Le système de jetons en F1, la nouvelle course encadrée au développement

Zoom sur les jetons de développement, qui limitent la course à l’innovation en F1 pour la saison 2021.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
L'équipe britannique a concentré ses jetons sur l'intégration du moteur Mercedes
© McLaren / L'équipe britannique a concentré ses jetons sur l'intégration du moteur Mercedes
La F1 vit avec son temps. Pandémie de Covid-19 oblige, l’époque est celle de la réduction des coûts. Terminée la folie des grandeurs ! Avant le nouveau règlement 2022, celui de 2021 est limité : les équipes gardent la quasi-totalité de leur châssis 2020, à quelques exceptions près. C’est là où le système de jetons intervient.

2 jetons seulement par équipe !



Déjà aperçu en 2015 et 2016 au début de l’ère hybride, le système de jetons encadrait le développement du moteur. Aujourd’hui, il limite l’aérodynamique : la FIA a décidé de “geler” l’évolution de nombreuses pièces. Un gel en trois phases, lors de la première course 2020 en Autriche, au milieu de la saison 2020 et lors de la première course 2021, ce dimanche 28 mars à Bahrein.

L'article 22 tiret 6 alinéa 10 liste les pièces bloquées à partir de la manche d'ouverture 2021. On retrouve la transmission, les suspensions à l’arrière, des parties de la suspension avant ou de l’aileron avant, une partie du système de refroidissement, le volant ou encore les rapports de boîte de vitesses.

Des parties gelées, qu’il est quand même possible de modifier, en contrepartie de deux jetons de développement, ou un jeton en fonction de l’importance de la pièce. Si la pièce vaut un jeton, la partie peut être développée une seconde fois dans la saison.

Et il n’y a que 2 jetons seulement par équipe ! Pour cette nouvelle saison, chaque team a donc ciblé sa progression.

Alors, qui a utilisé quoi ?



Poker face possible ! Chaque équipe a la liberté d’annoncer ou de garder secret ses informations. C’est donc la course à l’info en fonction des annonces et des interviews des différents responsables d’équipe.

Bonne surprise de la saison 2020, McLaren a misé tout ses jetons sur l’intégration du moteur Mercedes. Ses changements sont par exemple passés dans la modification des pontons, comme expliqué dans cet article.

McLaren

De son côté, Ferrari a déjà affirmé publiquement que ses jetons ont été dépensés pour modifier le train arrière et la suspension arrière.

Idem pour Alpine, par la voix de son directeur exécutif du département châssis, Marcin Budkowski qui l'a précisé au moment de la présentation de l’équipe.

McLaren

Aston Martin, l’exception à la règle



Que serait la F1 sans un règlement contourné ? En 2021, la F1 est composée de quelques écuries qui achètent et reprennent des pièces à d’autres. Comme Aston Martin (ex Racing Point), qui se sert sur la Mercedes de 2020. Pareil pour Alpha Tauri chez Red Bull. Que dit le règlement dans ce cas ? Pas de jeton à dépenser si la pièce vient de l’année précédente : bingo, c’est une innovation gratuite !

Aston Martin a ainsi utilisé la suspension arrière et la transmission de la Mercedes W11, sans dépenser de jetons, pour se concentrer sur la cellule de survie, qui entoure le baquet du pilote.

McLaren

Dans l’affaire, Haas et Alfa Romeo se font rouler dans la farine, en utilisant des pièces de Ferrari de l’année en cours... pas de gain gratuit pour les 2 équipes ! Le team dirigé par Fred Vasseur s'est rabattu sur l'aileron avant, en innovant avec ses 2 jetons.

Exemple et contre-exemple, la petite sœur Alpha Tauri a volontairement choisi de ne pas reprendre la boite de vitesse et le train arrière de Red Bull. La possibilité était là mais les hommes de Franz Tost ont gardé la partie de la Red Bull 2019… utilisée sur l’Alpha Tauri de 2020, et donc en 2021 ! Alpha Tauri a misé ses jetons sur l’aileron avant et les bras de la suspension avant, pour des modifications subtiles à l'œil nu, détaillées dans cet article.

McLaren

Et les stratégies varient en fonction des équipes et des moyens financiers. Au bord de la rupture avant l’investissement du père de Nikita Mazepin, Haas fait l’impasse sur les jetons 2021, selon une récente déclaration de son team principal Guenther Steiner. Une façon d’économiser encore plus et de miser sur 2022, l’année du changement de réglementation.

Course à l’intox enfin : on ne sait pas encore exactement où Mercedes a dépensé ses jetons. Pareil pour Red Bull ! Là aussi, le duel bat son plein entre les deux prétendants au titre.

Des cachotteries enfin avec Williams, qui a dépensé un jeton de développement cette année... sans dire où exactement. A vous de trouver !

Il reste des zones libres



Au-delà de ce système de jeton très complexe, il reste des parties aérodynamiques libres de développement Illustration avec la boite à air, au-dessus du pilote. Alpine a apporté une imposante entrée d’air qui a fait réagir lors des essais hivernaux à Bahreïn.

Pas de système de jetons non plus pour les moteurs. Mais on en vient là à un règlement gelé. Suggéré par Red Bull, le développement des unités de puissance sera totalement arrêté en 2023, avant la prochaine génération de moteurs.
Partager

Essais Hivernaux

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Top