La suppression du "Mode fête", un avantage pour Ferrari ?

La suppression du "Mode fête", un avantage pour Ferrari ?

Le Grand Prix de Belgique a connu la dernière séance de qualification où l’utilisation du « Party Mode » est autorisée. Compte-tenu des difficultés liées à l’unité de puissance Ferrari et à quelques jours du rendez-vous tant attendu en Italie cette nouvelle disposition pourrait rendre service aux rouges.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Ferrari - Mode fête banni à Monza
© Ferrari - Mode fête banni à Monza
La FIA a récemment annoncé à l’ensemble des équipes du paddock qu’à partir du Grand Prix d’Italie, et pour le reste de la saison, ils n’auront plus le droit d’utiliser de mode moteur procurant un surplus de puissance pendant la séance d’essais qualificatifs. Pour rappel, Mercedes a été la première équipe soupçonnée de disposer d’un bouton permettant de booster la monoplace en Q3. Ce qui a donné lieu à une scène loquace entre Vettel et Hamilton en conférence de presse à Melbourne en 2018 : Voir la vidéo en fin d'article. Aujourd’hui la plupart des équipes sont dotées de ce mode de performance dédié spécialement aux qualifications.

Sur le circuit de Monza, temple de la vitesse, la performance du moteur est la clé que ce soit en qualification ou en course ;chose qui ne joue pas en faveur de Ferrari cette année. L’équipe de Maranello est à la traine niveau vitesse de pointe d’où les difficultés rencontrées à Spa avec une élimination en Q2 et un passage in extremis de la Q1.

Avec cette interdiction du « mode fête », Ferrari réussira peut-être à réduire l’écart qui le sépare des autres écuries en performance pure surtout pendant les qualifications. « …il est aussi important de se lancer dans une bonne position sur la grille car quand vous êtes bloqué dans le trafic il est encore plus dur faire fonctionner la voiture. Donc à Monza, cette nouvelle disposition de la FIA aura un impact fort… » rappelait Mattia Binotto en évoquant l’impact de la suppression des modes Qualification sur la course au Grand Prix d’Italie.

Si l’optimisme est de mise chez le Team Principal de Ferrari, Charles Leclerc lui s’attend à un weekend compliqué à Monza. Le rendez-vous est pris ce Samedi pour évaluer l’impact de la décision de la FIA sur la performance des Mercedes mais aussi des Ferrari en qualifications.

Retour en vidéo sur la conférence de presse post qualification à Melbourne 2018 :



    Sur Règlement

    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    Icon For Arrow-up