valtteri Bottas. Maigre consolation pour Leclerc, qui monte sur le premier podium de sa carrière, mais évidemment pas à la place voulue.

Le Monégasque s'adjuge au passage le point du meilleur tour. Quatrième place pour Max Verstappen, devant Vettel... et Lando Norris, qui entre les premiers points de sa carrière, à la sixième place. La fin du top 10 a évolué grâce à l'abandon des deux Renault : Raikkonen prenant la septième position, devant Gasly, Albon, (qui ouvre aussi son compteur points) et Pérez.


Voici le classement final de ce Grand Prix de Bahreïn 2019 :
PiloteEquipeTempsEcartTours
1
HamiltonMercedes AMG Petronas Motorsport1:34:21.295
57
2
BottasMercedes AMG Petronas Motorsport+2.980
57
3
LeclercScuderia Ferrari+6.131
57
4
VerstappenAston Martin Red Bull Racing Tag Heuer+6.408
57
5
VettelScuderia Ferrari+36.068
57
6
NorrisMcLaren Renault F1 Team+45.754
57
7
RaikkonenAlfa Romeo Sauber Ferrari+47.470
57
8
GaslyAston Martin Red Bull Racing Tag Heuer+58.094
57
9
AlbonScuderia Toro Rosso+62.697
57
10
PerezRacing Point Force India Mercedes+63.696
57
11
GiovinazziAlfa Romeo Sauber Ferrari+64.599
57
12
KvyatScuderia Toro Rosso+1 tour
56
13
MagnussenHaas F1 Team+1 tour
56
14
StrollRacing Point Force India Mercedes+1 tour
56
15
RussellWilliams Racing+1 tour
56
16
KubicaWilliams Racing+2 tours
55
17
HulkenbergRenault F1 TeamAbandon
53
18
RicciardoRenault F1 TeamAbandon
53
19
Sainz Jr.McLaren Renault F1 TeamAbandon
53
20
GrosjeanHaas F1 TeamAbandon
16


Au classement général, l'équipe Mercedes fait un premier break, tant chez les pilotes que chez les constructeurs. Valtteri Bottas et Lewis Hamilton ne sont séparés que d'un petit point, et comptent quinze unités d'avance sur le premier poursuivant : Max Verstappen. Au total, 14 pilotes sont entrés dans le top 10 sur les deux premières courses.

Chez les constructeurs, Mercedes repart de Sakhir avec 39 points d'avance sur la Scuderia Ferrari. A noter la quatrième place provisoire d'Alfa Romeo (10 pts), et la dernière de Williams, désormais la seule équipe à zéro point. Un constat qui risque de se prolonger sur cette saison 2019...


     19 réactions

    FuegoLolo, 31 Mar. 2019, 19:03

    Enfin un beau GP. J'avais parié sur Leclerc, tant pis !


    renard442, 31 Mar. 2019, 19:30

    superbe gp . Je suis déçu pour charles cette première victoire etait presque là!!!! combien de pilote dans l'histoire de la f1 ont abandonner pret du but a cause de la mécanique....par contre vettel a intérêt a se ressaisir , le boss chez ferrari ce n'est clairement plus lui..... pour Renault f1......bah.....Renault f1 rien a dire de plus ( ça devient désespérant ) malgré une superbe course d'hulkenberg


    dahou ouabou, 31 Mar. 2019, 19:42

    Lecler élu pilote du jour ! Enfin , c'est bien mérité !


    Bo, 31 Mar. 2019, 19:48

    Superbe course d'hamilton avec une auto moins performante. C'était le seul à suivre, sans trop en demander à sa monture, ce qui s'est une nouvelle fois avéré payant à la fin. bravo a leclerc pour son we très solide. Ca promet une saison interessante.


    LH#44, 31 Mar. 2019, 19:51

    Vettel qui part encore une fois en toupie tout seul, lol Triste pour Leclerc cependant Hamilton qui continue son record d'au moins une victoire et une pôle chaque saison.


    Ginettafan, 31 Mar. 2019, 19:53

    La déception de Leclerc cache la réalité de la course. Hamilton avec une monoplace moins rapide que la Ferrari s'impose encore à Vettel à la régulière comme en 2018. L'Allemand fait faute sur faute dés qu'il y a pression. Donc victoire totalement méritée d'Hamilton. Leclerc aura d'autres occasions. Le challenger d'Hamilton c'est peut-être Leclerc. Les deux ont l'air de s'apprécier, on verra en piste.


    Supervroum, 31 Mar. 2019, 19:58

    Mercedes a mérité cette victoire, fiabilité en avant, et grâce à la pugnacité de LH il faut le dire ! Demi consolation pour Leclerc, Vettel, va pas falloir qu'il recommence sinon le no2 se sera lui.... Sinon petite phrase du jour pour Abitbul de gomme: 0+0= la tête à toto !!!!! Mais c'est un fiasco !! Aucun rythme, aucune perf, aucune fiabilité, allez habit de boule, tu donnerais le meilleur de toi même en prenant tes valises......


    Milano, 31 Mar. 2019, 20:25

    Cette Bérézina chez Ferrari, leclerc grand professionnel malgres son jeune âge, vrai bonne nouvelle pour cette saison se petit .


    AP01, 31 Mar. 2019, 20:33

    Enfin un GP comme on en voudrait tous les week-end de GP ! Bien évidemment, il a fallu sortir une SC pour gâcher la fin alors que réduire la vitesse dans la ligne droite airait largement suffit... Cela a profité à Leclerc et j'en suis heureux pour lui. Il confirme tout son potentiel et méritait 100 fois la victoire. Vettel est fidèle à lui-même, décidément. Il risque de devoir bientôt jouer le rôle que jouent ses coéquipiers depuis 10 ans... Il faut juste souhaiter que Ferrari revienne à meilleure fortune rapidement faute de s'ennuyer ferme au CDM. Dommage pour McLaren et RNO qui méritaient mieux. Et encore bravo au franoc-suisse. continue comme ça mon gars ! :-))


    renard442, 31 Mar. 2019, 21:20

    si quelqun a des infos sur les pannes renault , silence radio?


    BADé, 31 Mar. 2019, 22:29

    C'est marrant je suis sur que le même accident au départ mais avec Grosjean derrière Stroll il y aurait eu sanction pour Grosjean... Verstappen j'en parle même pas on a l'habitude qu'il ne soit jamais sanctionné!


    RR, 31 Mar. 2019, 22:35

    Course sympa avec du suspense et des passes d'armes. Le duel Ferrari /Mercedes promet une saison pleine de rebondissements. Dommage pour Leclerc, bravo Hamilton.


    Marc Diskus, 1 Apr. 2019, 1:36

    Je n'ai jamais assisté à ce phénomène , après le tête-à-queue de Vettel qui venait de se faire passer par Hamilton , que les vibrations occasionnées par les pneus entrent en résonance avec l'aileron avant qui explose littéralement . On connaît le principe physique de la résonance . V6 Turbo@ , as-tu déjà vu un truc pareil en F1 ? Vettel , avec la meilleure Ferrari jamais construite , est décevant . Encore une bévue de pilotage et c'est Hamilton qui vient expliquer que Sébastian a été déstabilisé par le vent ! Le scénario d'Hamilton toujours à fond avec un matériel moins performant , qui vient à bout des faiblesses de la Scuderia , vient tôt dans la saison . Quel est donc ce problème de déconnexion électrique sur le PU de Leclerc qui dominait de façon flagrante ? Le problème est une grande déception pour Leclerc et son équipe . Charles qui fait preuve d'une sérénité très mature dit : " Il reste beaucoup de travail " . Une SC ou VSC étaient totalement injustifiée pour les 2 Renault arrêtées à quelques hectomètres l'une de l'autre . Un simple drapeau jaune sur la zone était suffisant . Ça aurait fait Verstappen sur le podium . Mais qu'est-ce que Renault fabrique ? Les 2 voitures étaient dans les points puis .......le staff arrive encore a donner des explications .


    V6 Turbo, 1 Apr. 2019, 7:55

    @Marc Diskus Et on en revient à l'aéro! Plusieurs constatations et des questions auxquelles on essaye de trouver des réponses. Primo, la SF90 est très vite en ligne droite, et de loin, c'est évident. Deux explications probablement associées: la puissance du PU à certains régimes et l'aéro. Ferrari dispose à l'évidence d'un excellent propulseur. Mais surtout, ils ont réussi à obtenir une courbe de puissance qui leur permet de disposer d'une pleine charge très efficace sur le dernier rapport. Les relevés GPS sont formels, toutes les écuries ont constaté ce véritable boost dont ils disposent dans les fins de lignes droites. Ferrari a trouvé comment associer cette puissance à une réduction d'appui sur une phase spécifique( bout de ligne droite). Pour schématiser, un DRS supplémentaire qui n'en n'est pas un... D'abord il faut comprendre que les ailerons 2019 (règlement oblige) sont de vrais parachutes. Schématiquement, la FIA a voulu empêcher que la monoplace repousse sur les cotés tout cet air comprimé par son avancement. Objectif éviter les turbulences latérales et inférieures néfastes aux déppassements. En règlementant les formes et les dimensions des "pelles avant" et interdisant la plupart des appendices qui déviaient cet air sur les cotés, ils ont chargé l'aileron arrière comme jamais. Première constatation, le DRS est devenu beaucoup, beaucoup plus efficace, of course. On constate également que Ferrari dispose sur les circuits "plats" d'une assiette qui se modifie beaucoup avec la vitesse. C'est presque visible à l'oeil nu. Perso, (et je ne suis pas le seul) je pense que l'astuce serait d'abord dans la conception du fond plat. Mais d'autres facteurs sont également très impactants, comme par exemple la charge de carburant, sa répartiton et les systèmes de suspension. Depuis longtemps RB et Neway en bon ingé aéro (ex université de Southampton) ont tenté, et souvent réussi, à trouver à faire varier l'incidence des ailerons en fonction de la vitesse. Ils jouaient sur la souplesse variable des fibres de carboneen fonction de la charge. Il a fallu règlementer On a même vu autrefois des systèmes de résistances électriques (idem couvertures chauffantes) dissimulées dans le carbone censées rendre plus ou moins souples certaines zones à certains moments. Bref c'est l'éternelle recherche du Graal. La résistance de l'air étant proportionnelle au carré de la vitesse, il y a beaucoup à gagner quand on gagne ne serait-ce que quelques degrés d'incidence. Coté PU de la SF90, cette subite envolée est peut-être aussi à mettre sur le compte d'une association thermique/electrique particulière... Beaucoup de conjectures et encore peu d'explications avérées. Autre point qui confirmerait l'analyse de Melbourne. Vettel décroche son tête à queue fatal à Sakhir en fin de virage 4. Pas par hasard. Pour les habitués, on sait qu'il y a là une vraie belle cassure au moment de la réaccel (c'est un virage assez rapide) dans la piste. Vettel est subitement déventé par Hamilton et sa monoplace affecte particulièrement les circuits plats. Elle est Perte subite d'appui au dessus de la monoplace et réduction toute aussi subite dessous (cassure). Comme la fameuse aile d'avion à l'envers! A la remise des gaz c'est toupie et compagnie. GrÖsse catastrofffe! Quant aux résonances et vibrations on pourra en reparler. Le chapitre est copieux. Il met en tous cas en évidence un problème majeur de sécurité jusque sur nos F1. Il a aussi valu quelques crashes à nos collègues aviateurs.


    GV27, 1 Apr. 2019, 9:15

    @Marc Diskus, on peut se rappeler Raikkonen chez McLaren qui voit sa suspension exploser suite à un plat sur le pneu avant. Le carbone n'aime pas les grosses vibrations...


    Ayenge, 1 Apr. 2019, 10:11

    A tout seigneur tout honneur ! Leclerc a fait une superbe course pleine de maturité ! Pas pris un bon départ tt comme Hamilton mais a gardé son sang-froid. Hélas...les sports mécaniques c aussi...la mécanique !!! Bravo à lui ! Vettel m'étonnera toujours lorsqu'il est attaqué... Hamilton lui a refait le coup de Monza 2018... pourtant, la Ferrari est bien DEVANT la Merco en perfs pures !!! En tt cas comme je l'ai dit auparavant si Vettel ne se ressaisit pas et que Leclerc le domine...c fin de carrière. Hamilton toujours fidèle à lui-même ! Une course d'attente puis l'estocade sur Vettel. Notons que Bottas, meme s il fait une bonne course était bien loin derrière une fois qu'Hamilton s'en est débarrassé... Mercedes a du soucis à se faire car avec ce qu'ils rendent en vitesse de pointe aux Ferrari, sur des circuits comme Monza, Spa ou Baku ça risque d être chaud... La course au développement a sans doute déjà été lancée... Kimi, à 40 ans, a vraiment encore la gniac ! Bravo ! Noris...une pépite !!! Verstappen, malgré une voiture nettement moins performante que les Ferrari est devant les deux pilotes rouges au championnat...il fait preuve d'une belle régularité...la maturité arrive et le Honda se montre fiable !! Tout est en place pour une superbe saison ! RedBull doit progresser et surtout Gasly ! Renault....épouvantable !!! On dirait qu'ils font tout pour donner raison à Redbull !! S'ils continuent comme ça encore une ou deux saisons je ne les vois pas rester en F1 car ça commence à faire tâche vu leur prestigieux palmarès... Comprends pas que Honda, arrivant bien après, fasse mieux qu'eux ??? Superbe GP. Ferrari est la voiture à battre mais doivent régler leurs problèmes de fiabilité !!! Car après 2 GP c quand même 2 doublés Mercedes... Vivement le prochain GP !!


    Marc Diskus, 1 Apr. 2019, 12:19

    Je viens de lire sur le site d'un média allemand , la décision de Vettel de renoncer dans 15 jours au GP de Chine et sans doute d'interrompre sa carrière de pilote F1 . Il y a parfois d'étonnantes décisions prises dans la vie !


    GV27, 1 Apr. 2019, 13:51

    @Marc Diskus vive le 1er Avril....


    Freddy, 1 Apr. 2019, 20:36

    Leclerc un superbe gp c est triste pour la fin epuus la dernière je disais dommage qui la pas la voiture pour être devant la cette année ça promais être beau à voir et j ai le même avis de la part de Fernando que je reste fan


Sur Course

La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon