Alpine s'engage en LMP1 dès 2021

Alpine s'engage en LMP1 dès 2021

Offensive sportive pour Alpine : après son arrivée en F1, Alpine vient d'annoncer un deuxième sportif pour l'an prochain. Il s'agit des 24 heures du Mans dans la catégorie-reine, le LMP1.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Alpine - Alpine va continuer à s'appuyer sur Signatech
© Alpine - Alpine va continuer à s'appuyer sur Signatech
A la suite de sa prise de pouvoir chez Renault, Luca di Meo a décidé de restructurer le groupe autour de quatre marques, avec Alpine comme étendard de la sportivité. La première étape a été l'annonce récente de son arrivée en F1, en lieu et place de l'équipe actuelle connue sous le nom de Renault F1 Team.

Pour le programme en endurance, il s'agit de catégorie puisqu'Alpine est présent en LMP2 depuis 2015 en apposant ses couleurs sur le prototype développé par Oreca et exploité par l'équipe Signatech. Les trois partenaires resteront associés la saison prochaine puisqu'il s'agira désormais d'exploité l'un des châssis LMP1 d'Oreca aujourd'hui exploité par Rebellion.

Pour ce faire, les tricolores ont obtenu de l'ACO de pouvoir engagé un prototype actuel face à la nouvelle Hypercar développée par Toyota ainsi que par ByKolles et Glickenhaus. Afin de rendre la compétition équitable, une balance des performances sera mise en place.

Si l'implication d'Alpine est donc avant tout marketing, cela n'empêche pas son directeur général, Patrick Marinoff, de déclarer : « Les dernières évolutions du règlement pour 2021 offrent l’occasion à Alpine de démontrer son savoir-faire technique et son expérience de la course dans un cadre équitable et compétitif, le tout grâce à un investissement mesuré rendu possible par la maîtrise des coûts. »

La stratégie est astucieuse puisque, pour ses débuts, Alpine va pouvoir s'appuyer sur un package fiabilisé par plusieurs années d'exploitation alors que Toyota devra nécessairement faire face aux imprévus liés à l'introduction d'une toute nouvelle plateforme pour son hypercar. Cela donnera donc à l'équipe française de prétendre très sérieusement à la victoire finale.

Pour les années à venir, la lutte entre constructeurs devrait donc faire son grand retour puisque Peugeot a déjà annoncé et confirmé son retour dans la catégorie-reine, sans pour autant dévoiler quelle réglementation elle utilisera (hypercar, LMDh ou donc LMP1).

A l'heure actuelle, Alpine n'a pas révélé grand-chose d'autre sur son programme, notamment l'identité de ses pilotes. Certains voient déjà dans cette annonce la perspective de revoir Fernando Alonso dans la Sarthe alors qu'il s'est engagé avec Alpine pour effectuer son retour en F1 la saison prochaine. Pourtant, à l'occasion des 500 miles d'Indianapolis, Cyril Abiteboul avait déclaré qu'il ne voulait pas de "distractions" pour son pilote-vedette...


    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon