Hongrie - Les tops et les flops de la rédaction

Hongrie - Les tops et les flops de la rédaction

Retour sur les 3 satisfactions et les 3 déceptions de ce troisième Grand Prix de la saison 2020, disputé en Hongrie, sur le tracé du Hungaroring.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Racing Point - Lance Stroll a dominé son coéquipier ce weekend
© Racing Point - Lance Stroll a dominé son coéquipier ce weekend

Les Tops



Hamilton toujours aussi fort



Ce Grand Prix de Hongrie a été une nouvelle démonstration de la rapidité et du talent de Lewis Hamilton. Parti en pole, la 90ème de sa carrière, devant son coéquipier Valtteri Bottas, le Britannique n'a laissé la tête de la course que lors des arrêts au stand. Une domination aussi impressionnante que la semaine dernière en Autriche lors du Grand Prix de Styrie. Le sextuple champion du monde s'est même permis en fin de course de faire un dernier arrêt au stand afin de chausser des pneus tendres pour récolter le meilleur tour en piste.

Un dimanche de tous les records puisque Hamilton totalise désormais 8 victoires en Hongrie, ce qui lui permet d'égaler le record de succès sur un même circuit, jusque-là détenu par Michael Schumacher avec ses 8 victoires à Magny-Cours.

En 2 semaines, Lewis Hamilton vient de taire ses détracteurs, qui lui reprochaient de s'être un peu relâché lors du premier Grand Prix de la saison, disputé sur le Red Bull Ring. Ses deux dernières victoires lui permettent de prendre la tête du championnat à ce qui semble être son seul rival cette saison : son coéquipier Valtteri Bottas.

Lance Stroll se dévoile enfin ?



Quel week-end pour le Canadien ! Surnommée la Mercedes rose, la Racing Point était annoncée comme la seule rivale pour les "Flèches noires". Finalement la pluie n'est jamais venue et les deux Mercedes ainsi que Max Verstappen ont filé en tête très rapidement mais Lance Stroll a effectué un très bon début de course. 3ème au départ, le Canadien avait battu pour la deuxième fois consécutive son coéquipier Sergio Pérez le samedi.

Lance Stroll parvenait pendant tout le début de course à conserver cette précieuse place sur le podium mais Valtteri Bottas a eu raison de la RP20, qui n'a pas su garder le rythme des leaders pendant le reste de la course. Cependant Stroll était bien plus rapide que les pilotes derrière lui puisqu'il termine notamment 20 secondes devant la Red Bull d'Alexander Albon.

Est-ce que le Grand Prix de Hongrie serait enfin le tournant dans la carrière du Canadien, en se révélant comme un solide pilote du milieu de peloton, et non plus comme un pilote payant, réputation qu'il traîne avec lui depuis son arrivée en Formule 1 en 2017 ?

L'opportunisme de Haas



Enfin un point pour l'écurie américaine ! Après deux premières courses très compliquées pour Haas, il y a fort à parier que toute l'équipe doit être très contente de cette 9ème place décrochée ce dimanche par Kevin Magnussen, devenue 10e après une pénalité de dix secondes infligée par les commissaires.

La cause ? La stratégie osée de l'équipe concernant à faire arrêter ses pilotes avant le départ pour chausser des pneus secs... Chose interdite mais qui a beaucoup joué dans le résultat de l'équipe. Il faut quand même souligner la maîtrise de course de Kevin Magnussen qui ne s'est pas attardé comme il aurait pu le faire avant sur des batailles inutiles. Là, le Danois savait qu'un bon résultat était possible à l'arrivée et c'est pour cela qu'il a optimisé au mieux sa course.

Romain Grosjean a eu un peu moin de chances avec un aileron avant cassé suite à un dépassement audacieux d'Albon mais de toute façon quand on voit la rapidité avec laquelle Carlos Sainz remontait sur Kevin Magnussen en fin de course, il y a peu de chances que le Top 10 aurait pu accueillir le Français également.

Finalement, le flair de Haas leur permet de ne plus occuper la dernière place au classement des constructeurs ! L'écurie américaine laisse le bonnet d'âne à Williams, qui n'a pas encore marqué de point en 2020.

Les Flops



McLaren passe à côté de son Grand Prix



C'est probablement la plus grosse déception du weekend. Après deux premiers Grand Prix excellents, qui avaient vu Lando Norris finir 3ème puis 5ème et Sainz de son côté 5ème et 9ème, l'Espagnol n'a pu faire mieux qu'une maigre 10ème position en Hongrie. Un résultat qui fait perdre à l'écurie de Woking la deuxième place du classement des constructeurs, au profit de Red Bull.

Le problème ne vient pas en fait de la MCL35 qui n'a pas semblé spécialement en difficulté ce weekend mais plutôt de la grande forme des Racing Point et des Red Bull, conjuguée au retour de Ferrari, qui a rétrogradé McLaren plus loin dans le classement. Attention cependant à ne pas enchaîner les résultats décevants car cette année les monoplaces papayes ont un beau coup à jouer.

Manque de fiabilité et d'audace chez Alpha Tauri



Les monoplaces blanches et bleus marines étaient attendues ce weekend. Historiquement très fortes en Hongrie, Pierre Gasly était le seul à faire briller l'écurie italienne le samedi, avec un passage en Q3, au nez et à la barbe de la Red Bull d'Alexander Albon. Cependant, des problèmes moteurs à répétition touchaient la monoplace du Français tandis que Kvyat n'arrivait pas à faire fonctionner sa machine. Si le Normand partait 10ème sur la grille, le Russe ne s'élançait que 17ème et se faisait battre une nouvelle fois en qualifications par son coéquipier.

En course, le manque de fiabilité a donc touché une nouvelle fois la monoplace de Gasly l'obligeant à abandonner. Tandis que Kvyat passe à côté d'un gros résultat. En effet comme les deux pilotes Haas, le pilote de la monoplace numéro 26 avait proposé à son équipe de chausser des pneus secs avant même le départ.

Finalement Alpha Tauri n'a pas pris ce risque malgré la faible position sur la grille du pilote russe. Un cruel manque d'opportunisme étonnant quand on sait que c'était la plus grande qualité de la structure de Faenza en 2019. Si Kevin Magnussen a terminé 10ème grâce à cette stratégie, qui sait à quelle position aurait pu terminer Kvyat avec une bien meilleure voiture que la VF20.

Esteban Ocon absent en course



Week-end en demi-teinte pour le pilote Français ! Qualifié 14ème derrière son coéquipier Daniel Ricciardo à seulement 81 millièmes, Esteban Ocon partait trois places derrière l'Australien, 11e à l'extinction des feux ce dimanche

On l'avait déjà remarqué lors des deux premiers Grands Prix mais les départs semblent être un problème pour le natif d'Evreux. Ce Grand Prix de Hongrie n'a pas dérogé à la règle puisque Ocon a perdu 3 places au départ. Il ne les a récupéré que grâce à la stratégie mais une fois derrière l'Alpha Tauri de Kvyat, il n'a jamais su le dépasser si bien qu'à la fin c'est lui qui s'est fait avoir par Lando Norris !

Quand on voit Ricciardo terminer 8ème, on ne peut que être déçu par cette maigre 14ème place que ramène Esteban Ocon. Gageons que le Grand Prix de Grande-Bretagne dans deux semaines saura mieux lui réussir !



Grand Prix de HongrieTops/FlopsHungaroring
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    Icon For Arrow-up