Daniel Ricciardo aurait pu terminer 6ème

F1. Ce dimanche, Daniel Ricciardo a été victime d’un problème de puissance sur sa McLaren, réduisant à néant ses espoirs de points en Styrie.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Une nouvelle course à oublier pour Daniel Ricciardo
© McLaren / Une nouvelle course à oublier pour Daniel Ricciardo

À la suite d’une mauvaise qualification, Daniel Ricciardo s’est élancé en 13ème position, mais a tout de suite été à l’aise dans les premiers tours du Grand Prix de Styrie. L’Australien a profité des faits de course et de dépassements audacieux pour rapidement rejoindre la zone des points, à la 9ème place.

Motors Inside sans pub ?

Cependant, le pilote McLaren a été victime d’un problème de puissance, au 7ème tour, lui faisant perdre un temps précieux ainsi que les positions qu’il avait gagné lors des premiers instants de course : « Le départ était super, nous sommes montés à la neuvième place, nous nous sommes mis en très bonne position sur le pneu medium et la course s'améliorait à partir de là, puis nous avons perdu de la puissance. Nous avons pu le réparer sur le volant, mais tout ce que nous avons gagné, nous l'avons ensuite perdu et nous sommes revenus à notre point de départ. Après cela, il était difficile de faire des dépassements à cause de l'air sale. Je pense que nous aurions dû être à nouveau cinquième et sixième aujourd'hui comme nous l'étions la semaine dernière. Nous allons travailler au cours des prochains jours et revenir à nouveau pour y arriver la semaine prochaine - espérons que notre chance tourne. », a déclaré Daniel Ricciardo.

Le « Honey Badger » a finalement terminé à la 13ème position et considère que le Grand Prix de Styrie est un des jours où il n’aime pas ce sport : « Nous sommes devant [Carlos] Sainz sur la même stratégie, et il a terminé sixième. Je pense que ça devait être notre position. Nous aurions pu être à nouveau cinquième et sixième en équipe. Le sport, quand ça ne va pas, ça ne va vraiment pas. C'était un de ces jours où je n'aimais vraiment pas ça. »

Le directeur de McLaren, Andreas Seidl s’est excusé auprès de l’Australien qui avait réalisé un très bon début de course et aurait pu continuer sa dynamique du Grand Prix de France : « Nous terminons toujours le week-end avec des sentiments mitigés, car aujourd'hui, c'était une occasion manquée. Daniel a pris un excellent départ de la P13 à la P9 au début, mais une perte de puissance temporaire a fait que quatre voitures l'ont dépassé, ce qui a pratiquement mis fin à sa course. Daniel, désolé pour ça. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Grand Prix de Styrie

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut