3 Grand Prix mis en sursis par la FIA et les autorités locales pour 2021

Malgré un calendrier un peu plus conventionnel cette saison, l'épidémie de coronavirus continue de bouleverser l'organisation des Grand Prix. La tenue de l'épreuve de Montréal, Singapour et Djeddah ont été classé en "TBA" - A définir.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Ferrari /
La Formule 1 s'est organisée en 2020 pour avoir la possibilité de se déplacer sur les différents territoires en respectant la santé du personnel et des pilotes mais également en respectant le plus possible les règles mises en place par les autorités locales.

Ainsi par exemple le Grand Prix de Bahreïn se déroulait en "bulle" totalement fermée du public. Les visiteurs, journalistes, pilotes, personnels n'ont a aucun moment pu sortir de l'enceinte du circuit. De même, la F1 a organisé des bulles le plus hermétiques possibles entre la presse et le paddock de F1 pour ainsi éviter des gens extérieur de contaminer les pilotes. Ces processus sont un frein, mais comme le montre le nombre de cas dans l'enceinte du paddock, semblent encore insuffisant. Ainsi 3 personnes ont été testé positives au Covid-19 à Imola, le weekend-dernier et une dizaine également à Bahreïn.

La problématique de recevoir le Formula One Circus pour un pays et donc d'accepter de recevoir beaucoup de visiteurs, dont des journalistes, dans un laps de temps très court.

Au Canada par exemple, tout visiteur arrivant sur le territoire doit faire 14 jours de quarantaine. Hors, la F1 ne peut pas se permettre de laisser 14 jours sont personnel sans rien faire. Ces conditions demandent donc des clauses dérogatives pour permettre de réaliser l'évènement en temps et en heure et ce sont ces prérogatives sanitaires qui poussent la F1 a revoir le statut de trois Grand Prix de cette saison 2021 :
  • Le Grand Prix du Canada
  • Le Grand Prix de Singapour
  • Le Grand Prix d'Arabie Saoudite


En raison d'une situation sanitaire toujours incertaine, il se pourrait que le Circuit Gilles Villeneuve soit privé de F1 pour la seconde année de suite.

La maire de Montréal, Valérie Plante, redoute de devoir annoncer une mauvaise nouvelle - qui aurait des répercussions sur les années à venir et sur le contrat de la F1 avec le Canada... Mais elle ne compte pas lâcher le morceau :

« J'aimerais beaucoup pouvoir vous annoncer une bonne nouvelle... »

« Ce n'est pas la ville qui ne veut pas de la course, c'est sa Santé Publique qui pense que ce n'est pas une bonne idée » confie t-elle au Téléjournal de Radio Canada. « Nous avons passé beaucoup de temps au téléphone [...] avec nos collègues. Beaucoup d'argent et d'éléments contractuels sont en jeu »

« J'aimerais beaucoup pouvoir vous annoncer une bonne nouvelle, mais nous devons encore travailler avec nos principaux investisseurs. En tous cas, la Ville veut accueillir ce Grand Prix. C'est ce que l'on souhaite. »

Aucune échéance n'a été communiquée pour le moment, de même que pour Singapour et l'Arabie Saoudite.
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Top