La FIA va tester son système de surveillance des ailerons ce week-end

Alors que ce système ne devait être introduit que le 15 juin prochain, la FIA a décidé de mener un essai grandeur nature, servant à vérifier le bon fonctionnement de ce test.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
L'aileron arrière de la Red Bull va notamment être scruté par Toto Wolff
© Red Bull / L'aileron arrière de la Red Bull va notamment être scruté par Toto Wolff
La FIA fait un pas de plus dans son système de surveillance des ailerons. Ce week-end, l’instance dirigeante de la Formule 1 a décidé de tester son système de surveillance, en plaçant des pastilles autocollantes sur les monoplaces. Les délégués techniques utiliseront des caméras embarquées avec les repères qu’ils ont placé sur celles-ci afin de contrôler le mouvement des ailerons dans les lignes droites.

L’objectif étant de vérifier le bon fonctionnement de ce système avant son introduction officielle, le 15 juin prochain, pour le Grand Prix de France.

Depuis le Grand Prix d’Espagne, l’aileron arrière de la Red Bull a déjà fait couler beaucoup d’encre et est notamment dans le viseur du directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff. L’Autrichien et d’autres concurrents considèrent qu’il est trop flexible, ce qui favorise la vitesse de pointe en ligne droite, sans pour autant réduire l’appui dans les virages.

La FIA a précisé qu'elle ne se contentera pas uniquement de surveiller les ailerons. Dans son règlement, l’instance « se réserve le droit d’introduire d’autres tests de charge / détection sur toute partie de la carrosserie qui semble bouger pendant que la voiture est en mouvement. »

Lors du Grand Prix de Monaco, Toto Wolff a annoncé qu'il souhaitait que ces tests soient mis en place dès ce week-end et non pas le 15 juin. L’Autrichien avait également fait part qu’il porterait réclamation auprès de la FIA s’il constatait que l’aileron de la Red Bull était trop flexible.

A noter également, que Red Bull ne compte pas désarmer sur le sujet et a, à son tour, menacé de porter plainte contre Mercedes mais cette fois-ci quant à la flexibilité de l'aileron avant des Flèches noires.

Cependant, le manager sportif de la F1, Ross Brawn a précisé que les réclamation auraient peu de chance d'aboutir puisque l’intégralité des monoplaces passent un contrôle technique la veille des premiers essais libres.
Partager

Grand Prix d'Azerbaidjan

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top