Binotto : un départ de Vettel justifié par les économies post-coronavirus ?

Binotto : un départ de Vettel justifié par les économies post-coronavirus ?

Le team principal de la Scuderia Ferrari a détaillé ce vendredi les raisons du départ de Sebastian Vettel à l'issue de la saison 2020.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Ferrari - Mattia Binotto a expliqué les raisons du départ de Vettel à la fin de la saison 2020
© Ferrari - Mattia Binotto a expliqué les raisons du départ de Vettel à la fin de la saison 2020
Sujet brûlant de la reprise, Mattia Binotto s'est exprimé ce vendredi sur les raisons du départ de Sebastian Vettel de la Scuderia Ferrari à l'issue de la saison 2020, qui vient tout juste de débuter.

A sa place ce jeudi en conférence de presse, le pilote allemand avait lâché un aveu explosif : la Scuderia Ferrari ne lui a pas proposé de prolongation de contrat, alors que Mattia Binotto avait indiqué à la mi-mars que des discussions étaient en cours.

Mis devant le fait accompli, l'ingénieur italien a donc livré sa version des faits face aux rares journalistes présents sur le Red Bull Ring.

Mattia Binotto a détaillé son raisonnement en deux temps. Tout d'abord, en parlant de l'époque avant le confinement, soit avant le mois de mars et le début supposé de la saison. « En privé comme en public, nous avons toujours dit qu'il (ndlr : Vettel) était notre premier choix, ce que j'ai confirmé » a expliqué le team principal de la Scuderia Ferrari.

Tout en admettant que d'autres contacts ont été noués, sans être plus précis : « c'est normal que plusieurs pilotes nous ont demandé pendant l'hiver si il y avait une opportunité de piloter pour Ferrari. Nous avons été contacté mais cela ne changeait pas notre position. Seb était notre premier choix » a martelé Mattia Binotto ce vendredi.

Binotto (avant le confinement) : « en privé comme en public, nous avons toujours dit qu'il (ndlr : Vettel) était notre premier choix, ce que j'ai confirmé »



Mais un virage a été pris au moment de l'arrivée de l'épidémie de coronavirus et le confinement imposé dans à peu près tous les pays, vers la mi-mars : «  ce qu'il s'est passé ensuite avec le virus et la pandémie a changé le monde entier, pas seulement les sports mécaniques ou la Formule 1. »

« La limite du budget a changé, elle est devenue plus stricte, et le nouveau règlement a été reporté de 2021 à 2022, ce qui est important pour nous. L'évolution des voitures est presque gelée pour 2020 et 2021. Donc la situation entière a changée, alors que la saison n'a même pas débuté » explique Mattia Binotto.

D'où cet argument, selon lui : « il n'y avait donc pas d'opportunité pour Seb (ndlr : Vettel), de prouver à quel point il était motivé de piloter pour Ferrari, ce qui est malheureux pour lui. »

« Durant le confinement, nous avons du considérer notre position. Nous avons pris une décision, et notre responsabilité a été de lui communiquer ». Pour rappel, c'est le 12 mai dernier que la bombe a été lâchée, avec l'annonce du départ de Vettel, non-reconduit à l'issue de son contrat, fin 2020.

Binotto (après le confinement) : « la limite du budget a changé, elle est devenue plus stricte, et le nouveau règlement a été reporté de 2021 à 2022. (...) »

« Il n'y avait donc pas d'opportunité pour Seb de prouver à quel point il était motivé de piloter pour Ferrari, ce qui est malheureux pour lui. »



A côté des déclarations de Binotto, le team principal de McLaren Zak Brown a également souligné que les discussions entre Ferrari et Sainz ont bien débutées pendant l'hiver, avant le confinement. Pour sa part, Sebastian Vettel avait dit hier que l'annonce de son départ a été pour lui "une surprise."

« J'ai entendu qu'il a été surpris. Je comprends ça. C'est presque normal d'être surpris. Je pense aujourd'hui qu'il n'est pas entièrement heureux avec ça, ce qui est évident » a également constaté Mattia Binotto ce vendredi en conférence de presse.

Si l'épidémie de coronavirus n'annule pas de nouvelles courses, il reste au moins 8 Grands Prix à Sebastian Vettel chez Ferrari, avant de céder sa place à Carlos Sainz, en provenance de chez McLaren.



    Sur Binotto

    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    Icon For Arrow-up