Grand Prix du Portugal : Binotto-Vettel “Nous attendons plus du second pilote”

Grand Prix du Portugal : Binotto-Vettel “Nous attendons plus du second pilote”

C’est à l’issu du Grand Prix du Portugal que Mattia Binotto, dirigeant de la Scuderia Ferrari, s’est exprimé au sujet du quadruple champion du monde.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Ferrari Le chef d'écurie faisant face à son pilote.
© Ferrari Le chef d'écurie faisant face à son pilote.
En cette saison 2020, l’écurie frappée du cheval cabré accuse le coup, timide sixième place au championnat constructeur avec 93 points au compteur alors que Mercedes AMG Petronas en compte 435, les temps sont durs pour les transalpins.

L’équipe italienne n’a clairement pas produit une voiture pouvant rivaliser avec les flèches d’argents, au grand dam de Sebastian Vettel qui espérait conclure sur une bonne note avec les rouges. Le pilote quittera effectivement Ferrari pour s’orienter vers un ambitieux projet chez Aston Martin, en 2021.

Les week-ends difficiles s’enchaînent pour le pilote allemand : peu de passage en Q3, seulement 18 points au championnat du monde pilote, des courses lors desquelles il se bat pour un simple petit point…
Le champion du monde vit actuellement la pire période de sa carrière, pourtant, couronnée de succès.
Il est à rappeler que le pilote allemand est l’auteur de 57 pôles positions, de 53 victoires et de quatre titres mondiaux. Il est le troisième homme le plus victorieux après Lewis Hamilton et Michael Schumacher. Son talent, sa réputation ne sont plus à faire, cependant, chaque jour les critiques affluent.

Mattia Binotto s’est donc exprimé au micro de Sky Sport Italia suite au Grand Prix de Portimao, lors duquel Charles Leclerc a franchi la ligne d’arrivée en quatrième position alors que son illustre coéquipier terminait dixième, déçu d’avoir perdu trop de temps lors des premiers tours.

« Les deux voitures sont identiques, j’espère que Vettel se montrera sous son meilleur jour à Imola. Charles fait du bon travail, mais nous attendons plus du second pilote »

S’il évoque la polémique concernant le fait que les deux pilotes n’auraient pas la même la voiture, c’est parce que les propos du plus jeune champion du monde de F1 le laissaient sous-entendre au micro de RTL:

« Je suis mitigé, d’une part je suis heureux parce que j’ai fait une bonne course […] mais d’autre part, l’autre voiture est beaucoup plus rapide. Je perds du temps aux mêmes endroits à chaque fois, je le vois à partir des données. Un idiot ne pourrait peut-être jamais réaliser ce que Charles réalise. Mais je ne pense pas être complétement idiot. »

D’un côté un chef d’équipe qui se défend de tout traitement de faveur envers celui que les italiens nomment « il predestinato » (l’élu), et qui relègue Sebastian Vettel au rang de « deuxième pilote » ;de l’autre un pilote en proie au doute, au cœur d’un ouragan de critiques, un pilote qui est à peine nommé par son directeur.

La polémique ne cesse de s’accroitre sur les réseaux sociaux et les fervents adeptes du pilote allemand qui s’autoproclament les « Vettelians » ne cessent, depuis hier soir, de défendre bec et ongles leur héros.






Grand Prix du Portugal

Plus d'actualités
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon