Mercedes prépare sa sortie de la F1

Mercedes prépare sa sortie de la F1

Mercedes va significativement baisser sa part dans le capital de l'équipe tandis que INEOS devient actionnaire. Toto Wolff a également confirmé qu'il restait pour au moins trois années supplémentaires.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Mercedes - INEOS devrait prendre plus de poids sur la monoplace de Mercedes
© Mercedes - INEOS devrait prendre plus de poids sur la monoplace de Mercedes
En février, Mercedes annonçait l'arrivée d'un nouveau sponsor, INEOS. Il a fait son apparition sur la face arrière de l'aileron arrière et sur l'entrée d'air au-dessus des pilotes. Mais dès cette époque, nous avions évoqué que cela pourrait rapidement se traduire par une entrée au capital car Sir Jim Ratcliffe n'a pas pour habitude de mettre seulement un logo sur une organisation mais préfère détenir pleinement l'équipe, comme cela est cas avec l'OGC Nice ou l'équipe de cyclisme.

C'est désormais chose faite avec l'annonce qu'il allait désormais détenir un tiers du capital de l'équipe : « Lorsque nous sommes arrivés en Formule 1 plus tôt dans l'année, nous avons choisi de le faire avec Mercedes, qui est la référence. Depuis, nous avons eu des discussions pour voir comment nous pouvons augmenter notre implication. C'est une opportunité unique de faire un investissement financier dans une équipe au sommet mais qui a encore le potentiel de croitre. »

Cette opportunité s'est présentée par la conjonction de deux éléments. Le premier est le décès de Niki Lauda l'an dernier. Or le triple champion du monde détenait 10% aux côtés de Toto Wolff (30%) et de Mercedes. Le second est une réduction de l'exposition financière de Mercedes, secoué comme le reste de l'industrie automobile par la crise sanitaire et financière. Ainsi le constructeur a fait passer sa participation de 60% à 33%, ce qui va rendre les trois co-actionnaires égaux en termes de participation avec la légère augmentation de la part détenue par Toto Wolff.

Bien entendu, officiellement, il n'est pas question d'un retrait de la F1, comme l'affirme Ola Källenius, le président de Daimler : « Nous restons pleinement engagés en Formule 1. L'introduction à venir du plafond des dépenses et cette nouvelle structure actionnariale nous place dans une encore meilleure position pour maintenir nos succès. Avec un alignement encore plus étroit avec notre division Mercedes-AMG en 2021 et le maintien du leadership de Toto pour les années à venir, le futur est doré pour Mercedes-Benz en Formule 1. »

Cependant, il est beaucoup plus facile de céder un tiers du capital que 60%, d'autant plus si l'un des deux actionnaires en place est intéressé pour encore augmenter sa participation. Il n'est ainsi pas interdit de penser qu'INEOS souhaite prendre la majorité, voire la totalité du capital pour en faire dont le nom deviendrait INEOS, à l'image de ce que Red Bull a pu faire. Mercedes pourrait alors se contenter d'être motoriste pour être toujours officiellement impliqué en F1 tout en réduisant son budget global.
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon