Top 5 des Grand Prix les plus fous depuis 2014

Le Grand Prix d'Azerbaïdjan, remporté par Sergio Pérez, était un grand cru ! Il rejoint une liste (non exhaustive) de courses dingues ayant marqué l'Histoire de la F1. Focus sur 5 autres Grand Prix de folie de l'ère hybride !
Logo Mi Redaction
Rédigé par
A Grand Prix fou, podium fou...merci Bakou !
© Red Bull Content Pool / A Grand Prix fou, podium fou...merci Bakou !

5 : GP D'Azerbaïdjan 2017 : l'opportunisme en qualité maîtresse



Ricciardo sur le podium qui n'en revient pas

Il nous semblait bien que l'édition 2021 avait une saveur de déjà vu...Les deux leaders du championnat en difficulté, des relances de course folles, une Red Bull qui s'impose...le scénario de cette année était bien proche de la première édition du Grand Prix d'Azerbaïdjan (la course de 2016 à Bakou portant l'appellation « Grand Prix d'Europe ») !

En 2017, tout était parti pour vivre une course relativement tranquille...mais que nenni !

Les Mercedes d'Hamilton et Bottas partent en première ligne devant les Ferrari de Vettel et Raikkonen. Au virage 3, les deux Finlandais vont au contact : Bottas crève et rentre aux stands tandis que Raikkonen joue les Petit Poucet en semant des débris derrière lui, sans pour autant retrouver le chemin de la victoire.

Verstappen subit une casse moteur, Daniil Kvyat s'arrête à la sortie de la vieille ville : voiture de sécurité en piste jusqu'au seizième tour, avant de ressortir pour nettoyer des débris.

Juste avant la relance, Hamilton en tête devance Vettel. Les choses se gâtent à la sortie du virage 15 : Hamilton freine, Vettel surpris le percute ! Le sang de l'Allemand ne fait qu'un tour : il se porte à hauteur d'Hamilton pour lui asséner un coup de roue. La direction de course n'apprécie guère et Vettel subira un stop and go de 10 secondes.

Après un drapeau rouge, Hamilton subit un problème improbable : sa protection d'habitacle s'enlève en pleine ligne droite...pas le choix, il doit s'arrêter, abandonnant ses chances de victoire.

Mais le grand gagnant de tout ce remue-ménage, c'est Daniel Ricciardo ! L'Australien, auteur d'un triple dépassement, profite des déboires des deux candidats au titre pour filer vers la victoire, la 5e de sa carrière, au prix d'un superbe opportunisme. Derrière, Bottas coiffe Stroll sur la dernière ligne droite pour le gain du second rang ! Le Finlandais était revenu de nulle part, et Stroll, sur sa Williams, monte sur sa première boîte. Superbe !

4. Grand Prix du Brésil 2019 : Verstappen et Gasly en rédemption



Gasly sur le podium au Brésil en 2019

Une saison ultra dominée par Mercedes et Lewis Hamilton, déjà titré en arrivant au Brésil. Mais à Sao Paulo, la course n'aura pas été qu'un long fleuve tranquille.

Max Verstappen part en pole devant Vettel et Lewis Hamilton. La Ferrari n°5 rate son envol, et Hamilton ne se fait pas prier pour passer devant.

Les trois premiers quarts de la course sont plutôt calmes, jusqu'à la 51e boucle : abandon de Bottas, son V6 Mercedes ayant surchauffé. La voiture de sécurité vient réveiller l'intérêt de la course : Verstappen stoppe pour changer de pneus et repart derrière Lewis Hamilton;qui tarde à redonner le tempo.

Le Néerlandais ne s'en laisse pas compter et enroule Hamilton par l'extérieur au virage 1 ! Alex Albon suit l'action de près, mais son coéquipier fait route vers la victoire.

Nouvel évènement, plutôt gênant : les deux Ferrari de Leclerc et Vettel se crêpent le chignon pour la 4e place...et finissent au tapis au bout de la deuxième ligne droite. Un Leclerc en mode « grosse défense » face à un Vettel agressif, et les deux voitures repartent bredouille.

Nouvelle Safety Car. Lewis Hamilton décide de s'arrêter une ultime fois pour chausser des gommes neuves à 3 tours du but. Il ressort derrière les deux Red Bull et...Pierre Gasly ! La voiture de tête vient amener une pratique devenue légion en F1 : attendre juste avant la ligne de départ/arrivée pour regrouper tout le monde et priver d'aspiration ses adversaires !

Hamilton part à la poursuite d'Alex Albon après avoir pris le meilleur sur Gasly...le champion du monde envoie la Red Bull n°23 en tête à queue, et Gasly passe deuxième !

Verstappen va chercher son troisième succès de la saison, tandis que Pierre Gasly s'offre un extraordinaire sprint avec Hamilton, qui échoue à la 3e place, avant d'être pénalisé.

Verstappen prend sa revanche sur 2018, où la victoire lui était promise avant qu'Esteban Ocon ne l'envoie dehors ;Pierre Gasly fait oublier son débarquement de chez Red Bull en accrochant son premier podium en Formule 1, pour le compte de feu Toro Rosso !

3. Grand Prix de Grande Bretagne 2020 : un vainqueur sur 3 roues !



Hamilton à Silverstone

Les Mercedes, arborant une inédite robe noire, sont tout bonnement intouchables à la régulière. Lewis Hamilton, à domicile, surclasse le reste du plateau -et son équipier de plus de 3 dixièmes.

Hamilton et Bottas mènent un train tranquille en tête de la course, devant un Verstappen habitué au rôle de « meilleur des autres ».

A trois tours du terme, première grosse alerte : la n°77 de Valtteri Bottas crève à l'avant gauche dans le premier secteur ! Voilà qui condamne les chances de podium du Finlandais, obligé d'effectuer un tour complet...puis, Carlos Sainz voit sa McLaren subir le même sort peu avant l'entame du dernier tour, à l'approche du virage de Stowe.

Chez Red Bull, on n'a pris aucun risque : arrêt pour Verstappen, alors 2e, pour éviter tout désagrément...

Grossière erreur !! Un coup de théâtre impensable se produit : Lewis Hamilton, largement leader, crève à son tour dans la dernière moitié du circuit ! Le Britannique doit pousser une voiture handicapée jusqu'à l'arrivée, avec Max Verstappen lancé à ses trousses !

C'est une première en F1 : Lewis Hamilton devient le premier vainqueur sur 3 roues de l'Histoire, tandis que Max Verstappen échoue à seulement cinq secondes ! Charles Leclerc, opportuniste, arrache la 3e marche du podium.

2. Grand Prix du Canada 2014 : rififi chez Mercedes



 Le crash de Massa avec Perez par Eric OK / Flickr

La manche canadienne est toujours attendue avec impatience tant elle est icônique.

Cette première saison de l'ère hybride marque le début d'une féroce rivalité entre les deux pilotes des impitoyables Mercedes : Lewis Hamilton face à Nico Rosberg, en pole à Montréal.

Pas de quartiers entre les Flèches d'Argent : Rosberg tasse Hamilton au premier virage, permettant à la Red Bull de Sebastian Vettel de s'intercaler.

La course est déjà neutralisée suite au crash de Jules Bianchi, accroché par son équipier Max Chilton chez Marussia.

Après la relance, Lewis Hamilton se lance à l'assaut de son équipier, alors leader. Nico Rosberg, sous la pression, finit par couper deux fois la chicane, sans céder la tête à son voisin de garage.

Après la première salve d'arrêts, Hamilton repart devant Rosberg, mais derrière un Felipe Massa n'ayant plus à s'arrêter. Le pilote Williams fut le premier leader non-Mercedes d'une course cette année-là !

Hamilton se loupe à l'épingle du virage 10, permettant à Rosberg de repasser. Le n°44, tentant l'extérieur, voit ses freins rendre l'âme, l'obligeant à son tour à tirer tout droit...la Mercedes craque, Hamilton finit par abandonner.

Mais rien n'était fini : Nico Rosberg rencontrait aussi des problèmes de freins très coûteux en performance. Daniel Ricciardo n'en demandait pas tant ! Il se chargea d'attaquer la Mercedes rescapée pour filer vers la victoire !

A l'entame du dernier tour, la lutte pour le podium faisait rage entre Sebastian Vettel, Sergio Pérez et Felipe Massa...le Mexicain, souhaitant parer une attaque de la Williams, se fait percuter, et le Brésilien perdait le contrôle de sa voiture à pleine vitesse, occasionnant un gros choc. Sebastian Vettel était à quelques centimètres d'un désastre !

La course se conclut sous régime de voiture de sécurité, et Daniel Ricciardo, nouvellement arrivé chez Red Bull, remporte la première victoire de sa carrière. Et il ne l'a pas volée !

1. Grand Prix d'Italie 2020 : le coup du siècle signé Pierre Gasly !



victoire de Gasly à Monza en 2020

« Franchement, MotorsInside, c'est un peu par chauvinisme que vous mettez cette course en tête du top... »

Certainement par chauvinisme, mais aussi -et surtout- car quiconque aurait parié sur le classement final se ferait un restaurant 5 étoiles le lendemain !

En 2020, Lewis Hamilton est en voie royale pour aller chercher le titre, avec une avance colossale au championnat. Sauf que pour les machines à gagner Mercedes, il était écrit que rien ne se passerait comme prévu à Monza !

Lewis Hamilton profite de sa pole pour partir en tête, tandis que les McLaren de Sainz et Norris surprennent chacune leur tour l'autre voiture noire de Bottas.

Ce Grand Prix d'Italie prenait dangereusement l'air d'une procéssion. Mais la Haas de Kevin Magnussen s'est dit qu'il fallait voler au secours du spectacle : elle s'arrête peu avant l'entrée de la voie des stands. Et voilà la voiture de sécurité !

Dommage, car Pierre Gasly avait anticipé son changement de pneus. Le gros couac, il est pour Mercedes : la pit-lane étant fermée, interdiction de rentrer...sauf que Mercedes n'avait pas pris ce détail en compte en faisant rentrer Lewis Hamilton. Antonio Giovinazzi et Alfa Romeo ont fait la même erreur.

Le champion britannique est sur le coup d'une pénalité, un stop and go de 10 secondes.

Après deux tours de relance, Charles Leclerc pulvérise sa Ferrari à la sortie de la Parabolica. Le drapeau rouge est sorti.

Pierre Gasly occupe alors une très intéressante 3e place...puis l'on apprend que la sanction est tombée pour Lewis Hamilton. « Et pourquoi pas moi ? » a dû se demander le pilote normand de l'Alpha Tauri.

Lorsque la course reprend, sur départ arrêté, Pierre Gasly se débarrasse de Lance Stroll 2e. Lewis Hamilton choisit de purger immédiatement sa pénalité : le n°10 tricolore prend le commandement !

On se met à stresser, car les Alfa Romeo, surprenantes 3e et 4e, se font manger par un avion orange affamé : Carlos Sainz sur la McLaren. L'Espagnol finit par fondre sur Pierre Gasly avant d'entamer un dernier tour de légende !

Le Français prit exemple sur Simon Pagenaud lors de sa victoire à l'Indy 500 : le coup du dragon pour couper l'aspiration à Sainz.

Lors de l'ultime accélération, Pierre Gasly file vers une sensationnelle victoire, rompant 24 ans de malédiction pour les Français après le succès de Panis à Monaco ! Un souvenir que nous, fans et journalistes français, ne sommes pas prêts d'oublier !

Pour en revenir au pari...un Finlandais a empoché 33 000 euros en pariant 20 centimes sur le podium Gasly-Sainz-Stroll...soit une cote à 166 990 ! Il fallait être verni ce jour, Pierre Gasly l'a été, non sans talent et maîtrise !
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top