Bottas, une 14ème place et un Grand Prix à oublier

Bottas, une 14ème place et un Grand Prix à oublier

Valtteri Bottas a connu une course cauchemardesque en Turquie, six tête-à-queue, un accrochage avec Esteban Ocon et pour finir un tour de retard sur son coéquipier Lewis Hamilton.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Mercedes - Valtteri Bottas à la faute en Turquie
© Mercedes - Valtteri Bottas à la faute en Turquie
Le pilote finlandais avait annoncé la couleur en début d'année, il fallait s'attendre à voir en piste un Valtteri Bottas 2.0. L'objectif, cette saison, était de battre son coéquipier et d'en finir avec ce rôle de deuxième pilote qui lui colle à la peau depuis son arrivée.

Pour se donner les meilleures chances, le natif de Nastola avait même pris conseil auprès du seul pilote aujourd'hui à avoir battu Lewis Hamilton, le champion du monde allemand Nico Rosberg. Mais ses espoirs de titre ont rapidement été mis en péril face à un Lewis Hamilton intraitable au volant de sa Mercedes. Résigné, son ultime défi allait finalement être celui de retarder au maximum le titre de son coéquipier britannique.

À l'entame de ce week-end stambouliote, la situation était claire : Valtteri Bottas devait marquer sept unités de plus que son coéquipier. Dès les qualification, le Finlandais s'est montré moins rapide que Lewis Hamilton, lui aussi à la peine sur ce circuit d'Istanbul Park. Classé 9ème sur la ligne de départ, il se devait de faire un Grand Prix parfait pour espérer retarder un titre promis à Lewis Hamilton, 6ème au départ.

Tous ses espoirs se sont cependant envolés dans le premier tour de cette course turque. Dès le premier virage, il s'est retrouvé impliqué, malgré lui, dans l'accrochage entre les Renault, l'envoyant à la faute avec Esteban Ocon.

Les deux pilotes se sont à nouveau retrouvés dans le mauvais sens au virage 9, la faute au Finlandais auteur d'un freinage catastrophique. La suite de la course n'a été qu'un interminable chemin de croix pour le pilote de la Mercedes floquée 77. Son accrochage avec le pilote de la Renault aurait endommagé la direction de sa monoplace, la rendant encore plus compliquée à piloter sous la pluie. Après quatre tête-à-queue supplémentaires, Lewis Hamilton lui administra le coup de grâce en le reléguant à un tour pour filer vers son 7ème titre mondial.

Désabusé, Vallteri Bottas, 14 ème au classement et à un tour du leader, attendait simplement la fin du calvaire et un échange radio en est la parfaite illustration :

Ingénieur de Bottas : «Il reste 4 tours»

Valtteri Bottas : «J'espérai qu'il en restait moins ! »


Les espoirs de titres s'étant envolés, Valtteri Bottas a tenu à féliciter Lewis Hamilton, champion pour la 4ème année consécutive.



Grand Prix de Turquie

Plus d'actualités
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon