Autriche : les perspectives pour la course

Autriche : les perspectives pour la course

Derrière la domination Mercedes, la bataille risque d'être intense pour les places d'honneur : présentation des tendances pour le premier Grand Prix de la saison 2020, qui partira ce dimanche à 15h10 du Red Bull Ring !

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© McLaren - Lando Norris va-t-il convertir sa belle 4e place des qualifications ?
© McLaren - Lando Norris va-t-il convertir sa belle 4e place des qualifications ?
La première séance qualificative de la saison 2020 a livré son verdict: comme attendu, Mercedes a dominé la concurrence. Même si Max Verstappen a fini en tête en Q1, la W11 a pris de la distance quand il le fallait en Q2 et en Q3, en collant 5 dixièmes au pilote Red Bull, comme lors des Essais Libres.

Mais c'est Bottas et non Hamilton qui a décroché la pole position : les deux pilotes sont-ils bien partis pour se disputer la première victoire de la saison, au bout des 71 tours de course ? Derrière, quels outsiders, quelles surprises, quelles déceptions à prévoir ? Penchons-nous sur cinq questions majeures !

Les pilotes Mercedes seront-t-ils aussi forts en course ?



L'écurie de Toto Wolff a peut-être eu plus de sueurs froides vendredi soir avec la réclamation de Red Bull Racing sur le DAS, finalement autorisé par la FIA. Moins de suspens ce samedi après-midi : malgré sa glissade dans l'herbe sur son ultime essai dans la courbe à droite du 4e virage, Bottas était plus fort, notamment dans le 7e et le 8e virage, en emmenant plus de vitesse selon les datas.

En fait, il faudra un coup du sort pour casser la dynamique de la W11 ce dimanche : la voiture est non seulement la plus rapide en qualifications, et aussi la plus véloce en rythme de course. Selon les datas de la FP2, la W11 a rendu 4 dixièmes au tour à sa première rivale... la Racing Point, considérée comme son clone !

Il en faudra donc plus pour arrêter Mercedes ce dimanche : un fait de course défavorable, plus probable qu'une canicule ce dimanche en Autriche, où la température augmentera (28 degrés et temps sec selon les prévisions), mais pas assez pour recréer la vague de chaleur de 2019. L'écurie allemande a donc de la marge !

Sur une stratégie pneumatique différente, Verstappen va-t-il pouvoir résister ?



Seul pilote à avoir tenté le pari des médiums en Q2, Max Verstappen a ralenti dans son tour rapide de Q2 pour garder les pneumatiques à bande jaune au départ.

Avec ces gommes, le Néerlandais pourra faire une trentaine de tours. 28 tours en médiums ont été bouclés lors des essais libres, par Lance Stroll, record en la matière. Les prévisions de Pirelli parlent d'un premier arrêt entre le 27e et le 32e tour, pour un départ en médiums. De son côté, le pilote Red Bull pourra certainement prendre la tête après l'arrêt de Bottas et Hamilton, qui s'élanceront en tendres, et qui pourraient s'arrêter entre le 24e et le 28e tour, toujours selon Pirelli. Cela suffira-t-il ? Comme évoqué précédemment, Mercedes est au-dessus de tout le monde en rythme de course, y compris Red Bull.

Malgré ce pronostic défavorable, Verstappen va certainement tout tenter, notamment au départ pour contester la puissance des deux Mercedes. Le Néerlandais voudra vérifier l'adage "jamais deux sans trois" victoires, en tout cas au Red Bull Ring, après ses succès de 2018 et 2019.

Qui de McLaren ou Racing Point va faire le gros coup ?


Voici les deux outsiders de ce week-end autrichien, derrière Mercedes et Red Bull. Les deux écuries anglaises ont réalisées de belles qualifications, en particulier McLaren, avec la 4e place de Lando Norris, toujours adroit sur un tour lancé, après déjà un exercice 2019, qui l'avait vu dominer Sainz 11 à 10. L'Espagnol lui s'est contenté de la 8e place en Q3 ce samedi, derrière la Ferrari de Leclerc.

Mais pour 2020 et le premier Grand Prix, c'est bien l'écurie Racing Point qui a la faveur des pronostics :
sur ce qui a été vu en FP2 le vendredi, Sergio Pérez tournait en moyenne 2 dixièmes plus vite que Verstappen sur le composé médium, en rythme de course ! Un petit dixième d'avance également sur les tendres, en comparant les temps au tour des deux hommes.

C'est donc Stroll (9e) et surtout Pérez, qui peut espérer un gros résultat, depuis sa 6e place. Vendredi après-midi, McLaren n'avait pas spécialement brillé en simulation de course, avec un rythme moyen.. entre Williams et Alpha Tauri !

Très surpris de battre Racing Point, Lando Norris le dit lui-même : « Racing Point était vraiment plus rapide que nous vendredi ! »

La Scuderia Ferrari, pour remonter la pente ?



La mythique équipe italienne a connu un très mauvais samedi, confirmant toutes les craintes nées sur la SF1000. Un moteur moins dominateur qu'en 2019, un manque de grip et d'appui aérodynamique confirmé par les problèmes de survirage de Vettel, n'en jetez plus : Mattia Binotto et ses hommes ont du pain sur la planche pour améliorer une voiture en souffrance.

Maintenant, la Scuderia compte sur des températures plus chaudes le dimanche et un rythme de course plus convaincant que celui des qualifications. Déçu de sa 11e place, Sebastian Vettel était quand même après la qualif un poil plus optimiste sur le rythme de course : les simulations donnent Ferrari en quatrième force, derrière Mercedes, Racing Point et Red Bull.

De leurs modestes positions sur la grille, Leclerc et Vettel devraient pouvoir grappiller des positions. Et l'Allemand part de la 11e place, ce qui lui permet de choisir ses gommes du départ. Et de construire une bonne stratégie pour sauver un peu la mise, loin déjà de Mercedes.

Pour Williams, Russell va-t-il finir devant les Alfa Romeo ?



Grâce aux qualifications, le pilote Williams a en quelque sorte déjà réussi son week-end : George Russell était dans la bataille pour passer en Q2, avec une 17e place, devant les deux Alfa Romeo et la Haas de Magnussen. Un résultat qui a dépassé les attentes de l'espoir couvé par Mercedes, à la régulière !

A l'inverse, la performance est pour l'instant très loin pour Alfa Romeo. Il y a un an, Raikkonen était parti 6e et Giovinazzi 9e. Cette fois, Iceman partira 19e, de la dernière ligne, juste derrière l'Italien, parti à la faute dans le virage 4 de son ultime tentative.

Et même si on pense aller plus vite en course du côté d'Alfa Romeo, George Russell n'était pas largué dans les simulations de course, devant McLaren et Alpha Tauri. L'occasion de faire parler son talent, pour celui qui a remporté le titre honorifique de champion lors des Grand Prix virtuels pendant le confinement. Et même si Latifi doit encore apprendre, Williams peut enfin redresser la tête ce dimanche à l'occasion de la première course de la saison !

Enfin, nous surveillerons bien sûr la performance de nos 3 pilotes français ce dimanche. A bord de sa Renault revigorée par des améliorations sur l'aileron avant, Esteban Ocon (14e sur la grille) a le plus de chances de remonter et de s'inviter dans le top 10. Pierre Gasly espére de son côté du grabuge devant lui pour s'inviter à la fête, tandis que Romain Grosjean veut confirmer les meilleures dispositions de sa Haas en course par rapport aux qualifications !
Partager cet article

Grand Prix d'Autriche

Plus d'actualités
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon