Ferrari : meilleur moteur du paddock en 2022 ?

Des débuts encourageants à Bahreïn, une nouvelle réglementation en 2022 introduisant une nouvelle unité motrice pour Ferrari, l’écurie italienne semble déterminée à redevenir la référence en matière de moteur par rapport à ses rivaux.
Logo Mi mini
Rédigé par
La SF21 semble tenir ses promesses en comparaison de la voiture de l'année dernière
© Ferrari / La SF21 semble tenir ses promesses en comparaison de la voiture de l'année dernière

Un bon début



Après le premier Gand Prix de l’année ayant lieu à Bahreïn, on a pu tout de même remarquer une évolution moteur du côté de chez Ferrari. La différence entre le moteur introduit cette année au sein de la SF21 par rapport à celui de 2020 est notable.

En effet, nous pouvons déjà le distinguer lors des qualifications de ce Grand Prix de Bahreïn où les deux monoplaces du cheval cabré (Ferrari) ont réussi à se hisser jusqu’en Q3. De plus, Charles Leclerc a même réussi à finir quatrième de cette séance à seulement 0,681 seconde du poleman de la session, à savoir Max Verstappen. En revanche, durant les qualifications du Grand Prix de Bahreïn 2020, les deux pilotes de l’écurie italienne avaient échoué en Q3 à plus de 1,9 seconde de la pôle position obtenue par Lewis Hamilton. On remarque donc que les ingénieurs de Maranello ont fait de réels progrès durant cet hiver.

Mattia Binotto a déclaré : « Le groupe motopropulseur s’est clairement amélioré et je suis heureux de voir qu’Alfa Romeo et Haas ont également progressé. » Il ajoute : « Je pense que nous avons progressé dans tous les domaines possibles. L’aérodynamique est certainement meilleure en termes de comportement et de corrélation, mais le groupe motopropulseur, et la voiture dans son ensemble, partout où il était possible d’apporter des améliorations, nous avons essayé de le faire. Il s’agit d’un package complet, je ne le diviserais pas vraiment en zones, c’est le package entier qui est désormais meilleur et c’est suffisant. »

« Nous avons progressé dans tous les domaines possibles »


Qu'attendre de 2022 ?



Néanmoins, bien qu’il y ait une évolution certaine, Mattia Binotto se veut pragmatique et ne perd pas l’idée qu’il reste encore beaucoup de chemin à faire. De plus, en vue des nouvelles règles introduites en F1 d’ici 2022, les ingénieurs de Maranello s’apprêtent à introduire une nouvelle unité de puissance.

Lorsque l’on demande à Binotto les améliorations qu’il aimerait voir arriver en premier pour 2022, celui-ci répond : « Je dirais qu’il nous en manque un peu dans tous les domaines. » Malgré l’évolution moteur de cette année, l’ingénieur Ferrari pense tout de même avoir encore un peu de retard « Je pense que nous manquons encore un peu de moteur, même si c’est moins qu’auparavant certainement et que l’écart s’est resserré et que je pense que nous sommes en train de converger. »

Nous travaillons dans la bonne direction avec les bons outils


Surtout, le dirigeant des Rouges sait que ses collègues responsables du moteur, son domaine d'expertise, dispose d'encore une saison complète pour encore progresser puisque la réglementation sera alors figée pour les trois saisons suivantes. Il était donc essentiel d'assurer que tous les éléments de corrélation soient opérationnels et performants : « Mais maintenant, les écart sont très serrés. Plus important encore, je pense que nous travaillons dans la bonne direction avec les bons outils et cela nous rendra plus forts à l’avenir. »

Dernières actus sur Ferrari

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut