Grand Prix du Portugal : Le Top / Flop de la rédaction

Grand Prix du Portugal : Le Top / Flop de la rédaction

Après 24 ans d'absence, le Portugal accueillait enfin en ce dimanche 25 octobre une nouvelle manche de la saison de Formule 1, la douzième du championnat du monde 2020. Voici le top / flop de la rédaction.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Mercedes -Hamilton entre toujours plus dans l'Histoire
© Mercedes -Hamilton entre toujours plus dans l'Histoire

LE TOP 3



1. Hamilton encore un peu plus dans l'Histoire



Des chiffres à vous en donner le vertige. Des records que la plupart d'entre nous pensaient imbattables finalement égalés puis dépassés. Voilà ce qu'est devenue la routine de Lewis Hamilton !

Le pilote Britannique a écrit lors de ce Grand Prix du Portugal une nouvelle page de la grande Histoire de la Formule 1 en remportant un 92ème succès, lui permettant de surclasser Michael Schumacher.

Pourtant tout n'a pas été si simple pour lui dans cette course. Au départ, malgré une bonne impulsion et un premier virage passé sans encombre, Hamilton est surpris comme la majorité des pilotes par la pluie. Alors en gommes médiums plus dures à chauffer, l'Anglais perd une position au profit de Bottas puis une autre sur Carlos Sainz.

Mais une fois ses pneus chauffés, Hamilton se débarrasse successivement de l'Espagnol puis de son coéquipier pour aller cueillir un succès avec plus de 25 secondes d'avance sur Bottas et seulement 4 pilotes dans le même tour.

Magistral.

2. Gasly / Ocon, les pilotes Normands en feu à Portimão



Encore un Grand Prix solide de la part de Pierre Gasly ! Parti 9ème sur la grille, il conserve sa position malgré un premier tour chaotique. Petit à petit, le Français en très bon gestionnaire de ses pneus reprend un à un ses adversaires.

S'arrêtant au 28ème tour pour troquer ses pneus tendres pour des médiums, Pierre Gasly est l'un des derniers pilotes chaussés de gommes tendres à s'arrêter ce qui lui permet d'avoir des gommes plus fraîches en fin de course.

Après une belle bataille face à Ricciardo et un beau dépassement à l'extérieur, Gasly se fait une énorme frayeur quand Perez se rabat sur lui pour défendre à quelques tours de l'arrivée. Mais le pilote Alpha Tauri vient à bout du Mexicain le tour suivant pour aller chercher un superbe top 5 pour son écurie. Un vrai leader d'équipe !

Esteban Ocon n'était pas en reste lui non plus ! Parti 11ème en médiums, le pilote Renault a fait une première partie de course très discrète mais diablement efficace remontant au 5ème rang sur sa stratégie décalée.

Après un run interminable de 53 tours, Esteban est le dernier à ravitailler pour chausser des tendres et aller prendre les 4 points de la 8ème place devant son coéquipier Ricciardo.

Ocon tient enfin peut être sa course référence cette saison !

3. Pluie, accrochage, Sainz, Raikkonen... un premier tour de folie !



Quand on se souviendra du Grand Prix du Portugal 2020 dans quelques années, on pensera au record de Lewis Hamilton mais on se rappellera surtout de ce premier tour absolument sensationnel où tout était réuni !

Au départ, les pilotes du côté propre de la grille s'élancent pour la majorité tous très bien au contraire de leurs voisins à l'image de Bottas perdant presque deux places sur l'impulsion.

Au virage 2, Bottas se montre autoritaire sur Verstappen et le tasse à l'extérieur pour reprendre la deuxième place. Voulant en profiter, Perez suit Bottas mais se rabat largement trop tôt sur Verstappen et les deux pilotes s'accrochent, semant ainsi la zizanie dans le peloton.

Mais là n'est pas le seul élément perturbateur ! La pluie vient jouer des siennes et surprend la plupart des pilotes. Hamilton le premier cédant le commandement à Bottas... pour quelques instants seulement ! Car les pilotes McLaren, en feu dans ce premier tour, doublent un à un leurs adversaires et c'est Sainz qui passe la ligne en tête à la fin du premier tour.

Enfin comment ne pas parler de Kimi Raikkonen ! Parti du 16ème rang, Iceman va doubler un par un ses rivaux, tantôt à l'intérieur tantôt par l'extérieur et faire ainsi parler son expérience pour se retrouver 6ème à la fin du premier tour.

Vous avez dit fabuleux ?

LE FLOP 3



1. Bottas, roi de la désillusion



Une nouvelle fois, une entame de week-end parfaite nous avez fait espérer un sursaut d'orgueil du pilote Finlandais. Malheureusement la suite est connue et tellement répétitive.

Valtteri Bottas dominait toutes les séances d'essais et les qualifications... jusqu'à ce dernier tour magistral d'Hamilton en Q3 lui octroyant de ce fait la pole position. Bottas ne peut s'en prendre qu'à lui même : c'est lui seul qui a décidé de ne faire qu'un seul tour rapide dans sa dernière tentative alors que la piste s'améliorait !

En course, après avoir manqué son envol et joué des coudes avec Verstappen, il prend la tête à Hamilton quand celui-ci est en perte de vitesse à cause de la pluie et de ses pneus froids. Il cède lui aussi sa position à Sainz mais la reprend trois tours plus tard.

On croit alors que le numéro 77 est en bonne voie pour gérer ce Grand Prix mais au 19ème tour, en manque de rythme, il se fait déposer par Lewis au 1er virage et ne le reverra plus jamais. Il finit deuxième à plus de 25 secondes et voit ses derniers espoirs de titre s'envoler, si tant est qu'il en avaient encore.

2. Albon, la porte de sortie se rapproche



Christian Horner lui a lancé un ultimatum. Au Portugal et à Imola, Albon devra élever son niveau de jeu et faire un très bon week-end pour espérer conserver son volant l'an prochain.

C'est peu de dire que le Thaïlandais vient de griller sa première cartouche ce week-end. Parti 6ème, il a perdu la course dès le départ où il se retrouve englué dans le peloton, naviguant entre la 10ème et la 15ème place.

Sa stratégie à deux arrêts n'a pas été payante et le plus dur fut de voir son coéquipier Verstappen, sur le podium de la course, lui prendre un tour alors qu'il finit 12ème et hors des points avec une Red Bull notamment derrière les Renault, les Ferrari mais surtout l'Alpha Tauri de Pierre Gasly.

Ses dirigeants ont dit qu'il resterait en place jusqu'à la fin de la saison et que son baquet n'était pas en danger jusqu'à Abu Dhabi. Seulement, si à Imola, Albon se rate encore une fois, le spectre de l'éviction à la Gasly pourrait ressurgir.

En effet, Red Bull pourrait avoir envie de tester Hulkenberg, libre sur le marché, en vue de la saison prochaine. Albon est plus que jamais sur des braises !

3. Racing Point : Perez gâche une belle occasion, Stroll refait des siennes



Un choix qui peut paraitre surprenant. Comment un pilote élu par les fans en tant que "Pilote du Jour" peut-il se retrouver dans notre Flop 3 ? Vous allez pourtant voir, les explications sont nombreuses.

En effet, Sergio Pérez a réalisé une superbe remontée pour conclure au 7ème rang une course qui semblait perdue après deux virages. Mais ce ne serait que s'arrêter à la lecture du résultat et non au fond de la course.

Parti P5, Perez réalise un très bon envol et manque de manger Bottas au premier virage. Le voilà P4. Quand Bottas récupère ardemment sa position sur Verstappen, Perez se montre pressé et veut immédiatement en profiter.

Sa manœuvre aurait pu être magnifique si le Mexicain ne s'était pas franchement rabattu sur le Néerlandais causant leur accrochage. Reparti sans trop d'encombre, il passe aux stands au 1er tour et chausse des médiums.

Il remonte ainsi grâce aux arrêts des uns et des autres et grâce à ses pneus plus frais jusque dans le top 5. Au 45ème tour, il rentre de nouveau pour chausser des tendres pour terminer la course.

Seulement, le trop grand nombre de tours restant, il se fait rattraper par le tandem Gasly / Sainz. Le Français, DRS ouvert, tente un dépassement, mais dans une trop forte volonté de conserver sa position, Perez exécute une nouvelle manœuvre dangereuse qui aurait pu être fatale.

Finalement, le Mexicain cèdera face à ses deux adversaires et prendra une 7ème place qui limite la casse. Mais la donne aurait due être bien meilleure.

Quant à son coéquipier Lance Stroll, le Canadien s'est fait remarquer pour son magnifique accrochage avec Lando Norris, qui n'est pas sans rappeler celui avec Verstappen aux EL2. Un nouveau Grand Prix à oublier qu'il a fini par abandonner au 51ème tour. Voilà maintenant 4 GP que Stroll n'a plus marquer un seul point.

Racing Point perd donc une nouvelle fois des points assez bêtement à cause de son tandem de pilote.

Avec une lutte acharnée à trois avec Renault et McLaren pour la troisième place des constructeurs, ces points perdus pourraient bien coûter très cher à l'écurie Anglaise !


Grand Prix du Portugal

Plus d'actualités
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon