Alonso : les faiblesses d'Hamilton en F1 ne sont pas exploitées par ses rivaux

Alonso : les faiblesses d'Hamilton en F1 ne sont pas exploitées par ses rivaux

Dans une interview, Fernando Alonso évalue le niveau de performances de son ancien coéquipier chez McLaren en 2007. Il pense que Lewis Hamilton possède des "points faibles" qui n'ont pas encore été exploités par ses rivaux.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© McLaren - Alonso se confie sur les points faibles d'Hamilton
© McLaren - Alonso se confie sur les points faibles d'Hamilton
Le pilote espagnol, double champion du monde de Formule 1,double vainqueur des 24h du Mans et champion du monde d'Endurance vient de finir le Dakar 2020 en tant que meilleur Rookie. Lui qui a quitté la Formule 1 à la fin de la saison 2018 ne serait pas contre un retour dans la catégorie reine du sport automobile en 2021 si la réglementation proposée est intéressante pour améliorer les courses.

Alonso évalue le niveau de performance de son ancien coéquipier chez McLaren en 2007 et actuel champion du monde en tire, Lewis Hamilton.

Le pilote britannique sextuple champion du monde a, selon Alonso, « élevé son niveau au cours des dernières années. »

« Particulièrement en 2019 quand la voiture n'était pas aussi dominante que les saisons passées » explique le pilote des Asturies.

« S'il ne peut pas gagner, il est très proche. Pas 20 secondes derrière, ce qui se produit un peu avec Valtteri [Bottas, coéquipier actuel de Hamilton]. »

« Un week-end où la voiture n'est pas aussi compétitive, Bottas est cinquième ou sixième ou une minute derrière. Mais Lewis ne l'est pas. »

Alonso souligne les progrès du pilote britannique :«  Il a fait un pas en avant, il est plus compétitif, plus préparé. »

Néanmoins, il explique que le pilote Mercedes n'est pas imbattable « Il a encore des points faibles qui n'ont pas encore été souligné. Personne n'appuie sur ce bouton, cette faiblesse. »

 « Si vous étudiez la saison de Lewis, il y a toujours une tendance commune.» développe Alonso. « Il [Hamilton] commence l'année lentement et personne n'en profite. Nous sommes tous ravis que ce soit l'année de Bottas, mais ce n'est pas le cas. »

Ce serait bien de rivaliser avec lui [Hamilton] dans un vrai combat. Peut-être que ses points faibles ne sont pas réels et tout est calculé mais ce serait bien de le découvrir. »

En évaluant les performances d'Hamilton, Fernando Alonso explique que profiter d'une éventuelle faiblesse de début de saison exposerait Hamilton à des pressions qu'il pense ne pas avoir subi ces dernières années.

« Quand vous avez un bon package et que les autres gars se crashent et que vous prolongez votre avance au championnat, tout semble calme. Si vous n'avez qu'un point d'avance ou 10 points de retard, le stress est différent. Les erreurs sont différentes et vos communications radio sont différentes. Nous devons voir [Hamilton] lorsque la pression est forte. » commente Alonso.


AlonsoHamiltonOpinion
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    Icon For Arrow-up