Grand Prix de Bahreïn : les enseignements avant les qualifications

Grand Prix de Bahreïn : les enseignements avant les qualifications

Les deux premières séances libres offrent des constats globalement dans la lignée des essais hivernaux.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Ferrari - Une belle 4e place pour Sainz en FP2
© Ferrari - Une belle 4e place pour Sainz en FP2
L'aperçu des premières tendances fait saliver à Bahreïn ! Au sommet d'entre elles, une bataille pour la tête en vue des qualifications du samedi après-midi sur le circuit de Sakhir.

Cette saison 2021 s'est bien sûr lancée en deux temps : un temps ensoleillé et chaud le vendredi matin avec près de 53 degrés sur la piste et une météo plus fraiche le vendredi soir. Le vent est aussi scruté par les équipes : il pourrait bien créer de mauvaises surprises avec des voitures plus instables à l’arrière.

Red Bull se met dans la peau du favori



Déjà dominatrice lors des essais hivernaux, Red Bull a prouvé encore sa suprématie lors des deux premières séances libres. Si le nouveau "Checo" Perez a un rythme inférieur à son coéquipier, le Mexicain est resté aux alentours du top 5, comme Albon lors de ses débuts en 2020.

Mais surtout, Max Verstappen a dominé les chronos et la simulation en rythme de course. Le Néerlandais est pour l'instant invaincu à Sakhir en 2021. Trop tôt encore pour dire si Red Bull tiendra sur la longueur mais les débuts sont emballants !

Mercedes cherche encore



Après des essais hivernaux décevants, Mercedes n'a visiblement pas trouvé la solution miracle. Des problèmes d'équilibres gênent toujours Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, pourtant fins connaisseurs du circuit de Sakhir. La W12 se présente comme une voiture exigeante à régler, et le vent qui souffle sur la piste de Bahrein n'arrange rien.

Hamilton était plus proche de Verstappen le vendredi après-midi mais les qualifications et la course seront essentielles pour confirmer si la monoplace est mal née. Vous le savez, nous ne sommes jamais à l’abri d’une surprise avec l’équipe championne du monde en titre !

Valtteri Bottas : « La voiture était inconduisible par moment »


La belle base de travail de McLaren



Portés par son nouveau duo Norris/Ricciardo, l'écurie anglaise semble continuer sa remontée vers les sommets. Avec ses nouveaux pontons très dessinés et un diffuseur unique, McLaren a progressé d'un point de vue technique. Les résultats se font sentir sur le vendredi d'essais, surtout avec Lando Norris, auteur de deux résultats d’une troisième place en FP1… et d’une magnifique deuxième place en FP2.

Ferrari à la relance



Oui, Maranello a amélioré son moteur ! Les progrès sont visibles : Ferrari se place dans la partie haute du tableau après les deux premières séances libres. Carlos Sainz comme Charles Leclerc ont leur préférence de réglages mais tous les deux sont dans le rythme : les deux pilotes se sont relayé dans le top 6, le Monégasque le matin et l’Espagnol l’après-midi.

Charles Leclerc : « Nous ne nous attendions pas à être aussi compétitif »


Alpha Tauri s'invite dans le top 8



La satisfaction des pilotes lors des essais hivernaux n’était pas un leurre : Pierre Gasly a pris la 7e place en FP1, la même position que Yuki Tsunoda l’après-midi. Mieux encore, le rookie japonais était dans la demi-seconde de Max Verstappen en fin de FP2.

Aston Martin et Alpine mal embarqués



Discrète sur ce début de saison, l'écurie Aston Martin est partagée. Bien qu'elle ait des améliorations par rapport à l'année précédente, les premiers résultats ne sont pas à la hauteur des investissements de l'équipe.

Même constat pour l’autre équipe rebadgée : Alpine a eu du mal au démarrage et semble être en retrait sur un tour rapide face à McLaren et Aston Martin. constat que nous avons dévoilé dans cet article

Premiers dégâts pour Alfa Romeo



L’expérience n’écarte pas les erreurs : Kimi Raikkonen a touché le mur, cassé son aileron avant et causé le premier crash de la saison, en perdant le contrôle de son Alfa Romeo à la sortie du deuxième virage. Mais l’équipe de Fred Vasseur confirme avec la 13e place d'Antonio Giovinazzi en FP2 qu’elle est prête à se mêler à la grosse bataille du milieu de tableau.

Williams et Haas entrent en bataille



Le premier jour officiel de Mick Schumacher en pilote de F1 s’est terminé en 18e place en FP2, devant la Williams de Nicholas Latifi. Un motif de satisfaction pour le fils du septuple champion du monde.

Avec Alexandre Gyr
Partager cet article

Grand Prix de Bahreïn

Plus d'actualités
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon