Grand Prix d'Abu Dhabi : Le Top / Flop de la rédaction

Clap de fin sur cette saison 2020 avec le dernier Grand Prix disputé à Abu Dhabi et remporté par Max Verstappen. Voici donc le dernier Top / Flop de la rédaction de cette année.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Verstappen conclut sa saison en beauté
© Red Bull / Verstappen conclut sa saison en beauté

Le TOP 3



1. Verstappen parfait de bout en bout



Après avoir signé la troisième pole position de sa carrière le samedi, Max Verstappen a réalisé la course parfaite le lendemain en remportant ce Grand Prix d'Abu Dhabi.

Le Néerlandais a réalisé un bon envol et ne s'est pas fait surprendre par Bottas dans le premier tour. Créant tout de suite l'écart avec le Finlandais, le pilote Red Bull a ensuite bien géré le seul fait de course, à savoir la voiture de sécurité pour enlever la monoplace de Perez.

Il a ensuite fait une relance parfaite, surprenant Bottas et le mettant définitivement à l'abris en gérant un écart qui n'est jamais descendu en-dessous des trois secondes pendant le restant de la course.

Verstappen aurait même pu réaliser le Grand Chelem mais Ricciardo est venu lui enlever le meilleur tour en course dans le dernier tour, seul accroc d'un week-end clinique.

Qu'importe, Mad Max prend date pour la saison 2021 et Hamilton et Mercedes devront une nouvelle fois se méfier de la menace qu'il représente.

2. McLaren remporte le combat pour la troisième place



C'était l'un des enjeux majeurs de cette dernière course de la saison : qui de Racing Point ou McLaren parviendrait à terminer meilleur des autres derrière les intouchables Red Bull et Mercedes ?

Racing Point partait largement favori avec 10 points d'avance mais la mécanique ayant trahi leur leader Sergio Perez, ce dernier était contraint de partir en dernière ligne.

Et le sort n'allait pas s'arranger pour le Mexicain, vainqueur de son premier Grand Prix la semaine précédente. En effet, alors qu'il remontait et était sur la bonne stratégie pneumatique, le moteur Mercedes de la Racing Point l'a de nouveau lâché pour la deuxième fois en trois Grand Prix. Rageant pour ce qui était sa dernière course avec les Roses !

Et si Lance Stroll a fait illusion en début de course, le rythme du Canadien n'était pas assez élevé pour contenir celui des McLaren et des Renault.

A contrario, et malgré une enquête sur une éventuelle faute de Sainz dans l'entrée des stands, McLaren a sorti une course solide qui a vu Lando Norris et Carlos Sainz terminer respectivement 5ème et 6ème.

Ce résultat permet à la firme de Woking de décrocher la précieuse 3ème place au championnat pour 7 points à la future écurie Aston Martin. Le cadeau de Noël avant l'heure !

3. Ricciardo, des adieux réussis avec Renault



Nombreux étaient les pilotes disputant leur dernier Grand Prix avec leur écurie lors de ce Grand Prix d'Abu Dhabi 2020. Daniel Ricciardo était de ceux-là, faisant ses adieux à Renault avant de filer l'an prochain pour McLaren.

L'Australien tenait à partir sur une bonne note avec le constructeur français, avec qui il part en très bons termes, ayant contribué au renouveau des Jaunes.

Parti seulement 12ème après avoir raté ses qualifications, Honey Badger réalise un bon départ en doublant Leclerc et Ocon dans les premiers tours alors qu'il était en pneus durs, contrairement à ses adversaires.

Rare pilote avec les Ferrari à ne pas s'arrêter lors de la voiture de sécurité, l'Australien remontait au 5ème rang provisoire et s'y maintenait avec des pneus beaucoup plus usés que ses concurrents principaux, notamment les McLaren.

Se devant d'observer son arrêt, le natif de Perth retombe au 7ème rang et restera à cette place. Et cerise sur le gâteau, il s'offre le meilleur tour en course dans la dernière boucle du Grand Prix et conclut de belle manière sa collaboration avec Renault.

BONUS. Les Français animateurs de Grand Prix



Si comme à l'accoutumée, le Grand Prix d'Abu Dhabi a été assez terne en spectacle, on a tout de même pu compter sur nos Français pour dynamiter un peu la course.

La bataille de Pierre Gasly face à Leclerc ainsi que celle entre Esteban Ocon et Lance Stroll dans le dernier tour nous aura offert notre dose de spectacle avec nos deux représentants dans les points.

Vous pouvez retrouver ici-même le résumé de la course de Pierre Gasly. De même, cliquez sur ce lien pour lire celui concernant Esteban Ocon.

Le FLOP 3



1. Racing Point perd gros



S'il y a des gagnants sur ce Grand Prix il y a forcément des perdants. En l'occurrence, ce Grand Prix d'Abu Dhabi aura couté la troisième place des constructeurs à Racing Point.

Favori pour l'obtention de cette place de « Meilleurs des autres », l'écurie de Lawrence Stroll avait déjà mal entamé son week-end lors des essais libres, en devant changer des pièces sur la monoplace de Perez. Le Mexicain étant donc contraint de s'élancer 19ème.

En course, il était sur la bonne stratégie et avait commencé sa remontée quand une nouvelle fois, après le Grand Prix de Bahreïn, la mécanique lui a fait défaut le contraignant à l'abandon pour son dernier Grand Prix avec l'écurie.

Stroll quant à lui n'a pas tenu le rythme des McLaren, ni même celui des Renault et s'est fait déposséder de la 10ème place dans le dernier tour par Esteban Ocon, se faisant de facto doubler par Gasly au championnat des pilotes pour la 10ème place également.

Rageant.

2. Ferrari a bu le calice jusqu'à la lie



La saison cauchemardesque de la Scuderia aura duré jusqu'au dernier Grand Prix ! Rien n'a fonctionné encore une fois pour les Rouges ce week-end, et la lassitude a fini par gagner ses pilotes qui n'en finissaient plus de se voir doubler.

Si Vettel était pour une fois sur la bonne stratégie, le champion du monde allemand a été limité par les capacités de sa monoplace et ne finit que 14ème. Leclerc quant à lui aurait dû rentrer lors de l'entrée en lice de la voiture de sécurité mais le pari de Ferrari de le laisser en piste n'a pas fonctionné.

Il s'est même battu plusieurs tours pour doubler la Williams de George Russell. Il était grand temps que la saison s'achève pour la firme italienne qui espère repartir du bon pied l'an prochain.

Ce sera toutefois sans Sebastian Vettel, débarqué après 6 saisons et un échec dans l'obtention du titre mondial. Comme Alain Prost ou encore Fernando Alonso, le futur pilote Aston Martin sort par la petite porte et espère lui aussi rebondir avec ce changement d'écurie.

3. Le spectacle, grand absent une nouvelle fois à Yas Marina



Certains l'ont qualifié de pire Grand Prix de la saison et au vu du grand cru qu'a été cette saison 2020, on ne peut pas franchement en dire beaucoup mieux.

Effectivement, ce tracé de Yas Marina a une nouvelle fois rendu une course avec trop peu de saveur et l'on se demande encore pourquoi le championnat du monde de F1 se termine encore là-bas (Money, money, money... aurait dit le groupe ABBA).

Lorsqu'un championnat du monde se conclut sur ce circuit, l'intérêt est grand car le suspense est à son paroxysme dans le dernier Grand Prix de la saison. Mais trop souvent, ce Grand Prix aura été pauvre en spectacle et l'édition 2020 n'a pas dérogé à la règle.

Heureusement que les pilotes Renault, Charles Leclerc lors de sa brève remontée ou encore Pierre Gasly étaient présents pour assurer un minimum de dépassements et de passes d'arme.

Malgré la beauté habituelle des images au cours de ce Grand Prix au soleil couchant, cette manche d'Abu Dhabi fait clairement tâche, surtout à côtés des circuits insolites visités cette saison.
Partager

Grand Prix d'Abu Dhabi

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top