Séparations en vue à Abu Dhabi, dernier round 2020

Séparations en vue à Abu Dhabi, dernier round 2020

L’ultime Grand Prix de la saison marque la fin de l’aventure pour de nombreux pilotes au sein de leurs écuries respectives.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Ferrari - La collaboration se termine pour Sebastian Vettel et Charles Leclerc
© Ferrari - La collaboration se termine pour Sebastian Vettel et Charles Leclerc
Sans enjeu pour les deux titres, la dernière course de la saison 2020 est quand même historique à bien des égards. 5 pilotes vont rouler officiellement pour la dernière fois avec leur écurie respective sans oublier Romain Grosjean, déjà parti par la force des choses et assuré de quitter la F1 comme son équipier chez Haas
.
A cette liste, s’ajoute deux incertitudes, deux pilotes qui ne sont pas sûrs de retrouver leur baquet en 2021. En clair, une petite moitié du plateau va quitter son équipe ce dimanche après le drapeau à damiers !

La fin d’une aventure… avant le début d’une autre



3 pilotes du plateau sont à cette heure dans ce cas de figure : la dernière course avec leur équipe actuelle. Mais on les retrouvera l’an prochain en Formule 1 sous des nouvelles couleurs :

Sebastian Vettel : 5 ans après le début de leur collaboration, le quadruple champion du monde, Sebastian Vettel, va quitter la Scuderia Ferrari sans couronne aucune glanée à la Scuderia, au terme d’une dernière saison 2020 cauchemardesque… 13e au classement des pilotes et un seul podium dans un contexte très particulier !

Son dernier objectif est de terminer l’aventure italienne sur une bonne note. C’est en tout cas par ces mots que le futur pilote Aston Martin a présenté son dernier week-end en rouge au moment de la conférence de presse ce jeudi. « Je ne regrette rien. C’est important de finir le travail avec décence » a rappelé celui qui a retenu (notamment) comme moment fort sa première victoire avec Ferrari fin mars 2015 lors du Grand Prix de Malaisie, et sa faute à Hockenheim en 2018 comme moment décisif.

« Je ne regrette rien. C’est important de finir le travail avec décence »Sebastian Vettel


Carlos Sainz : Successeur de Vettel chez Ferrari, le pilote espagnol fera-t-il mieux ? En attendant de savoir, le futur-ex-pilote McLaren se prépare à dire au revoir... à son équipier Lando Norris. La fin d’une amitié de deux saisons, qui a fait du bien en dehors de la piste. Une amitié résumée dans un film publié sur les réseaux sociaux de l’équipe, à travers cette mise en scène des deux garçons via des marionnettes. « Tout a été très naturel dés le premier jour que j’ai rencontré Lando » a résumé Sainz ce jeudi.



Daniel Ricciardo : Arrivé lui aussi en 2019 dans son équipe, Ricciardo quitte Renault pour rejoindre McLaren en remplacement de Sainz. Avant ça, l’Australien a deux objectifs dans le viseur : la quatrième place du Championnat Pilotes et la troisième position du Championnat Constructeurs. « Tout reste à faire. Nous viserons à nouveau une belle performance tous ensemble pour conclure cette année et mon aventure en beauté ! »

A noter que Vettel, Sainz ou Ricciardo n’ont pas le droit de participer à la journée de test des jeunes pilotes après le Grand Prix, contrairement au vétéran Fernando Alonso, qui va se rôder à bord de la Renault. Une décision que n’a pas approuvé son compatriote espagnol, futur pilote Ferrari.

La fin tout court de l’aventure



Kévin Magnussen : Éjectés de leur baquet par le Haas F1 Team, la fin de carrière de Magnussen diffère de celle de son équipier. A 28 ans, le Danois sera sur la piste à Abu Dhabi, avant de filer pour le championnat américain d’endurance IMSA.

Révélé par McLaren en 2014 (une 3e place dés la première course), passé par Renault en 2016 avant de filer chez Haas, Magnussen l’a dit devant les médias ce jeudi. : il est « en paix avec lui-même ». Le fils de Jan a ajouté, lucide : « je sais qu’en sport auto, vous ne pouvez jamais dire jamais. En Formule 1, tout peut se passer. Mais je suis prêt à considérer cette course comme ma dernière. »

« En Formule 1, tout peut se passer. Mais je suis prêt à considérer cette course comme ma dernière. »Kévin Magnussen


Romain Grosjean : "K-Mag" a au moins l’opportunité de prendre un 119e départ : tout le contraire de Grosjean, qui va assister à la dernière course de sa carrière depuis son canapé en Suisse. La conséquence bien sûr du terrible accident du Grand Prix de Bahreïn : l’essentiel est ailleurs pour le Français, qui commence à enlever ses pansements. On souhaite à Grosjean un dernier roulage, avec Mercedes ou au Grand Prix de France 2021, pour recevoir un hommage mérité d’une carrière ponctuée par 10 podiums.

La fin, peut-être ?



Dans cette dernière catégorie, on retrouve deux pilotes, liés à un même sort : le deuxième baquet Red Bull. Vainqueur à Sakhir et encore sur son nuage, Sergio Pérez veut finir “avec style” son aventure commencée en 2014 chez Force India-Racing Point. Le Mexicain n’a pourtant plus qu’une option pour continuer en F1 : prendre le baquet jusqu’alors occupé par Alex Albon, décevant sur cette dernière partie de saison. Mais le Thaïlandais n’a pas demandé à s’apitoyer sur son sort en conférence de presse. Avec un discours positif : « encore une course à faire, il n’y a pas de possibilité de ralentir. Nous devons donner le meilleur de nous-mêmes. » Albon ou Pérez, sauf revirement de situation improbable, il n’y aura pas de place pour les deux pilotes au départ de la prochaine saison en 2021.

Enfin, la confirmation n’est pas encore venue mais Daniil Kvyat devrait quitter la F1 ce dimanche soir, remplacé par le Japonais Yuki Tsunoda, qui a validé sa superlicence. Le Russe est une nouvelle fois renvoyé de la filière Red Bull, comme en 2016. Mais Kvyat s’accroche au rêve, en espérant que ce départ à Abu Dhabi ne sera pas le dernier : « je sens que j’ai encore beaucoup à donner à n’importe quelle équipe. Je me sens un pilote complet. »

« Je sens que j’ai encore beaucoup à donner à n’importe quelle équipe.»Daniil Kvyat
Partager cet article

Grand Prix d'Abu Dhabi

Plus d'actualités
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon