Accord à l'amiable de la FIA sur le moteur Ferrari

Accord à l'amiable de la FIA sur le moteur Ferrari

Après des mois d'enquête sur le moteur Ferrari, la FIA a finalement décidé de trouver un accord avec la Scuderia. Sans en révéler les détails.
     11 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© MotorsInside - Ferrari affiche beaucoup moins de vitesse de pointe cette saison
© MotorsInside - Ferrari affiche beaucoup moins de vitesse de pointe cette saison
En fin de saison dernière, Red Bull avait demandé une clarification sur le fonctionnement des capteurs placés dans le moteur. Sans viser directement Ferrari, l'objectif était clairement d'établir si le moteur italien répondait à la réglementation technique alors qu'il était clairement le plus rapide en ligne droite.

La FIA avait alors émis de nombreuses directives techniques reprécisant ce qui était autorisé et ce qui ne l'était pas. Alors que les dirigeants de Ferrari répétaient à l'envie qu'ils n'avaient rien changé sur le fonctionnement de leur unité de puissance, l'avantage en vitesse de pointe semblait avoir disparu à partir d'Austin lorsqu'une nouvelle directive fut publiée.

Après deux semaines d'essais hivernaux, la FIA s'est ainsi contenté d'un simple communiqué précisant que "la FIA annonce qu'après une longue enquête, elle a conclu son analyse du fonctionnement de l'unité de puissance de la Scuderia Ferrari. Elle a trouvé un accord avec l'équipe. Les détails de cet accord resteront entre les deux parties."

Une telle situation est très étonnante puisqu'il est difficilement compréhensible que l'organe responsable de la définition et du respect de la réglementation technique trouve un accord avec une équipe, ce qui sous-entend que celle-ci ne respectait effectivement pas la réglementation mais que les commissaires n'ont simplement pas réussi à le prouver. Dans le cas contraire, il y aurait certainement eu des sanctions qui auraient été rendues publiques.

La FIA se borne à dire qu'elle a mis une tape sur les doigts de Ferrari, qui se retrouve contraint à l'équivalent d'un service civique, en contribuant aux recherches de la FIA pour baisser ses émissions de CO2 et sur les carburants alternatifs...

Avec la participation de www.racingbusiness.fr


     11 réactions

    AP01, 1 Mar. 2020, 17:45

    Le premier mot qui me vient est : "SCAN-DA-LEUX !". Mais qui s'étonnera de voir la FIA comploter avec Ferrari qui a manifestement triché sur plusieurs points du règlement en 2019 ? On avait déjà vu que les pilotes Ferrari (Vettel surtout) étaient largement protégés par les commissaires (simples faire-valoir du patron de la FIA, le petit Todt), aujourd'hui on sait que l'écurie profite d'une immunité quasi-totale. Une nouvelle preuve que ce sport est pourri jusqu'à l'os à cause de l'argent et du copinage. On verra si les autres écuries ont les c..... de réclamer la transparence et des comptes à la FIA et à Ferrari. Les 2 devraient être bannis de cette parodie de sport.


    Supervroum, 3 Mar. 2020, 9:59

    @AP01 Comment arrive tu encore à réagir ? c'est tellement énorme que ça ne m'étonne même plus... Comme on dit, plus c'est gros, plus ça passe!!


    GV27, 4 Mar. 2020, 11:18

    il semblerait que Ferrari ait trouvé le moyen de rendre son moteur plus efficient et que cela serait applicable hors de la F1. L'accord de confidentialité serait donc dans le but de protéger cette trouvaille et non de tricher.Affaire à suivre...


    AP01, 4 Mar. 2020, 17:10

    Mais naturellement... Qui peut imaginer un seul instant que Ferrari soit protégé par la FIA et son petit président, ancien directeur de Ferrari ? Je me réjouis de la déclaration commune des 7 équipes non motorisées par Ferrari et souhaite que Todt soit poussé à la démission, ce guignol n'ayant rien à faire à ce poste auquel il fait honte.


    renard442, 4 Mar. 2020, 19:05

    j'ai comme l'impression que le futur proche de la formule 1 est sombre , très sombre . l'ultra domination de mercedes ;ferarri incapable de gagner depuis une éternité ; renault qui n'y arrive pas ;haas qui commence a en avoir assez de se trainer en fond de grille ; williams.... Si le championnat demare encore par une dimination de mercedes , on pourra dire adieu a ce sport ( a condition que la saison commence?!!!!!!)


    Aifaim, 5 Mar. 2020, 10:31

    renard442@, vous avez raison mais est-ce vraiment grave ? Comme toute grosse échéance - et 2021 en est une - liée au changement de conception des voitures, les inquiétudes et interrogations fleurissent dans les équipes déjà impliquées. S'il doit survenir des renoncements, ils proviendront de ceux qui n'ont pas les moyens, par choix ou nécessité, à investir, c'est-à-dire la promesse de prestations en recul sur la piste. C'est déjà arrivé mais la discipline s'en est toujours sortie et les mesures d'économie - si elles ne génèrent pas de tricherie - l'y aideront. De mon point de vue, c'est tout le sport automobile qui est en équilibre instable, trop tributaire qu'il est de la situation financière mondiale pour ses soutiens et des orientations technologiques du déplacement en automobile... sans évoquer les autophobes ! Je suis aujourd'hui plus inquiet pour le WRC (rallye) dont la mutation a un temps de retard et ses voitures actuelles "hors sol" vis-à-vis des orientations en cours.


    AP01, 6 Mar. 2020, 19:37

    « Toute cette question a atteint des proportions comparables à ce qui s?est passé à la FIFA (en référence au scandale de corruption dans l?attribution de la Coupe du monde qui a conduit à la démission du président de l?époque Josep Blatter, entre autres) et entre la FIA et la FIFA il n?y a qu?une lettre de différence », selon des propos de MARKO rapportés par le journal allemand Munchner Merku : https://f1actu.com/les-lourdes-accusations-de-marko-la-fia-de-todt-est-comme-la-fifa-de-blatter/ Bravo l'autrichien ! Il ne fait pas dans la demi-mesure et je l'approuve à 100%. Todt est une honte pourla F1, comme il était une plaie pour le rallye. « Dans toute autre organisation, ce serait un suicide politique de Jean Todt. La FIA a discrédité un sport dans lequel on investit chaque année des sommes à trois chiffres et on parle de millions d?euros ».


    AP01, 7 Mar. 2020, 7:31

    La réponse du Conseil de la FIA : "Le Conseil a exprimé son soutien unanime au président de la FIA et au département technique de la FIA en ce qui concerne la gestion globale de l?affaire, et s?est fermement opposé à tout commentaire qui porterait atteinte à la réputation et à l?image de la FIA et du championnat du monde de Formule 1" ! https://f1actu.com/la-fia-riposte-apres-les-accusations/ Bande de guignols qui veulent imposer le silence aux "frondeurs" = technique des dictatures, ce qu'est la FIA avec son petit Président qui s eprend pour Pinochet... Honte à lui et ses sbires.


    AP01, 7 Mar. 2020, 7:47

    correction : c'est le Conseil mondial du sport automobile qui a soutenu Todt, pas le Conseil de la FIA. Ce qui ne change rien sur le fond et la collusion entre tous ces intrigants achetés par Ferrari et pour taire le scandale de la tricherie de cette dernière.


    Aifaim, 7 Mar. 2020, 9:07

    Cette "affaire" Ferrari se reproduira. De mon point de vue, c'est inéluctable parce que c'est un jeu de cache-cache entre ingénieurs autour d'une réglementation que d'autres - ou en partie les mêmes - ont établi en pensant l'avoir aseptisé de tout dévoiement. Sauf que la vie continue, que le règlement est figé au moins pour un temps et que les bureaux d'étude se sont jetés sur ses failles éventuelles à la seconde même - voire avant - où il était publié. J'imagine le dialogue : "Monsieur Binotto, on a trouvé un moyen d'améliorer la consommation de carburant !" - ça marche ? - Oui ! - C'est légal ? - Non... - Alors, oubliez ! - Sauf que... - Que quoi ? - C'est impossible à démontrer... - expliquez... - On a travaillé après la sonde de contrôle - Si les commissaires en ajoutent une plus loin, ils devineront la triche - Oui... Ils sauront qu'il y a eu quelque chose mais seront incapables de prouver où et quoi. - Ce sera suffisant pour nous déclasser... - Bah ! le service juridique fera appel, ça prendra des mois et ça leur coûtera des millions d'euros en recours à des experts et avocats pour aboutir le système "à partir de dorénavant" à condition qu'on leur donne le truc pour que personne ne s'en serve. - C'est ça le problème... Nous sommes censés soumettre toutes nos innovations à l'autorité - Vous le ferez... quand on vous mettra officiellement au courant. On n'a plus de papier à en-tête...


    Aifaim, 7 Mar. 2020, 9:10

    pas aboutir, interdire.


Sur FIA

La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up