Video : Daniel Ricciardo en mode Interview GQ

Video : Daniel Ricciardo en mode Interview GQ

Le pilote Renault a réalisé une interview avec le magazine australien GQ. Si vous voulez savoir quels sont ses plus vieux souvenirs de F1 ? Ou quelle est sa ville préférée dans le monde ? C'est par ici.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Renault - Ricciardo et sa personnalité joviale dans le paddock
© Renault - Ricciardo et sa personnalité joviale dans le paddock
Daniel Ricciardo est un des pilotes les plus actifs sur YouTube et se montre régulièrement en interview. Cette fois-ci avec le magazine GQ Australie.

Et vu qu'on est super sympa on vous a traduit l'interview en anglais. Retrouvez la vidéo juste après.

Quel est ton circuit préféré ?
C'est Monaco. Pourquoi ? Parce qu'il n'y a pas d'autres circuit pareil. Il n'y a pas la place pour l'erreur et c'est l'enfer, l'enfer adapté à la Formule 1.

Quel est ton plus vieux souvenir de F1 ?
Être assis sur le canapé à regarder la F1 à la télé. J'avais 3 ans. J'étais fasciné par le son et la vitesse.

Quelle est ta ville préférée ?
C'est compliqué mais je choisirai sans doute ma ville de naissance Perth sur la côte ouest. J'ai grandi là-bas c'est une ville super belle et la côte est magnifique.

Tu as rejoint optus en tant que responsable de l'optimisme. Qu'est-ce qui te rend optimiste juste là à l'instant ?
J'ai toujours été une personne optimiste. J'ai grandi sous le soleil de la côte ouest je fais le job de mes rêves donc c'est difficile de ne pas être optimiste et de se réveiller autrement le matin.

Quelle est ta ville du bonheur ?
J'en ai probablement plusieurs mais sans doute les États-Unis. On va courir à Austin et lorsque il m'arrive de sortir là-bas il y a toujours une ambiance particulière avec de la musique dans chaque endroit.

La vidéo de l'interview de GQ Australia :




Quel est le meilleur conseil que l'on t'ai donné ?
C'est le plus basique et le plus simple que l'on peut donner mais aussi sans doute le plus important "Have fun". Si tu prends du plaisir à faire ce que tu fais tu auras sans doute plus de réussite.

Comment tu te motives avant la course ?
Je ne suis pas le genre de personne superstitieuse mais j'ai toujours une sorte de routine avant de rentrer dans la monoplace. Il y a toujours le point commun d'avoir de la musique dans les oreilles ce qui permet d'être isolé de tout ce qui se passe autour. Vous me verrez toujours avec mes écouteurs sur les oreilles.

Qu'est-ce qui est le pire chez les autres pilotes ?
Sans doute le manque de joie de vivre. C'est sûr on est tous là pour gagner mais il y a toujours qu'un seul pilote qui peut gagner par Grand Prix. Pourtant on a quand même tous une vie super et j'ai l'impression parfois que c'est pris pour acquis il y a certaines attitudes que je trouve dommage d'avoir parfois.

Quelle était ta première voiture ?
Je crois qu'on appelle ça des "trucks" aux États-Unis mais si on appelle ça des "utes". [ndlr : picks ups] J'étais toujours en vadrouille ou en camping et c'était super pratique pour transporter des choses dans la benne. C'était un Toyota Hilux.

Qu'est-ce que tu conduis maintenant ?
Je conduis une Renault Mégane RS et aussi un Vespa car je vis à Monaco et c'est le plus pratique.

De quand date ta dernière contravention pour excès de vitesse ?
Ca fait très longtemps que je n'ai pas eu de contravention. Sans doute au moins 3,4 ans. Je me suis bien comporté. En fait, on se fait souvent conduire maintenant. Ce qui est assez bizarre pour un pilote. Du coup je suis plutôt bon sur les contraventions.

Quelle est la ville avec le pire trafic routier ?
Londres ou Los Angeles. C'est deux villes dans lesquelles je passe souvent du temps et il y a des gros bouchons. C'est le moins que l'on puisse dire.

Qui est ta plus grande source d'inspiration dans la vie ?
Je crois que y'en a plein. Pas seulement en F1. Mais sûrement mes parents. On se rend souvent pas compte quand on est jeune mais j'ai 31 ans maintenant et avec le recul j'apprécie tout ce qu'ils ont fait pour moi et les leçons qu'ils m'ont appris.

Qu'est-ce qui est difficile à vivre actuellement avec le confinement ?
Je dirais probablement que c'est le manque de foule et les gens globalement. J'aime beaucoup être seul et parfois m'isoler comme c'était le cas lorsque j'étais confiné en Australie dans ma ferme. C'est toujours agréable cette sérénité. Mais j'adore aussi les moments avec une ambiance, de la musique. Avoir de la compagnie me manque !

Qu'est-ce que tu attends de 2021 ?
J'attends un nouveau départ. Je vais conduire pour McLaren. Ils sont iconiques en F1 et j'ai toujours cherché à piloter pour eux. C'est une équipe que j'ai toujours respecté et j'attends impatiemment de voir si je vais pouvoir me rapprocher du titre pilote.

Quelle est la meilleure partie de ton boulot ?
Sans aucun doute gagner une course. C'est quelque chose d'assez ultime mais au quotidien je dirais que c'est plutôt de voyager. On a beaucoup de chance.

Quelle est la pire partie de ton job ?
Globalement il y a plus de mauvais jours que de bonjour dans le sens où on ne gagne pas souvent donc on a souvent le cœur brisé.

Quel goût ça a un shoey [ndlr : boire dans sa chaussure sur le podium] ?
Haaaa. C'est comme une rose. En fait peu importe, du moment que la boisson que vous mettez dedans est fraîche ça anile le goût de la chaussure !
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon