Bahreïn annonce un objectif zéro émission à partir de 2022

Le Circuit International de Bahreïn s'apprête à négocier un grand virage écologique dans l'accueil des évènements sportifs et de la Formule 1.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Le projet de panneaux solaires sur le circuit
© Bahrain GP / Le projet de panneaux solaires sur le circuit
L'Autorité des Energies Durables du Royaume de Bahreïn a mené une étude de faisabilité du projet, conclue ces derniers jours. Une fois ceci fait, la Formule 1 et le Circuit de Bahreïn ont conjointement annoncé ce jeudi 26 mars que le site fonctionnerait exclusivement aux énergies renouvelables à partir de 2022.

L'énergie produite devra en principe couvrir non seulement les besoins du circuit sur un week-end, mais également tous ses besoins annuels, avec de la marge et des économies en vue. Ce nouveau fonctionnement s'inscrit dans les engagements du Royaume de Bahreïn à se tourner vers les énergies renouvelables.

Pour Stefano Domenicalli, nouveau président de la Formule 1, cette initiative est source d'une grande satisfaction : « Nous sommes particulièrement fiers des efforts déployés pour rendre le sport plus durable et réaliser de plus ambitieux projets dans les années à venir. C'est une bonne illustration des mesures prises par le pays pour faire progresser ses plans de développement durable, notamment grâce aux nouvelles technologies et à l'innovation. Il s'aligne sur notre propre stratégie de neutralité carbone, sur la piste et au delà. »

Le circuit et ses panneaux solaires en fond

Des projets ambitieux, un exemple pour la société



Le passage au 100% renouvelable sur le Circuit de Bahreïn est en parfaite concordance avec les projets de la Formule 1. La discipline reine a pour ambition de devenir neutre en carbonne d'ici 2030. Il en va de même pour le circuit des émirats. Son directeur général, Shaikh Salman bin Isa Al Khalifa, insiste sur la portée que peut avoir cette initiative sur la société : « Cet engagement représente une grande partie des objectifs de développement durable pour notre circuit. Cela soutient également l'objectif zéro carbone de la F1 pour 2030. Mais nous ne souhaitons pas limiter ce passage aux énergies renouvelables à notre seul Grand Prix de Formule 1. Nous espérons encourager d'autres évènements d'envergure et les amateurs de sport à amorcer ce changement. »

Les travaux débuteront cet été et s'achèveront en tout début d'année prochaine, juste avant le Grand Prix de Bahreïn.

Un des tracés nocturnes chaque année



Le Grand Prix de Bahreïn se tient depuis plus de 10 ans en décalé pour permettre une course en nocturne. Cette particularité consomme énormément d'énergie pour éclairer la piste. C'est notamment ce qui fait que le circuit est un des plus énergivore de la saison.

Les Formule 1 ne seront bien sûr pas converties à l'électriques pour l'occasion mais c'est un système de compensation qui a été adopté et qui permettra aux panneaux solaires de compenser la consommation et les émissions des monoplaces, des camions et des avions nécessaires à l'organisation du Grand Prix.

Le coucher de soleil à Bahreïn sur le circuit
Le coucher de soleil tombe à Bahreïn sur le circuit déjà éclairé
Partager

Grand Prix de Bahreïn

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Top