Hamilton vs Schumacher : quelle victoire retenir ? Partie 1

Hamilton vs Schumacher : quelle victoire retenir ? Partie 1

91 victoires en Formule 1 pour Hamilton comme pour Schumacher : quel top 10 retenir en mélangeant les succès des deux pilotes ?

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Mercedes - Lewis Hamilton a gagné une victoire inespérée à Hockenheim en 2018 !
© Mercedes - Lewis Hamilton a gagné une victoire inespérée à Hockenheim en 2018 !
Après un premier article comparatif Hamilton vs Schumacher (à lire ici), l’exercice une nouvelle fois n’est pas si évident. Il est même peut-être clivant. Comment hiérarchiser et classer des victoires remportées par des pilotes avec des voitures différentes, dans des époques différentes ?

L’idée est de partir de l’époque unique que nous vivons en Formule 1 : Schumacher et Hamilton à la même hauteur, 91 succès, depuis la victoire du pilote Mercedes au Nürburgring. Alors avant qu’Hamilton dépasse définitivement Schumacher, on prend les 5 victoires les plus marquantes de chacun, on hiérarchise et on donne un classement. Deux éléments majeurs à prendre en compte : les circonstances de la victoire et l’impact de la victoire sur la carrière du pilote, et sur l’histoire de la Formule 1 !

Commençons avec une première partie, le classement de la 10e à la 6e place !

10. Chine 2011 (Hamilton)


Les circonstances de la victoire :



Avant Mercedes, Hamilton a eu une vie chez McLaren ! Quatre ans après son premier titre de champion du monde des pilotes plus tard, le Britannique roule dans son tour de mise en grille avec le capot à l’air libre, à cause d’un problème de filtre à air et un trop-plein d’huile. Hamilton prend la 2e place sur Sebastian Vettel au départ, à la bataille avec le pilote Red Bull et son équipier d’alors chez McLaren, Jenson Button.

Dans une course à six leaders différents, Hamilton applique une stratégie agressive, à trois arrêts. Stratégie payante, avec un dépassement musclé sur Button, à la régulière, en ligne droite, sans DRS. Il passe aussi Nico Rosberg, Felipe Massa et va chercher Vettel dans la longue courbe à gauche du 7e virage, à quatre tours de l’arrivée. “C’est l’une des meilleures courses de ma carrière” disait Hamilton.

L’impact de la victoire :



Une victoire dans une année difficile pour Hamilton, qui a notamment montré fin 2011 sa nervosité avec Massa. Mais à Shanghai, il a étalé sa bonne gestion des gommes Pirelli, le manufacturier italien qui arrivait en F1 à l’époque. Une victoire pour admirer aussi son coup de volant incisif. Malgré la domination Red Bull, Hamilton a mis en avant le fait qu'il pouvait gagner avec n’importe quelle voiture !

Retrouvez dans cet article le résumé Motors Inside de la course, tel qu'il a été écrit en 2011 !

9. Belgique 1997 (Schumacher)


Les circonstances de la victoire :



Une victoire et une écrasante domination de Schumacher sur l’un de ses circuits fétiches : Spa-Francorchamps ! Le “Toboggan des Ardennes”, le jardin du pilote, qui plus est sous la pluie.

Parti 3e avec sa Ferrari sur une piste mouillée, l’Allemand double la Benetton d’Alesi dès la fin du premier tour de course, en se jetant dans le virage de la Source. La Williams de tête, celle de Villeneuve, est avalée dans la foulée et la courbe à droite de “Rivage”. Schumacher ne s’arrête pas là et pousse son écart jusqu’à une minute d’avance à neuf tours de l’arrivée ! Il soulage à la fin mais il gagne quand même avec 27 secondes d’avance.

L’impact de la victoire :



Un succès pour assurer le statut de “maître de la pluie” apposé au parcours de Michael Schumacher. Et puis cette victoire marque véritablement l’union entre l’Allemand et le circuit de Spa-Francorchamps : 6 succès en 16 courses disputées en Belgique, 4 entre 1992 et 1997 !

8. Monaco 2019 (Hamilton)


Les circonstances de la victoire :



Les plus âgés d’entre vous se rappellent de la victoire d’Ayrton Senna face à Nigel Mansell à Monaco en 1992. La version contemporaine s’est déroulée 27 ans plus tard, entre Hamilton et Max Verstappen.

Dominateur avec sa Mercedes, le Britannique, parti en pole, s’est mis en difficulté avec un arrêt au 9e tour, pour enfiler des pneumatiques médiums. Sauf que le pilote derrière, Verstappen a chaussé des pneumatiques durs. Une différence visible, avec 69 tours à parcourir. Sur des pneus vite dégradés, Hamilton s’est défendu comme un chiffonnier pour garder la bonne trajectoire et sa première place devant le Néerlandais, qui l’a menacé à plusieurs reprises, avec un ultime essai à l’intérieur à la sortie du Tunnel.

Hamilton s’est fait des frayeurs mais il a résisté et décroché sa 3e victoire en Principauté après 2008 et 2016. Une victoire pleine d’émotion, à l’arraché, “‘l’une des plus dures de sa carrière” disait (encore) le pilote #44 à l’arrivée.

L’impact de la victoire :



Hamilton a décroché à Monaco en 2019 une victoire sous le signe de l’hommage à Niki Lauda, triple champion du monde et conseiller spécial de Mercedes. Lauda, l’homme qui a persuadé Hamilton de quitter McLaren et de se lancer dans l’aventure Mercedes fin 2012.

Profondément ému au point de ne pas se présenter devant les médias avant le week-end, Hamilton a mis toute son énergie pour décrocher la victoire pour “Niki”, comme il l’a rappelé à la radio une fois la ligne d’arrivée coupée. Sur un autre tracé, il aurait perdu face à Verstappen c’est sûr. Mais sa résistance héroïque nous a rappelé celle de Senna. C’était le meilleur moment pour le faire, avec son casque rouge à la mémoire de Lauda.



7. Hongrie 1998 (Schumacher)


Les circonstances de la victoire :



La course de la stratégie ! Schumacher triomphe avec le muret Ferrari des deux McLaren d’Hakkinen et Coulthard. Tout ça avec Ross Brawn, qui demande à son pilote d’enchainer les tours qualifs, pour faire trois arrêts au stand et forcer la main des pilotes McLaren.

Stratégie réussie à la perfection, avec un Schumacher à l’attaque, qui se crée 25 secondes d’écart en 19 tours, pour aller chercher la victoire et récupérer des points à Hakkinen.

L’impact de la victoire :



L’illustration même de la symbiose entre Schumacher et son équipe. Jean Todt-Ross Brawn : les noms des grandes années de la Scuderia Ferrari entre 2000 et 2004. Schumacher confirme la montée en puissance de son équipe dés ce Grand Prix de Hongrie 1998 avec une victoire atypique sur un tracé pourtant sinueux.



6. Allemagne 2018 (Hamilton)


Les circonstances de la victoire :



La victoire inespérée de notre top 10, en tout cas pour Hamilton ! Jamais a-t-on imaginé Hamilton vainqueur à Hockenheim, de sa 14e place sur la grille, la faute à une rupture hydraulique en qualifs. Mais le Britannique était ce jour-là le miraculé de la pluie. Tout ça grâce à son talent aussi : déjà 5e au 15e tour, il a effectué une dizaine de dépassements sur des pilotes du milieu de tableau.

Hamilton allongeait son relais et jouait sur l’arrivée de la pluie. Jackpot : le Britannique montait en tête au 54e tour, après le crash du leader Vettel dans le Stadium et un changement de gommes pas sanctionné, même si Hamilton a coupé dans l’herbe avant la pit-lane, ce qui était pourtant interdit.

Mais pendant que Vettel commettait la faute qu’il ne fallait pas faire, Hamilton n’avait pas réalisé une seule erreur, pour faire pencher la balance de son côté. Les bras en croix sous la pluie battante pendant le podium, Hamilton avait décroché une victoire décisive !

L’impact de la victoire :



Ce dimanche à Hockenheim fut le tournant de la saison 2018, alors dominée par Vettel. A la faute, le pilote Ferrari cédait la tête à... Hamilton, qui ne l’a ensuite plus jamais lâché. Un succès au moment même où la menace Ferrari n’a jamais été aussi forte sur l’ère hybride. Hamilton avait fait la différence face à son adversaire et même dans son propre garage, où le stratège James Vowles a interdit à Valtteri Bottas d’attaquer l’Anglais. Résultat maximisé, une qualité digne d’un futur quintuple champion du monde, un 5e titre officiellement décroché au Mexique fin octobre 2018.




    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon