2020 : Les perspectives après la première semaine d'essais

2020 : Les perspectives après la première semaine d'essais

Après ces trois premiers jours d'essais hivernaux plusieurs observations peuvent être faites sur ce plateau 2020 qui va sûrement réserver de belles surprises cette saison.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Mercedes - Valtteri Bottas a été le pilote le plus rapide lors de cette première semaine d'essais hivernaux.
© Mercedes - Valtteri Bottas a été le pilote le plus rapide lors de cette première semaine d'essais hivernaux.

Racing Point, une Mercedes colorée en rose ?



Dès le premier jour des essais hivernaux on avait le droit au premier drama de cette saison ! En effet, la nouvelle monoplace de Racing Point a fait beaucoup parler d'elle à cause de sa forte ressemblance avec la Mercedes de 2019. L'écurie canadienne et autrefois indienne a toujours partagé des liens plus ou moins forts avec l'entité allemande. En plus du moteur, les panthères roses empruntent aux flèches d'argent leur boîte de vitesse et certaines parties de la suspension arrière. Racing Point a décidé également de s'inspirer de Mercedes au niveau aérodynamique. À voir comment l'écurie canadienne pourra développer la RP20 dans la bonne direction. Une chose que Haas, qui utilise elle des pièces à Ferrari, n'a pas du tout réussi en 2019.

Williams se rapproche


L'autre surprise de cette première journée d'essais était la bonne forme de Williams qui a été la première écurie à prendre la piste alors que l'année dernière celle-ci avait raté les premiers jours de roulage. Un peu comme chez McLaren en 2018, on sent vraiment chez l'écurie de Grove l'envie de remonter au classement. Après deux années passées seules dans les abysses du championnat est-ce que 2020 verra l'écurie de Claire Williams commencer à sortir la tête de l'eau ?

Le DAS ensensé par les équipes


La deuxième journée voyait sa deuxième polémique et qui plus est pas des moindres puisqu'il s'agit de la découverte du DAS par le monde de la Formule 1. Un système très ingénieux mis au point par Mercedes qui permet aux roues avant de plus ou moins se cambrer selon si la voiture est en ligne droite ou non ce qui permet aux pneus de moins s'user et de surchauffer moins rapidement. Il est important de rappeler que cette mécanique n'est pas automatique mais manuelle puisque c'est le pilote qui en tirant ou poussant son volant peut ainsi modifier le parallélisme des roues.

Des kilomètres à n'en plus finir...


Même si les chronomètres sont à prendre avec des pincettes on remarque tout de même que les Mercedes semblent très rapides. Au terme de ces trois jours d'essais hivernaux, c'est Valtteri Bottas qui mène la danse avec un tour en 1'15'732 soit seulement quelques dixièmes plus lents que la pole en 2019. Son coéquipier Lewis Hamilton est relégué à 8 dixièmes. Viennent ensuite Kimi Raïkkonen, Esteban Ocon et Lance Stroll pour compléter le Top 5.

En plus d'être rapide la Mercedes est également extrêmement fiable. Les flèches d'argent ont pu parcourir 494 tours sans problèmes majeurs. Seulement 4 autres écuries ont réussi à compléter 400 tours : Red Bull, Alfa Romeo et McLaren.

Nombre de tour réalisé en 3 jours par équipe :

EquipeNombre de tour
1Mercedes494
2Red Bull471
3Alfa Roméo424
4McLaren423
5Alpha Tauri384
6Renault380
7Racing Point371
8Ferrari354
9Williams323
10Haas316


Le flou chez Ferrari


Chez Ferrari en revanche les choses semblent bien moins roses. Mattia Binotto a déjà déclaré qu'il avait quelques réserves sur le rythme de la SF1000 comme Sebastian Vettel qui s'est dit moins optimiste que l'an passé. En plus d'un niveau de performance qui semble hésitant, la Scuderia n'est pas spécialement très fiable et les monoplaces rouges ont rencontré quelques problèmes de fiabilité qui ont privé les pilotes de temps de roulage. Ces problèmes sont vraiment contraignants car avec moins de tours parcourus que ses principales rivales que sont Mercedes et Red Bull, l'écurie italienne dispose déjà de moins de données et donc connaît moins bien sa voiture.

Il est dur pour l'instant de commencer à chercher une hiérarchie entre les écuries. Cependant on remarque que Mercedes et Red Bull semblent mener la danse, Ferrari serait en retrait, devant ou derrière Racing Point. Vient ensuite probablement le milieu de peloton le plus resserré qu'il il n’y ait jamais eu en Formule 1 avec des écuries comme McLaren, Renault, Alpha Tauri ou encore Alfa Romeo qui sont toutes de réelles candidates à la place de meilleure des autres.
Partager cet article

Essais Hivernaux

Plus d'actualités
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon