Exclusif - Entretien avec Morgan Lavaux, champion International d'Handikart 2021

Motors Inside a eu la chance de rencontrer Morgan Lavaux, champion 2021 Handikart. Ce jeune entrepreneur Nantais mêle avec succès la gestion de sa société et sa carrière en sport automobile, avec en point de mire... les 24 heures du Mans !
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Le pilote Français sur la plus haute marche du podium
© Morgan Lavaux / Le pilote Français sur la plus haute marche du podium
Peux-tu te présenter, quel Âge as-tu et que fais-tu dans la vie ?

« Je m’appelle Morgan Lavaux, j’ai 33 ans je suis champion 2021 de Handikart et depuis sept ans je dirige la société Captiv qui conçoit un dispositif qui s’appelle Gaspard. Ce dispositif vient en aide aux personnes en fauteuil roulant. Gaspard est une nappe de capteurs qui vient se positionner sous le coussin anti-escarres des personnes en fauteuil et qui, via une application, permet d’éviter d’avoir des problématiques de peau notamment, ce qui touche tout de même, près de 85% des personnes en fauteuil roulant. »

« J’ai créé cette société suite à mon accident de Flyboard qui m’a rendu tétraplégique, j’ai voulu améliorer le bien-être des personnes en fauteuil roulant grâce aux nouvelles technologies.»

On imagine que tu es un fan de sport automobile, d’où te vient cette passion, quel pilote t’inspire le plus ?

« Je suis passionné de sport automobile depuis ma tendre enfance, étant enfant j’ai roulé en karting en catégorie minime cadet. Comme souvent dans ce milieu mes espoirs de faire ma carrière dans le sport auto ont été un peu balayé par les coûts exorbitants qui en découlent.»

« Fred Sausset est un pilote qui m’inspire beaucoup, tout comme moi il est en fauteuil roulant mais ça ne l’a pas empêché de participer et de terminer les 24H du Mans avec ses équipiers Christophe Tinseau et Jean-Bernard Bouvet au sein de l’écurie SRT41 by Oak Racing (LMP2), une première mondiale pour un pilote en situation de handicap.»

Peux-tu nous parler de ton parcours en sport auto ?

« J’ai commencé en minime cadet et après une coupure de 15 c’est grâce à Gildas Merian, de Sodikart que j'ai pu reprendre le karting, en me fournissant un kart adapté. Ce sport est toujours resté dans un coin de ma tête et j’ai vite repris mes marques sur le circuit de l’ASK Lohéac, ou je m’exerce et m’entraine pour les compétitions en ligue de Bretagne Pays de la Loire ainsi que pour le championnat de Bretagne. Après un an de reprise je m’étais engagé il y a deux ans au championnat de France Handikart, championnat où je m’étais classé deuxième au général après avoir réalisé la pole mais très gêné par deux de mes côtes qui étaient cassées. »

Morgan aux commandes de son Kart à Lohéac

« Le karting est pour moi une belle école du pilotage et j’ai de la chance car avec mon sponsor Super U et son responsable Jérôme Bourré qui vient d’acquérir une voiture, une Funyo (châssis tubulaire, catégorie GT4). Nous allons adapter cette voiture avec l'aide de Romain Angebeau (Funyo) et Patrice Houyer (Team HMC) pour pouvoir rouler en endurance à partir de l’année prochaine et passer du karting à la voiture de Grand Tourisme. L’idée est d’avoir une voiture adaptée au handicap et que l’on puisse intégrer d’autres personnes en situation de handicap à la compétition automobile. On rêve tous d’aller loin dans le sport en général et le gap entre le karting et une voiture de course est énorme. Donc grâce à super U on va construire ce véhicule adapté et montrer que tout est possible dans ce sport, même pourquoi pas de participer dans le futur à cette épreuve mythique des 24H du Mans avec un équipage Handi - Valide. »

Tu participais cette année au trophée Handikart 2021, peux-tu nous en dire plus sur cette compétition, était-ce ta première participation ?

« C’était ma première participation à cette épreuve internationale, regroupant des pilotes du monde entier sur le circuit d’Aulnay-les-bois. Le format reste classique avec des séances d’essais, de qualifications et enfin plusieurs courses. Pour la première fois depuis sa création, les organisateurs avaient mis en place différents niveaux au sein même de cette course. En effet du fait des différences de handicap entre les pilotes nous étions plus ou moins lestés afin d’établir une réelle équité des chances pour chacun. »

Tu franchis la ligne d’arrivée avec 5 secondes d’avance sur ton premier poursuivant, on peut dire que tu as largement dominé la course !

« (Rire) j’ai en plus un peu freiné avant de passer la ligne d’arrivée car j’ai voulu remercier mes proches présents dans les stands. Plus sérieusement, le week-end de course s’est très bien passé dans son ensemble on a eu un risque de pluie en pré finale mais finalement nous avons roulé sur une piste sèche. Ce week-end de course a été une performance collective, car le soutient de mes proches m’a permis de me concentrer sur la manche finale. »

Morgan et de Thierry Savard avec la coupe de champion Handikart 2021

Comment t’es-tu préparé pour cette course ? Tu dois jongler entre vie professionnelle et compétition !

« Mon travail avec ma société joue une place prépondérante et je considère encore le sport auto comme une forme de loisir, un loisir qui serait compliqué à assouvir sans mon activité professionnelle. Pour ce qui est de mes entrainements ils sont simples, j’ai la chance d’avoir une salle de sport chez moi qui me permet de bien préparer mon corps pour les courses. Mais en plus de ces entrainements à domicile je perfectionne ma préparation avec un coach et une combinaison d’élèctro-stimulation ce qui me permet d’aller faire travailler mes muscles dans leurs profondeurs. »

Qui sont ceux qui t’accompagnent et t’aident à te préparer ?

« En soutien financier et partenaire de développement sur le long terme, le Super U de Thouaré-sur-Loire et son directeur Jérôme Bourré tiennent une place importante. Pour tout ce qui touche à la motorisation et à la stratégie, Thierry Savard ainsi que Sodikart me donnent de précieux conseils sur les réglages du châssis. Bien évidemment je n’oublie pas ma famille et mes proches qui m’apportent un soutien moral, un soutient qui a une importance primordiale pour moi. »

Thierry Savard et Morgan Lavaux discutant réglages

Quel kart utilises-tu pour cette compétition ? et quels sont les modifications faites pour te permettre de performer ?

« Je roule en Rotax Max Evo et mon châssis est un Sodikart Sigma 3, mon accélérateur est placé à la main droite car adapté à mon handicap. J’ai aussi un harnais qui me permet de ne pas trop bouger dans le baquet. »

« Accélérer avec la main est une sensation assez spéciale au début, mais le handicap fait que tu t’adaptes un peu tout le temps et pas seulement dans le sport mais aussi dans la vie de tous les jours. Le fait de pouvoir rouler et performer, estompe très rapidement cette différence avec un kart basique. »

Felipe Massa était présent sur le circuit pour remettre les médailles et les autres pilotes ont formé une haie d’honneur lors de l’arrivée de votre course, comment as-tu vécu ce moment ?

« C’est top de pouvoir être présents sur un meeting FIA, pour nous c’est déjà une superbe publicité, lors des courses on a également montré qu’on avait le niveau et qu’on faisait le spectacle avec de nombreux dépassements. La présence de l’ancien pilote de F1 Felipe Massa ainsi que celle de tous les jeunes qui étaient là pour nous attendre et nous accueillir à notre rentrée au stand, est et restera, un très beau souvenir. »

En tant que compétiteur on imagine que tu as déjà d’autres projet en tête …

« Mon rêve est de pouvoir participer aux 24H du Mans dans la voiture de Frédéric Sausset qui est lui aussi en fauteuil, mais avant tout c’est de faire progresser le sport automobile adapté en France et d’amener avec moi quelques collègues dans cette formule Funyo et viser des catégories encore plus rapides dans le futur. »

Peut-on dire a tous les enfants et les adultes passionnés de sport auto, que ce sport leurs est accessible et qu’être en situation d’handicap ne leur ferme pas les portes de ce sport ?

« Au contraire, tous les sports peuvent s’adapter, le principal handicap aujourd’hui dans le sport auto reste les budgets pharamineux qu’il faut apporter. Pour le reste tout s’adapte et tout se modifie, il suffit juste parfois de faire bouger les lignes et montrer que tout le monde peut être ambitieux et performant dans notre sport. »

Motors Inside te remercie d'avoir pris le temps de répondre à nos questions et c'est avec plaisir que nous continuerons à te suivre dans tes futurs projets !
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top