McLaren va recevoir 202 millions d'euros d'un fonds américain

McLaren va recevoir 202 millions d'euros d'un fonds américain

A la recherche de liquidités, McLaren a été contraint de faire venir un nouvel actionnaire minoritaire, le fonds new-yorkais MSP Sports Capital.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© McLaren - McLaren Racing dispose d'un nouvel actionnaire
© McLaren - McLaren Racing dispose d'un nouvel actionnaire
La crise économique de la Covid-19 a eu impact sur beaucoup d'industries, à commencer par celle des sports professionnels. Le décalage de la saison et le nombre réduit d'épreuves vont avoir se traduire par une baisse directe des revenus des équipes de F1. McLaren est apparue comme l'une des équipes les plus vulnérables, ce qui s'est traduit par l'annonce de la suppression de 1200 postes, y compris dans la partie compétition.

Pendant l'été, l'équipe n'a trouvé son salut qu'à travers un prêt de la banque nationale de Bahreïn puisque le royaume moyen-oriental est un de ses actionnaires de longue durée. Cela n'a pas empêché l'équipe d'annoncer en septembre que son siège de Woking était en vente pour faire rentrer du cash.

Maintenant que la saison arrive à son terme, il est temps de passer des solutions d'urgence à celles de plus long terme. C'est dans ce contexte que l'équipe vient d'annoncer l'entrée au capital de McLaren Racing, sa division compétition engagée en F1 et en IndyCar, du fonds d'investissement MSP Sports Capital. C'est une transaction structurante pour l'équipe puisque le fonds va désormais détenir 15% de l'équipe en échange d'un versement de 202 millions d'euros. MSP se réserve même le droit de monter jusqu'à 33% du capital d'ici la fin de 2022. Par contre, la partie constructeur automobiles n'est pas concerné par cette transaction et restera donc la pleine propriété de McLaren Group.

Il est ainsi intéressant de voir que MSP Sports Capital affiche en une de son site Internet sa stratégie d'investissements agressive puisqu'il considère que la période actuelle va forcer des équipes sportives à ouvrir leur capital pour une moindre valorisation : « Beaucoup d'équipes vont souffrir en liquidités. De nouvelles opportunités vont se présenter pour investir dans des équipes, des championnats et des entreprises dans l'écosystème du sport business à moindre coût. Alors que l'industrie mondiale du sport redémarre dans la seconde moitié de 2020, nous serons des acheteurs opportunités, en se concentrant sur les entreprises et vendeurs en besoin de liquidités. » On peut donc constater que McLaren rentre parfaitement dans cette catégorie d'entreprises avec de forts atouts mais qui a un besoin vital de rentrées d'argent frais.

Ce changement actionnarial va également avoir des conséquences sur l'organigramme de McLaren, même si Zak Brown conserve la confiance des nouveaux entrants et va conserver son poste de PDG. Par contre, Paul Walsh va devenir le président du conseil d'administration de McLaren Racing tandis que Jahm Najafi, un des associés de MSP Sports Capital, va devenir vice-président aux côtés du Sheikh Mohammed Al Khalifa, de la famille royale de Bahreïn. Jeff Moorad, fondateur de MSP, et Rodrigo Trelles Zabala d'UBS vont faire leur entrer au conseil d'administration, avec les deux représentants de McLaren Racing, Sultan Ojjeh (le fils de Mansour) et Will Griffiths. 

Avec la participation de RacingBusiness
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon