Grand Prix d'Espagne - Course : la stratégie Mercedes fait gagner Lewis Hamilton

La force de Mercedes est de compenser une moindre performance en piste par une stratégie payante. Dominé au départ par Max Verstappen, Lewis Hamilton a fini par l'emporter grâce à un second arrêt anticipé.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
La satisfaction du travail accompli pour Hamilton et Mercedes
© Mercedes / La satisfaction du travail accompli pour Hamilton et Mercedes
Loin de la chaleur estivale d'hier, ce sont des nuages qui baignaient le circuit de Barcelone. Pourtant, le départ fut très chaud pour la tête puisque Max Verstappen a retardé au maximum son freinage en bout de ligne droite pour prendre l'intérieur de Lewis Hamilton. Le Britannique a été contraint de monter sur les freins et de s'incliner face à son rival batave.

Chez Mercedes, cette première phase de course n'était clairement pas favorable car Charles Leclerc s'est montré très opportuniste et est parvenu à enrouler Vallteri Bottas par l'extérieur dans le long droit du virage 3. Le Finlandais se montrait alors incapable de menacer le Monégasque.

Un arrêt gag chez Alfa Romeo



Une opportunité s'est présentée au dixième tour lorsque l'Alpha Tauri de Yuki Tsunoda s'est arrêtée en sortie de virage 11, provoquant l'intervention de la voiture de sécurité. Mais finalement, l'ordre est resté le même, avec Max Verstappen qui est parvenu à ne pas laisser d'opportunité à son rival. Seuls Antonio Giovinazzi et les deux Williams avaient opté pour un passage par les stands, tout le reste du peloton préférant maintenir leur position en piste, cruciale sur ce circuit si difficile pour dépasser. A noter que l'arrêt du pilote Alfa Romeo fut chaotique puisque l'équipe s'est rendue compte au dernier moment que son avant gauche, pourtant neuf, était dégonflé !

La valse des arrêts aux stands a été lancée dès le 22ème tour. Mais surtout c'est Vallteri Bottas qui fut le premier des leaders à prendre cette option, au 24ème tour, ce qui lui permis de réussir le fameux undercut sur la Ferrari de Charles Leclerc. Au tour suivant, c'est Max Verstappen qui plongea dans la voie des stands. Mais alors que Red Bull a réalisé le meilleur arrêt de l'année à Bahreïn, ils se sont loupés sur celui du Batave, qui est resté arrêté 4,2 secondes.

Lewis Hamilton a alors choisi de prolonger son relais de quatre tours mais il s'est retrouvé distancé car il fut gêné dans sa progression par le non-respect des drapeaux bleus par Nikita Mazepin, provoquant l'intervention de Toto Wolff auprès de la FIA.

Dans la foulée, c'est une partie d'échecs splendide qui se lança entre les deux pilotes de tête. Lewis Hamilton était blotti dans la trainée de la Red Bull pendant de nombreux tours mais n'était pas en mesure de porter une attaque grâce à la vitesse de pointe de Max Verstappen.

Le coup stratégique de Mercedes



Mercedes a alors tenté un coup stratégique, en effectuant un second arrêt pour Lewis Hamilton au 43ème tour. Red Bull était alors contraint de tenter de rallier l'arrivée sans faire de nouveau un arrêt. A 23 tours de l'arrivée, ce sont donc 23 secondes d'écart qui séparaient les deux pilotes.

A noter que Sergio Perez a enfin trouvé l'ouverture sur la McLaren de Daniel Ricciardo au 46ème tour. Le pilote McLaren a alors effectué un nouveau changement de gommes, tout comme Carlos Sainz, qui revenait sur ses deux rivaux.

Dans sa remontée fantastique, Lewis Hamilton ne fut ralenti que par... Vallteri Bottas, qui ne s'est pas écarté devant son coéquipier malgré les messages radio insistants du muret des stands. Le Finlandais a alors effectué un second arrêt, à douze boucles de l'arrivée, ce qui lui a permis de fondre sur la Ferrari de Charles Leclerc.

A seulement huit tours de l'arrivée, Lewis Hamilton fut en mesure de revenir sur Max Verstappen, qui resta sans défense face au rythme affiché par la Mercedes ! Afin de ne pas prendre de risque, le Hollandais est alors repassé également par la voie des stands, ce qui lui a au moins permis de signer le meilleur tour en course et le point qui va avec. Il ne restait alors plus qu'à rallier tranquillement le drapeau à damiers, pour une 98ème victoire de Sir Lewis.

Derrière, la lutte intense entre les deux Français puisque Pierre Gasly est revenu dans les échappements d'Esteban Ocon mais c'est bien le pilote Alpine qui a terminé neuvième. Le pilote Alpha Tauri pourra se reprocher de s'être mal placé sur la grille, ce qui lui valu cinq secondes de pénalité lors de son premier arrêt.

Le classement à l'arrivée du Grand Prix d'Espagne 2021



PiloteEquipeTempsEcartTours
1HamiltonMercedes-AMG Petronas Motorsport1h33:07.680
66
2VerstappenRed Bull Racing+15,841
66
3BottasMercedes-AMG Petronas Motorsport+26,610
66
4LeclercScuderia Ferrari+54,616
66
5PerezRed Bull Racing+63,671
66
6RicciardoMcLaren F1 Team+73,768
66
7Sainz Jr.Scuderia Ferrari+74,670
66
8NorrisMcLaren F1 Team+1 tour
65
9OconAlpine F1 Team+1 tour
65
10GaslyScuderia AlphaTauri Honda+1 tour
65
11StrollCognizant Aston Martin Racing+1 tour
65
12RaikkonenAlfa Romeo Racing ORLEN+1 tour
65
13VettelCognizant Aston Martin Racing+1 tour
65
14RussellWilliams Racing+1 tour
65
15GiovinazziAlfa Romeo Racing ORLEN+1 tour
65
16LatifiWilliams Racing+1 tour
65
17AlonsoAlpine F1 Team+1 tour
65
18SchumacherHaas F1 Team+2 tours
64
19MazepinHaas F1 Team+2 tours
64
20TsunodaScuderia AlphaTauri Honda+60 tours
6

Partager
Image
GP Espagne
00h00m00s
Course terminée
Vendredi 7 mai
11h30 - 12h30
Samedi 8 mai
15h - 16h
Dimanche 9 mai
15h - 17h

Grand Prix d'Espagne

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top