Quel est le poids d'une F1 ?

Les Formule 1 sont parmi les machines les plus rapides du monde. Leur atout n'est pas seulement une bonne vitesse de pointe. C'est aussi une énorme vitesse de passage en courbe, avec une tenue de route à couper le souffle. La conséquence d'un appui foncièrement élevés grâce aux ailerons, mais aussi à un poids très faible et donc "peu" d'effet centrifuge.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Alex Albon dans la Red Bull pour une pesée lors des essais de Barcelone
© Motors Inside / R. Mathon / Alex Albon dans la Red Bull pour une pesée lors des essais de Barcelone
Dans le règlement technique de F1 2020, le poids est défini par le poids de la voiture plus le poids du pilote portant son équipement complet de course. Cela n'a pas toujours été le cas.

En effet, si par le passé le poids total d'une Formule 1 ne pouvait - par exemple en 2012 - pas être moins de 633 Kg pilote compris, il est désormais obligatoire d'avoir une monoplace pesant au minimum 746 Kg en 2020 mais comprenant un poids fxé à 80 Kg pour le pilote, lesté par des ballasts si nécéssaire.

Ce poids minimum inclut donc le pilote mais exclu l'essence. Les pneus utilisés pour la pesée sont des pneus slicks : les pneus pluie étant légèrement moins lourds.

En termes de répartition du poids, l'article 4.2 du règlement technique 2020 stipule que la répartition maximum entre l'avant et l'arrière ne peut être inférieur à 45,5% ou supérieur à 53,5%.

Le poids du pilote est variable, jusqu'en 2019



Depuis 2010, les ravitaillements en F1 sont interdits. Cela veut donc dire que si une monoplace veut atteindre l'arrivée du Grand Prix, elle doit posséder au départ suffisamment de carburant pour compenser la consommation du moteur.

On arrivait donc vite dans le début des années 2010 à des poids de Formule 1 exhorbitant lors du départ, possédant plus de 150 Kg d'essence. Pour lutter contre cette augmentation du poids, c'est le pilote qui a été mis à contribution : leur demandant de perdre le plus de poids possible pour ainsi contribuer à diminuer l'impact du carburant stocké pour toute une course.

Devenant dangereux pour la santé des pilotes, la FIA a décidé de reprendre le règlement en séparant le poids du pilote, de celui de la monoplace.

Ainsi depuis 2019, un pilote est considéré comme pesant 80 Kg avec son équipement de sécurité. Si il en fait moins, la FIA impose de le lester avec des ballasts. Cette nouvelle manière de penser le poids permet aux pilotes très grands comme Hulkenberg ou Ocon par exemple de retrouver une certaine équité avec des pilotes plus petits et donc moins lourds.

L'embonpoint des Formule 1 ces dernières années



Depuis quelques années, le poids des Formule 1 à tendance à augmenter, et cela pour plusieurs raisons. D'abord les monoplaces sont devenues plus longues et ont vu la taille de leurs pneumatiques, notamment arrière grandement augmenté. Ensuite, les blocs propulseurs contiennent désormais en plus du réservoir d'essence, des batteries et deux moteurs électriques. Et pour finir s'est ajouté les 15 kilos du Halo, ce dispositif permettant de protéger la tête des pilotes en cas de crash et qui a récemment sauvé la vie de Romain Grosjean à Sakhir.

En effet le règlement 2022 prévoit un poids minimum pour la monoplace de 695 Kg, soit 62 Kg de plus que 2012.


Pour toutes ses raisons, les Formule 1 sont passées d'une poids minimum à ne pas dépasser à vide en 2012 de 633 Kg, à 746 Kg aujourd'hui en 2020. Si l'on exclut le poids du pilote minimum de 80 Kg, cela veut donc dire qu'une monoplace en 2020 pèse 33 Kg de plus qu'il y a 8 ans et ce n'est que le début. En effet le règlement 2022 prévoit un poids minimum de 695 Kg, soit 62 Kg de plus que 2012.

  • 2010 : 620 Kg mini, pilote compris
  • 2011 : 640 Kg mini, pilote compris
  • 2012 : 640 Kg mini, pilote compris
  • 2013 : 642 Kg mini, pilote compris
  • 2014 : 660 Kg mini, pilote compris
  • 2015 : 702 Kg mini, pilote compris
  • 2016 : 702 Kg mini, pilote compris
  • 2017 : 728 kg mini, pilote compris
  • 2019 : 740 kg mini, pilote compris
  • 2020 : 746 Kg mini, pilote compris
  • 2021 : 749 Kg mini, pilote compris
  • 2022 : 775 Kg mini, pilote compris


Les F1 ont donc pris du poids ces dernières années mais restent encore bien loins du poids des voitures de série. Pour comparaison, à vide, une Fiat 500 de 70 Ch, une des voitures les plus petites sur le marché automobile actuel, pèse 925 Kg alors que les Renault Twingo 1ère génération pesaient 780 Kg.

Qu'est-ce qui pèse le plus dans une Formule 1 ?



Le réservoir à essence est le plus lourd de tous les éléments au départ d'une course : avec des poids compris entre 154 Kg et 179 Kg d'essence environ selon les moteurs et Grand Prix. La quantité d'essence diminuant jusqu'à atteindre quelques kilos seulement à l'arrivé. Ce poids n'est pas techniquement compris dans le règlement. Une monoplace de F1 au départ pèse donc approximativement entre 900 et 925 Kg si l'on considère l'ensemble des éléments. Bien loin donc des 746 Kg minimum.

Ensuite, si l'on considère que le bloc propulseur ne fait qu'un, il s'agit bien là de la pièce la plus lourde. Comprenant batteries, turbo et 3 moteurs (deux électriques et un thermique), il doit peser au minimum 145 Kg dont 25 Kg de batteries.

En effet, le cockpit est relié au bloc propulseur par des points d'attaches. Il n'y a pas sur une Formule 1 un chassis comme on pourrait l'entendre sur une voiture de route classique.

Le train avant et arrière (suspensions et système de freinage) compte pour 100 Kg également d'après nos estimations. Il faut ensuite rajoute le système de refroidissement ainsi que la transmission.

On estime que la monocoque en carbone pèse une centaine de kilos, incluant ailerons et autres appendices. Aux quels il faut ajouter une centaine de kilos également pour le cockpit.

Enfin, les pneus avant pèsent sans les jantes environ 9,5 Kg pour 11,5 Kg pour les pneus arrières. Avec les jantes, l'ensembe des pneus pèsent pour plus de 60 Kg. On estime en effet le poids d'une jante à 5 kg environ.

Hors poids total et poids du bloc propulseur, les autres éléments ne sont pas règlementé par la FIA. Il est donc difficile d'obtenir des informations fiables et c'est la raison pour laquelle nous vous parlons ici d'estimations.

Être à la limite de la règlementation



Ce poids de 746 Kg, pilote compris, est à vide et à n'importe quel moment du Grand Prix. Pour contrôler ce poids, la FIA met en place des pesées aléatoires à la fin de chaque qualifications ou courses.

Les ingénieurs font des estimations de perte de fluide (consommation d'huile), de perte de poids du pilote (transpiration) et de la diminution du poids des pneumatiques et des freins notamment pour augmenter ou réduire les ballasts. Il peut donc arriver à la fin d'une course qu'une monoplace pèse moins de 746 Kg. Ainsi pour ne pas enfreindre le règlement, les pilotes vont essayer de récupérer le plus possible de débris de gommes de pneus sur le bords des trajectoires afin d'alourdir la monoplace dans le tour de décéleration avant de rentrer au stand.

La pesée d'une F1, une tradition depuis toujours



Cette vidéo montre la manière dont les F1 étaient contrôlées en 1988. Finalement il n'y a de similaire que le centre de contrôle de la FIA à l'entrée de la pitlane puisque comme le montre la vidéo, le résultat du test est transmis par papier, et les ailerons mesurés avec des patrons en bois à même le sol.

Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top