Grand Prix de Bahreïn - Les perspectives pour la course

Grand Prix de Bahreïn - Les perspectives pour la course

Plusieurs questions se posent avant la course de Formule 1 à Sakhir. Prenons quelques instants pour évoquer les points chauds du Grand Prix de Bahreïn et faire le point sur les stratégies possibles.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Racing Point - Est-ce que Sergio Perez sera encore devant ses rivaux à la fin de la course ?
© Racing Point - Est-ce que Sergio Perez sera encore devant ses rivaux à la fin de la course ?
Les qualifications du Grand Prix de Bahreïn ont été un très beau reflet de la saison, avec Mercedes et Red Bull, qui occupent solidement les deux premières lignes de la grille tandis que l'ordre est ensuite bien mélangé avec une Racing Point (Sergio Perez), les deux Renault, une Alpha Tauri (Pierre Galsy) et une McLaren (Lando Norris).

Combien d'arrêts aux stands en course ?



La dégradation des pneumatiques joue un grand rôle. Même si la course a lieu de nuit, la température dans le désert bahreïni reste bien supérieur à ce qui a pu être expérimenté cette saison puisqu'elle était toujours de 26°C lors de la séance de qualifications nocturne.

C'est pourquoi de nombreux pilotes ont tenté de passer en Q3 avec des pneumatiques à bandes jaunes, soit les médiums, afin de ne pas être trop désavantagés lors du premier relais de la course. D'habitude, seuls Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, voire Max Verstappen tentent cette stratégie agressive.

Du coup, le relatif avantage d'être 11ème et 12ème ne devrait donc pas être aussi important que sur d'autres courses pour les pilotes Ferrari, qui sont décidément bien loin de leurs performances de la saison passée. Leur éventuelle remontée dans le top 10 n'en sera donc que plus compliquée.

Max Verstappen peut-il faire mieux que 3ème ?



Pour la huitième fois de la saison, Max Verstappen va s'élancer de la troisième place sur la grille alors que Mercedes vient de signer son 11ème doublé en qualifications, le 75ème de son histoire. S'il n'est jamais parvenu à signer la moindre pole cette saison, son rythme en course a souvent été plus rapide, ce qui lui a permis d'être récompensé par une victoire et cinq secondes places.

Ce week-end à Sakhir, il s'est ainsi montré rapide lors des essais libres, prenant le meilleur temps lors de la troisième séance. Lors de la Q3, il était même second après la première tentative avant d'être débordé par Valtteri Bottas. Les espoirs sont donc permis pour les taureaux rouges, dotant plus qu'Alex Albon a su oublier la déception de son gros accident d'hier pour se placer aux côtés de son coéquipier. Il réédite donc sa meilleure place en carrière. Mais on le sait le Thaïlandais n'est pas une assurance tout risque et il est capable du meilleur comme du pire. S'il souhaite poursuive sa carrière en F1, il vaudrait mieux qu'il brille sous les projecteurs de Sakhir.

Qui va tirer son épingle du jeu dans le peloton ?



Une nouvelle fois, Sergio Perez a réalisé une très belle qualifications à Bahreïn. Il est venu battre sur le fil les deux Renault, avec qui la lutte pour la troisième place des Constructeurs est dans sa dernière ligne droite. Cependant, l'équipe française a été la seule à placer ses deux pilotes dans le top 10, ce qui peut laisser augurer de marquer de gros points à l'issue de la course.

La performance du Mexicain est d'autant plus remarquable que son coéquipier, Lance Stroll, n'a pas pu faire mieux que 14ème. Une nouvelle fois une illustration du gouffre qui sépare les deux pilotes au classement, avec 100 points et la 4ème place pour Sergio Perez contre 59 et la 11ème place pour le fils du propriétaire de l'équipe.

Attention à ne pas écarter trop vite les McLaren. En effet, la grille peut paraître décevante puisque Lando Norris est 9ème et Carlos Sainz, 15ème. Mais l'Espagnol a été victime d'un problème technique, avec ses freins arrière bloqués en bout de ligne droite. Il était d'autant plus déçu que ce freinage en catastrophe a détruit son train de pneus médiums, si précieux en course : « Nous ne savons pas encore ce qui a provoqué ce problème (NDLR : depuis, l'équipe a confirmé qu'il s'agissait d'une rupture des freins arrière) mais c'est très décevant car j'étais sorti de Q1 avec un seul train de pneumatiques. J'avais économisé des tendres pour plus tard dans la qualification. Et ce train de médiums, qui sont si importants ce week-end, a l'air complètement plats. Je ne vais pas pouvoir les utiliser. »

Mais McLaren a su prouver cette saison qu'elle disposait d'un très bon rythme en course, ce qui pourrait lui permettre de remonter dans la hiérarchie. Alors qu'il n'y a que 24 points entre les quatre équipes, la lutte s'annonce plus serrée que jamais et chaque place vaudra son pesant d'or ! Sur une piste avec de nombreuses zones de dépassements, cela nous promet de bien belles passes d'armes et images télévisées.
Partager cet article

Grand Prix de Bahrein

Plus d'actualités
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon