Grand Prix de Belgique : Le Top / Flop de la rédaction

Grand Prix de Belgique : Le Top / Flop de la rédaction

Cette année encore, la pluie ne s'est pas invitée sur le tracé spadois. Cela nous a privé de tout suspens quant à la désignation du vainqueur, cependant la course a été animée par nombre d'outsider. A l'issue de cette course la rédaction de Motors Inside a retenu les trois performances ainsi que les trois déceptions du week-end.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Renault - Daniel Ricciardo en grande forme à Spa
© Renault - Daniel Ricciardo en grande forme à Spa
Le duo Mercedes/Hamilton n'a encore laissé que des miettes à la concurrence. Même Valtteri Bottas semble être résigné. Il doit maintenant subir les consignes d'équipe, et va sûrement se contenter de jouer la seconde place du championnat.
Le pilote finlandais n'entre pas dans le flop cette fois-ci, mais le début du mois de juillet et loin maintenant et sa performance s'est largement étiolée...

C'est tout le contraire dans le peloton, derrière le duo à l'étoile nombre d'équipes sont en mesure de se battre pour une troisième place clairement abandonnée par Ferrari. De cette lutte sans merci naissent de véritables combats mettant en lumière la performance de certains et des difficultés pour d'autres.

TOP 3



Pierre Galsy, une course fantastique !


Soyons chauvin, et réjouissons nous ! Pierre Gasly se sent bien chez Alpha Tauri et cela se voit. Un début de saison où il domine son équipier russe. Dimanche en Belgique, il réalisa l'une de ses plus belles courses. A l'image du Brésil l'an passé, le pilote français était dans tous les bons coups. Il a su se montrer agressif au bon moment pour effectuer de beaux dépassements. Il a su protéger ses positions. Sans l'erreur stratégique due à son écurie, il aurait sûrement pu être mieux récompensé que par cette septième place. D'ailleurs le public ne s'est pas trompé, il a été élu pilote du jour. Une belle consécration pour Pierre qui mérite un baquet dans un top team afin d'étaler l'étendue de son talent !

Renault de retour aux avants postes


Ce week-end belge aura sourit aux français. Apès un weekend sans point en Espagne, Renault a réussi à comprendre son auto ce qui a permis à leur pilote d'en extraire tout le potentiel. Daniel Ricciardo a réalisé une superbe course. Solide et performant, il aura tout tenté pour finir sur le podium. Toujours dans le rythme il a su se battre avec son ancien équipier chez Red Bull. Et même s'il termine juste derrière lui, le résultat final est encourageant. Esteban Ocon, encore en apprentissage après son année à l'écart de la compétition a également réussi à marquer de gros points et termine juste derrière son chef de file australien notamment grâce à un dépassement très bien préparé sur Albon dans le dernier tour du Grand Prix. Une course sérieuse de la part de l'équipe française qui les replace dans la course au podium final. Espérons que la course belge ne soit pas qu'un feu de paille.

Kimi Räikkönen, pas de point mais une course pleine d'experience


Alfa Roméo redresse la barre petit à petit. Et si Antonio Giovinazzi a permis à l'écurie basée en Suisse de marquer deux points plus tôt dans la saison, il faut a présent compter sur l’expérience du pilote finlandais pour avancer dans la bonne direction. Son expérience, sa vitesse et sa régularité en course le prouvent une nouvelle fois.
Ainsi, Kimi Räikkönen, baptisé depuis quelques années le "King Of Spa" aura terminé sa course 12ème et meilleur pilote motorisé par Ferrari.

FLOP 3



Mais qu'arrive-t-il à Ferrari ?


Nous les savions en grand difficulté depuis les essais de pré-saisons. Nous les avons effectivement vu à la peine en course en ce début de saison. Mais pour ce grand-prix de Belgique les rouges sont clairement naufragés de cette saison 2020. La gestion complète de l'équipe est catastrophique. Une châssis loupé, un moteur qui régresse, un quadruple champion du monde laissé à l'abandon avant même le début du championnat, des arrêts aux stands bâclés, des stratégies de courses en dépit du bon sens... Ferrari n'est que l'ombre du top team qu'elle a toujours été. Même au début des année 90, la crise n'était pas aussi forte malgré un manque de performance et de fiabilité criant ! Il est plus qu'urgent de réagit pour les italien.

Comme preuve le chrono de Charles Leclerc avec Alfa Roméo Sauber en 2018 plus rapide en qualification que sa Ferrari de 2020.

Antonio Giovinazzi a-t-il perdu la confiance de son employeur... italien ?


Le pilote italien qui a été placé par Ferrari depuis quelques années chez Sauber/Alfa Roméo a-t-il grillé ses cartouches pour son futur en F1 ? En 2017, alors qu'il remplaçait pour la seconde fois Pascal Wehrlein blessé, il avait envoyé par deux fois sa Sauber dans le mur au Grand Prix de Chine. Après une année de rédemption, il est titularisé par Alfa Roméo et connait une année compliquée, nous y revenons dans cet article. Hier, sous pression il s'est "bêtement" fait piéger. Alors que son équipier fini 12ème et meilleur pilote motorisé Ferrari, Giovinazzi se brûle les ailes et ruine la course de George Russell, victime collatérale de sa sortie de piste. La patience de Ferrari a t-elle atteint ses limites ? D'autant que nombre de pilotes tapent à la porte d'un des derniers baquets 2021 à pourvoir...

Racing Point, ailes brisées ?


Comme pour Ferrari l'an passé accusée de tricherie sur son moteur, Racing Point marque le pas après avoir été accusée de plagiat. Il est indéniable que la "Mercedes Rose" est une auto bien née et capable d'excellentes performance. Mais en Belgique, les Racing Point ont plutôt brillé par leur incapacité à tenir tête aux outsiders. Manque de performance passagé ? Par ailleurs, le brillant pilote mexicain manque de performance depuis qu'il a contracté le COVID-19. Son retour à la compétition se fait dans un faut rythme. Il est régulièrement derrière son équipier Lance Stroll qui n'a encore rien prouvé en catégorie reine.

Nous vous donnons rendez-vous dans une semaine en Italie, à Monza, pour vérifier si les TOP sauront concrétiser et les FLOP pour redresser la barre.

En attendant, voici le résumé officiel du grand prix de Belgique 2020 :




Grand Prix de Belgique

Plus d'actualités
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon