L'ancien président de la FIA Max Mosley est mort

F1. Max Mosley, président de la FIA de 1993 à 2009, est mort en ce 24 mai 2021 à l'âge honorable de 81 ans.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Max Mosley en 1969
© DR / Max Mosley en 1969

Max Mosley, né le 13 avril 1940 à Londres, est une figure emblématique de la Formule 1, ayant occupé le poste de président de la FIA de 1993 à 2009. Il enchaîna donc quatre mandats consécutifs avant de céder sa place à Jean Todt. Durant ces années il était en étroite collaboration avec Bernie Ecclestone. Ce dernier était l'argentier de la Formule 1, et ce, jusqu'à la vente du championnat en 2017 à Liberty Media.

Motors Inside sans pub ?

Max Mosley a été pilote de Formule 2 durant deux années à la fin des années 60. Il exerçait le métier d'avocat mais est connu comme étant l'un des fondateurs de l'écurie March. Dans les années 70, il devient une personne importante du plateau grâce notamment à la Formula One Constructors Association (FOCA). Il quitta finalement l'univers de la Formule 1 pour se consacrer à une carrière politique. Celle-ci fut brève et il fit son retour en F1 avec le soutien de son acolyte Bernie Ecclestone et le président de la FIA auquel il succèdera finalement, Jean-Marie Balestre.

Mosley pris à coeur de mettre l'accent sur la sécurité en Formule 1, surtout depuis le tragique Grand-Prix de Saint-Marin en 1994, avec la mort de Roland Ratzenberger puis d'Ayrton Senna à Imola durant le même week-end. Le passage du britannique à la tête de la FIA a également était rythmé par des polémiques survenues en F1, particulièrement durant son dernier mandat. On peut citer l'affaire du « Spygate » entre Ferrari et McLaren ayant mené à une amende record de 100 millions d'euros à l'encontre de l'écurie de Woking. Max Mosley en personne fut le sujet d'une sombre polémique en 2008 lorsque « News of the World » a révélé que le Britannique avait participé à des orgies nazies.

Mosley fut une figure centrale de la Formule 1 durant plus de deux décennies, étant notamment reconnu comme un précurseur en matière de sécurité en F1. Il continua d'ailleurs ses projets en matière de sécurité, étant impliqué dans la lutte pour la sécurité routière au Royaume-Uni. Depuis son départ de la présidence de la FIA, il suivait encore scrupuleusement la Formule 1, faisant part de ses opinions et commentaires. Il restera à jamais un grand nom de l'histoire de la Formule 1.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut