Grand Prix de Bahreïn : les enjeux de la course

Grand Prix de Bahreïn : les enjeux de la course

Beaucoup de choses à suivre à tous les étages sur les 57 tours de course. Départ ce dimanche à 17h du premier Grand Prix de la saison 2021 !

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Red Bull - Hamilton et Verstappen, match pour la victoire ?
© Red Bull - Hamilton et Verstappen, match pour la victoire ?
Nous y sommes ! 106 jours d’attente depuis la fin de saison 2020 et voici la manche d’ouverture du nouveau championnat sur le circuit de Sakhir, pour le Grand Prix de Bahreïn.

La bataille tant attendue entre Mercedes (Hamilton) et Red Bull (Verstappen) ?



Elle est certainement devant nous : la bagarre au sommet entre le champion en titre et son rival ! L’opportunité de malmener Mercedes en début de saison n’a jamais été aussi forte pour Red Bull avec son leader, Max Verstappen, en pole pour la 4e fois de sa carrière. Le toujours jeune pilote (23 ans) a collé près de 4 dixièmes à Lewis Hamilton ce samedi.

La RB16B confirme pour l’instant le potentiel entrevu, bien aidé selon le champion du monde en titre par les changements aérodynamiques imposés par la FIA. Un peu d’agacement déjà pour Hamilton, mais Mercedes a de la ressource. La W12 est rapide sur les longs relais, sensiblement au niveau de Red Bull. Elle reste quand même exigeante, “inconduisible” par moments vendredi après-midi pour Valtteri Bottas lors de sa simulation course en FP2.

Gare aux surprises donc et aux glissades du train arrière, surtout avec une météo changeante (voir ci-dessous). Verstappen a visiblement une voiture plus confortable que Hamilton mais le Britannique peut tout à fait chercher la victoire au forceps !

Quel outsider va briller ?



Le meilleur des autres / “best of the rest” de la première grille de 2021 est un pilote Ferrari ! Charles Leclerc a confirmé en qualifications les progrès de la Scuderia avec une belle 4e place. Les caméras embarquées montrent que la SF21 est une voiture plus stable, un constat bénéfique pour les courts comme pour les longs relais.

Ferrari doit s’inscrire pleinement dans une bataille à 5 avec Pierre Gasly, les deux McLaren et Sergio Pérez.

Ami de Leclerc, le pilote Alpha Tauri s’élance juste derrière lui en 5e place. Lui-même bluffé par le niveau de sa voiture, Pierre Gasly a un bel atout dans sa manche, avec un départ en pneumatiques médiums, contrairement à Leclerc, et les deux pilotes McLaren.

Un peu plus discrets que vendredi, Daniel Ricciardo et Lando Norris sont quand même en embuscade en 6e et 7e position. La McLaren a montré de meilleures dispositions sur les longs relais en essais hivernaux mais Ferrari et Alpha Tauri sont visiblement revenus à hauteur.

Il faudra donc avoir un œil sur ces pilotes, les mieux placés pour récupérer un podium si le trio Verstappen-Hamilton-Bottas craque.

N’oublions pas dans cette histoire Sergio Pérez ! Coincé en Q2 ce samedi, le nouvel équipier de Verstappen ne connait pas encore tout de sa Red Bull mais il devrait remonter avec sa spécialité : une bonne gestion des pneus Pirelli. Au passage, le Mexciain est le premier pilote de la grille à choisir ses gommes pour le départ.

Derrière, Alpine et Aston Martin semblent en retrait. Les nouvelles écuries ont encore du chemin pour optimiser leur monoplace. Mais Fernando Alonso peut tout à fait niveler les valeurs et frapper fort pour son retour en F1. On surveillera la capacité de dépasser des 2 voitures grâce à Esteban Ocon et Sebastian Vettel, qui s’élancent respectivement 16e et 18e.

On attend Tsunoda



La pépite japonaise part 13e, au cœur du peloton pour sa première course en F1. Pas vraiment la véritable place de Yuki Tsunoda, qui a été piégé par sa stratégie pneumatique, après avoir signé le 2e temps en Q1. En sandwich entre les deux Alfa Romeo d’Antonio Giovinazzi (12e) et Kimi Raikkonen (14e) l’équipier de Gasly n’est pas là pour faire le nombre, en témoigne ses messages d’agacement à la radio, le pilote né en 2000 risque très vite de tenter des dépassements, comme lors de son année en Formule 2 l’an dernier.

Gardez un oeil au passage sur le fond de la grille : séquence nostalgie avec le premier départ en F1 de Mick Schumacher. Plus de huit ans après la dernière course de son père Michael, le nouveau pilote Haas s’élance 19e à bord d’une voiture qui ne peut pas lui offrir des points… sauf miracle ! Sa première mission sera de battre son équipier, Nikita Mazepin qui a fait parler de lui en qualifications.

Météo changeante ?



Plus de fraîcheur ce dimanche à Bahreïn ! Les températures baissent. On passe d’une trentaine de degrés dans l’air en qualifications… à 21 degrés en course au moment du départ ! Conséquence, la piste sera plus fraiche et les pneumatiques Pirelli seront plus difficiles à faire chauffer. Ajoutez à ça le vent qui revient sur le circuit de Sakhir avec des rafales à 50 km/h : gare aux voitures capricieuses et mal-équilibrées !

Le vent revient sur le circuit de Sakhir avec des rafales à 50 km/h : gare aux voitures capricieuses et mal-équilibrées !


Quelle stratégie Pirelli ?



Avec cette météo changeante, le manufacturier Pirelli recommande une stratégie idéale à 2 arrêts. Seront favorisés les pilotes qui peuvent s’élancer en pneumatiques médiums.

Pirelli suggère en effet un départ avec cette gomme, et un premier arrêt au 18e tour pour chausser des durs. Ensuite, un deuxième passage au 39e tour (relais de 21 tours) pour nouveau monter un set de pneumatiques médiums jusqu’à l’arrivée.

Pirelli ne préconise pas les tendres mais des pilotes vont être obligés de les utiliser sur leur premier relais : Leclerc, Ricciardo, Norris, Carlos Sainz, Lance Stroll et Alonso se sont tous qualifiés en Q3 avec ces pneumatiques.

Ici, la stratégie idéale est la suivante : un départ en tendres, un premier arrêt au 15e tour et deux relais en médiums de 21 tours chacun pour boucler le Grand Prix, long de 57 tours.

Autre possibilité selon Pirelli, deux relais de 16 tours en tendres, entrecoupés d’un relais de 25 tours en durs. Pour indication, voici les plus longs relais réalisés en Essais Libres par les pilotes du plateau

PneusTours parcourusPilote
1Durs (C2) 22 tours Giovinazzi
2Médiums (C3) 21 tours Alonso et Nicholas Latifi
3Tendres (C4) 20 tours Ocon


Rendez-vous donc à 17h ce dimanche après-midi pour le départ du premier Grand Prix de la saison. Avec bien sûr les réactions et analyses à suivre sur Motors Inside !

Partager cet article

Grand Prix de Bahreïn

Plus d'actualités
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon