Est-ce que McLaren a gagné au change avec Daniel Ricciardo ?

Est-ce que McLaren a gagné au change avec Daniel Ricciardo ?

Sur le papier, McLaren a réalisé une excellente opération en faisant venir Daniel Ricciardo à la place de Carlos Sainz, en partance pour Ferrari. Mais est-ce que l'équipe a vraiment gagné au change ?

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© McLaren - La relation entre Lando Norris et Carlos Sainz sera-t-elle aussi bonne avec Daniel Ricciardo ?
© McLaren - La relation entre Lando Norris et Carlos Sainz sera-t-elle aussi bonne avec Daniel Ricciardo ?
Si on se concentre sur les chiffres, McLaren s'en sort très bien : alors que Carlos Sainz n'a qu'une seconde place comme meilleur classement et un total de deux podiums, Daniel Ricciardo a remporté sept courses pour 31 podiums au cours de sa carrière et a déjà terminé deux fois sur le podium du championnat Pilotes (2014 et 2016).

Cependant, la relation entre Carlos Sainz et Lando Norris a été essentielle dans la résurrection de McLaren au cours des deux saisons. Quand ils sont arrivés à Woking début 2019, les deux hommes rejoignaient une équipe à la dérive après le calvaire de la période Honda et l'humeur ombrageuse de Fernando Alonso. L'alchimie a cependant rapidement pris et les résultats ont été au rendez-vous. L'équipe a ainsi terminé la saison à la troisième place des Constructeurs, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2012.

Pour Andrea Stella, le directeur de la compétition, l'une des clés de cette renaissance est à chercher du côté de la relation étroite entre les deux hommes dans le baquet : « Le niveau de collaboration entre les deux a été incroyable. C'est l'une des raisons qu'ils soient à ce point au même niveau en piste. Lorsqu'il y a un dialogue ouvert et transparent entre coéquipiers, cela élève leur niveau car ils peuvent se comparer directement et identifier rapidement les points faibles de la voiture ou comment mieux aborder un virage. Cela a été rendu possible par les qualités personnelles de Carlos et Lando. J'espère que l'environnement que nous avons construit au sein de l'équipe encourage l'ouverture et la confiance. »

Mais en sera-t-il encore de même en 2021 ? En effet, lorsque Lando Norris et Carlos Sainz sont devenus coéquipiers, ils étaient à un stade relativement établi de leur carrière : Lando Norris était un jeune rookie tandis que Carlos Sainz cherchait à s'affirmer après avoir dû quitter la filière Red Bull faute de perspectives, puis Renault à cause de l'arrivée de Daniel Ricciardo.

L'Australien arrive lui chez McLaren en tant que clair leader puisqu'il compte dix saisons en F1 et va déjà connaitre sa cinquième équipe. Il est souvent placé dans le tiercé des pilotes les plus rapides du plateau. James Key, le directeur technique de McLaren, ne fait pas ainsi mystère de qui sera la référence de l'équipe : « Il est très facile de s'entendre avec Daniel mais il est extrêmement déterminé. Cela a un effet positif au sein de n'importe quelle équipe. Il sera un très bon point de référence pour nous. Avec Lando, nous aurons l'un des meilleurs duos du paddock. »

Cela pose donc nécessairement la question de voir si la relation entre les nouveaux coéquipiers sera aussi bonne ou si les tensions vont naitre. Andrea Stella est bien conscient que la "bromance" des deux saisons passées a peu de chance de se renouveler l'an prochain : « Le plus important de mon point de vue est que nous conservions les conditions que nous avons créé pour permettre ce haut niveau de collaboration entre Carlos et Lando. Il ne s'agit pas de préserver ces conditions mais de les adapter. Daniel n'est pas Carlos et sa relation avec Lando sera différente. Elle sera peut-être similaire mais elle ne sera pas la même. Nous devons en être conscients et nous adapter pour maintenir ce niveau. »

Il ne faut ainsi pas oublier que McLaren va désormais bénéficier du moteur Mercedes, toujours la référence du plateau. Si cela a forcé l'équipe à utiliser de nombreux jetons de développements, cela offre des perspectives intéressantes. Si de gros résultats sont à porter de main, il est certain que ces grands fauves que sont les pilotes auront à cœur de récupérer les lauriers et ne pas les laisser de l'autre côté du garage. Dans ces conditions, maintenir le travail d'équipe ou au moins les frasques en piste sera une priorité pour l'équipe. Daniel Ricciardo a prouvé lors de son association avec Max Verstappen qu'il n'était pas prêt à s'incliner face à son coéquipier et premier rival. Le management de McLaren va donc devoir marcher sur un fil pour maintenir le bon équilibre au sein de l'équipe.
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon