Contre mauvaise fortune, bon cœur pour Racing Point

Contre mauvaise fortune, bon cœur pour Racing Point

C'est l'histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein pour Racing Point à l'issue de cette première course : Sergio Perez signe une belle sixième place mais l'équipe présentait davantage de potentiel et Lance Stroll a dû abandonner.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Racing Point - Sergio Perez a cédé en fin de course
© Racing Point - Sergio Perez a cédé en fin de course
On allait enfin savoir. Est-ce que la Mercedes rose serait capable de placer Racing Point juste derrière les Flèches devenues noires ? Lors des qualifications, Sergio Perez signait une sixième place tandis que Lance Stroll devait se contenter de la neuvième place. Chaque Panthère Rose était donc devancé par un pilote McLaren, le rival affiché parmi les meilleurs des autres.

En début de course, Sergio Perez profitait parfaitement de sa sixième place sur la grille et affichait un rythme prometteur. Charles Leclerc semblait ainsi incapable d'approcher le rythme affiché par le Mexicain, tout comme Sebastian Vettel ne parvenait pas à menacer réellement Lance Stroll.

Malheureusement pour le Canadien, ce fut de courte durée puisque dès le 15ème tour, il signalait des pertes de puissance sur son moteur. S'il semblait s'en accommoder dans un premier temps, il dut ensuite réduire son rythme, au point de rentrer à son stand et directement se garer dans son garage. Le fils du propriétaire de l'équipe n'avait alors plus qu'à constater le potentiel manqué : « C'était un bon début de course mais j'ai ensuite rapidement perdu de la puissance. Nous avons tenté de faire plusieurs changements de réglages mais j'ai fini par abandonner. Nous allons analyser le problème et revenir plus fort. La voiture se comportait bien et je pense que notre rythme aurait été bon. Nous aurions pu marquer de gros points aujourd'hui. »

Ces points sont finalement arrivés par Sergio Perez, toujours aussi régulier et opportuniste lorsque la course s'emballe et que les circonstances sont exceptionnelles. Ainsi lors de la première voiture de sécurité, il fut le seul à prendre l'option d'adopter des pneus mediums alors que l'ensemble du plateau passait en durs. Le second coup de dés fut de ne pas rentrer lors de la seconde intervention afin de privilégier la position sur la piste.

Finalement, ce second pari ne fut pas gagnant, avec la remontée de Charles Leclerc et Lando Norris en fin de course : « Nous n'avons pas eu de chances avec les voitures de sécurité. C'est facile de dire après la course que nous aurions dû nous arrêter une deuxième fois. J'ai dû me défendre face à des pilotes avec des gommes plus fraiches, ce qui a été difficile. Cependant, ce fut une bonne course et nous avons beaucoup appris sur la voiture et notre performance. » Le Mexicain préfère donc se concentrer sur les huit points ramenés à la maison, plutôt que la perte d'un éventuel podium dans les derniers tours.

Au moment de tirer un premier bilan, la crainte de McLaren que les Racing Point soient bien trop avantagées par leur relation avec Mercedes semble ne pas complètement se réaliser. Par contre, la lutte s'annonce d'autant plus intense puisque ces deux formations semblent bien au même niveau qu'une Scuderia Ferrari qui semble encore s'être loupée dans ses développements d'intersaison.


Racing Point F1 TeamPerezStroll
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    Icon For Arrow-up