La raison exacte de l'abandon de Leclerc à Monaco

L'enquête de Ferrari révèle que l'accident de Leclerc lors des qualifications est bien la cause du problème qui a forcé l'abandon avant le Grand Prix de Monaco.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Ferrari a découvert la raison exacte de l'abandon de Leclerc à Monaco
© Ferrari / Ferrari a découvert la raison exacte de l'abandon de Leclerc à Monaco
Le résultat de l'enquête de Ferrari est tombé ! La défaillance mécanique de la Ferrari de Charles Leclerc avant le départ du Grand Prix de Monaco est dû à une fissure dans un moyeu d'arbre de transmission, qui a fini par céder ce dimanche, après le crash en fin de Q3.

La vérité trouvée lors de l'inspection à Maranello



L'issue d'une saga qui avait donc commencé le samedi. Après avoir vérifié la boite de vitesse et déterminé qu'elle n'était pas endommagé, la Scuderia avait évité à son pilote une pénalité de cinq places sur la grille. Mais le pilote monégasque a finalement rencontré un problème lorsqu'il a quitté le garage pour prendre sa place sur la grille, à 30 minutes du départ. Retour forcé aux stands ! Finalement, Leclerc n'a pas pu prendre le départ par manque de temps pour résoudre le problème. Grande déception pour le Monégasque, qui avait signé la première pole position de sa carrière sur son Grand Prix national.

Dimanche soir après la course, Mattia Binotto a laissé entendre que le problème n'était peut-être pas lié à l'accident du Monégasque durant les qualifications. Cependant, un porte-parole de la Scuderia a déclaré au site officiel de la Formule 1 que lors du démontage de la voiture à Maranello, les mécaniciens ont déterminé que la fissure dans le moyeu a été causée par l'impact contre le rail samedi.

Un moyeu qui se trouvait de l'autre côté de la voiture endommagée



Le moyeu se trouvait du côté opposé de la voiture par rapport à l'accident. Une partie pas vérifiée par Ferrari, ne faisant pas partie des contrôles effectués pour ce type d'impact. De plus, les règles du Parc Fermé limitent le temps dont dispose une équipe pour inspecter sa voiture après les qualifications. Ferrari a eu seulement une heure après les qualifications avant que la voiture ne soit scellée. La Scuderia a ensuite récupéré la voiture #16 à 10 heures le dimanche matin, cinq heures avant le début du Grand Prix, comme les autres équipes.

Un cas en fait inédit pour Ferrari. Lorsque la voiture a été démarrée dimanche matin, l'arbre de transmission fonctionnait mais lorsque Leclerc s'est élancé sur la piste, le moyeu a cédé à la moitié du tour. De quoi endommager l'arbre de transmission pour mettre fin aux espoirs de Leclerc participer à la course. Ferrari a déclaré qu'elle « allait réviser ses processus de vérification des composants associés à l'arbre de transmission », afin de « s'assurer que de tels problèmes puissent être détectés à l'avenir. »

En principe, la boîte de vitesses peut être réutilisée. Mais étant donné que Leclerc n'a pas participé à la course, il est presque certain qu'il prendra une nouvelle unité pour le prochain Grand Prix, conformément au règlement.
Partager

Grand Prix de Monaco

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top