Esteban Ocon impressionné par le niveau d'adhérence de la Renault R.S.20

Esteban Ocon impressionné par le niveau d'adhérence de la Renault R.S.20

Au terme de la première matinée d'essai, Esteban Ocon estime que la Renault R.S.20 est « bien née ». Le français est impressionné par le niveau d'adhérence de la monoplace qu'il a pu tester durant 65 tours.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Renault - Esteban Ocon impressionné par le niveau d'adhérence de la Renault R.S.20
© Renault - Esteban Ocon impressionné par le niveau d'adhérence de la Renault R.S.20
Bien qu'il est pu piloter sa nouvelle monoplace lors d'un shakedown lundi dernier, Esteban Ocon a profité de la première session des essais hivernaux pour livrer un retour sur la Renault R.S.20 et il faut dire que le français est plutôt convaincu.

« La voiture se comporte très bien pour un début, elle semble bien née », souligne-t-il. «Elle est prévisible, je crois que c'est une base solide pour commencer. Au niveau des temps, nous avons déjà été plus rapides que le meilleur temps de la première journée l'an dernier. Les voitures évoluent d'année en année, les comparaisons sont difficiles. »

En effet, cette chute des chronos est certainement du à la stabilité de la réglementation ainsi qu'à l'adhérence qu'il y a actuellement sur la piste.

« C'est dur de comparer mais le grip qu'il y a actuellement, je ne l'ai jamais ressenti auparavant », assure le pilote tricolore.

« Je ne sais pas si c'est la piste, mais franchement, c'est rapide. J'ai piloté lundi pour une journée de tournage. Je dois dire que c'est impressionnant avec ces nouvelles voitures. Je n'étais jamais passé si vite dans certains virages auparavant. C'est vraiment excitant. Ça va aller de plus en plus vite. Nous allons probablement battre tous les records cette année au niveau des chronos. »

En ce qui concerne la prise de risque, Ocon souhaite gagner du temps et récolter des données qui seraient précieuses pour affiner le réglages de la monoplace. Cependant, le pilote français doit aussi être prudent afin de ne pas effectuer de sortie de piste qui coûterait du temps à l'écurie.

« Il faut toujours pousser la voiture», précise Ocon. «Nous avons eu une bonne discussion avec Cyril [Abiteboul] et Alain [Prost] à ce sujet. C'est important de pousser la voiture pour avoir de bonnes références et être prêt, mais aussi pour avoir des données correctes afin d'améliorer la voiture. On ne peut pas faire de compromis comme ça. »

L'écurie souhaite évaluer le comportement et différents systèmes de sa monoplace durant ces tests. Renault veut aussi vérifier la constance de la RS20 et commencer à travailler sur les réglages.


    Sur 2020

    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    Icon For Arrow-up