24 heures du Mans virtuelles H+18 : Rebellion-Williams domine, Verstappen abandonne

24 heures du Mans virtuelles H+18 : Rebellion-Williams domine, Verstappen abandonne

La voiture du Team Redline, pilotée notamment par Lando Norris et Max Verstappen, ne gagnera pas, à cause de soucis de connexion durant la nuit. Les Rebellion-Williams E-sport ont pris les commandes, malgré un gros incident.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Veloce esports - Si Jean-Eric Vergne et la
© Veloce esports - Si Jean-Eric Vergne et la "Team Blue" sont revenus dans le top 5, la "Team White" a perdu toute chance de victoire
L'entrée en scène du groupe The Avener samedi soit venait couper une intense bagarre en tête des 24 heures du Mans virtuelles.
Redline, 2 Seas motorsport et Veloce E-sport se tenaient en quelques secondes, avec en embuscade les Rebellion Williams. Au milieu du concert, Max Verstappen, au volant de la Redline, prenait la tête.

Au petit matin, tout avait changé. Plus de Team Redline ni de Veloce E-sport dans les premières positions. L'équipe de Verstappen a connu de gros problèmes de connexion durant la nuit, qui ont conduit à son abandon. L'auto blanche de Veloce E-sport a de son côté heurté une autre voiture, ce qui lui a valu des dégâts et un drive through. Ils sont retombés en quatorzième position.

Les grands gagnants ? Rebellion-Williams E-sport. L'équipe suisse, qui roule en LMP1 en championnat du monde d'endurance, s'est associée pour l'évènement à Williams E-sport, écurie renommée dans le monde virtuel. Après un début de course sage, l'alliance est en train de porter ses fruits. L'équipe réussit pour le moment un doublé. La #1 de Deletraz, Marciello et les simracers Wisniewski Brezinski devance la #13 de Canapino Aitken et les simracers Arana et Romanidis d'une minute environ.

Sur la troisième marche du podium se trouve Bykolles. L'équipe autrichienne, habituée aux déconvenues sur les 24h du Mans réelles, a aussi connu son lot de mésaventures ce week-end. Parti en tête aux mains de Tom Dillmann, elle a dû effectuer un drive-through pour avoir volé le départ. Samedi soir, elle a subi des problèmes de direction sur le simulateur, au point de s'arrêter sur la piste. Quelques minutes de perdues. En dehors de ces soucis, loin d'être favorite, elle réalise une course étonnante, portée par les simracers Simoncic et Pedersen. Elle évolue à 2'30 du leader.

Top 5 :

PiloteEquipeVoitureEcart
1Deletraz/Marciello/Wisniewski/BrzezinskiRebellion Williams e-sport #1Oreca 07
2Canapino/Aitken/Gassner/RomanidisRebellion-Williams e-sport #13Oreca 07+40.445
3Dillmann/Guerrieri/Simoncic/PedersenBykollesOreca 07+2:09.383
4Al Khalifa/Rowland/Macduff/Braune2 Seas MotorsportOreca 07+3:06.352
5Vergne/Gasly/opmeer/SillissenVeloce E-sport 1Oreca 07+1 tour




Du côté des GT, la course est beaucoup moins animée qu'en réel. Hormis les quelques embuches de Charles Leclerc sur sa Ferrari, la course se déroule normalement et les écarts sont assez importants. Seulement trois voitures se tiennent dans le même tour. La Porsche #93 de Nick Tandy devance de 2'25 la Corvette du R8G Motrsport et la Porsche #92 de 3'33.

Top 5

PilotesEquipeVoitureEcart
1Tandy/Guven/Rogers/OstgaardPorsche GT Team #93Porsche
2Juncadella/Beche/Jajovski/KappetR8G ESPORTSCorvette+2:18.707
3Evans/Campbell/Bakkum/BouteloupPorsche GT Team #92Porsche+3:29.613
4Thiim/Westbrook/Sorensen/BiancollilaAston Martin Racing #95Aston Martin+1 tour
5Pera/Hartog/Francesconi/VandoorenDempsey - Proton Racing #88Porsche+1 tour



BellNewey
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    Icon For Arrow-up