Grand Prix de Grande-Bretagne : Le grand huit pour Hamilton !

Lewis Hamilton s'empare de la victoire au terme d'une course explosive. Charles Leclerc est un brillant deuxième et marque de gros points. Revivez avec MotorsInside ce Grand Prix dynamique et sous haute tension.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Une huitième victoire pour Hamilton chez lui au terme du course explosive !
© Mercedes / Une huitième victoire pour Hamilton chez lui au terme du course explosive !
Au cours des qualifications sprint Lewis Hamilton a perdu sa pole position acquise vendredi soir. Verstappen part donc en tête d’une course où le public est à 100% derrière ses pilotes britanniques.

La température de piste est élevée, tout le monde a en tête l’arrive d’Hamilton sous trois roues. La stratégie d’arrêts aux stands est donc primordiale cet après-midi.

Pour le départ, personne ne prend de risque, le choix logique est respecté : le départ se fait pour tout le monde en gommes médium. Ainsi, nous ne devrions voir qu’un seul arrêt pour un passage aux gommes dures.

Seul Sergio Perez qui s’élance des stands suite à son abandon la veille en qualification sprint, à choisi de partir en pneus durs.

Un tour de formation primordial



Chaque pilote prend ses précautions pour bien chauffer ses gommes, et bien préparer son auto pour le départ. Le local de l’étape aimerait bien reprendre son bien perdu samedi, et virer en tête au premier virage.

Un départ spectaculaire qui vire au cauchemar pour Max Verstappen



Il fait très chaud sur l’asphalte brulant de Silverstone. Les cinq feux rouges s’éteignent, tous sont sous pression. Surtout Hamilton et Verstappen. L’Anglais s’est juré de rendre la pareil à Verstappen. Ils s’élancent tous les deux très bien, mais l’Anglais encore un peu mieux. Au premier virage Hamilton est déjà à la hauteur du néerlandais, mais ce dernier résiste farouchement et conserve la tête.

L’enchainement suivant est très serré. Max Verstappen garde l’intérieur sur le bout droit qui les amène sur Priory. Ce dernier retarde au plus tard son freinage, Hamilton ne peut rien faire, mais soigne sa sortie d’enchainement afin d’être dans l’aspiration de la Red Bull à l’entame de Copse.

Stratégie qui fonctionne ils abordent cette fameuse courbe rapide à deux de front, et forcément l’accident arrive… Verstappen est touché à l’arrière droit et perd le contrôle de sa RB16B, il file à toute vitesse en sur l’angle arrière droit dans le mur de pneus.

Le choc est d’une rare violence. Sa roue arrière droite se détache de la monoplace car la jante s’est complètement disloquée. D’ailleurs, Max a du mal à sortir de son auto, il est choqué aussi bien physiquement que moralement. La RB16B a son côté droit maculé du rouge des pneus, elle est sacrément détériorée. La vue des images prouve la violence du crash !

C'est un Christian Horner au regard noir qui est interrogé juste avant la reprise :

« Le choc a été violent. Le pilote a subit 51G. Max Verstappen s'en sort bien et c'est le plus important. »


Au cours du Grand Prix nous apprenons qu'il doit passer des examens complémentaires à l'hôpital.

La monoplace de l’Anglais est très légèrement touchée sur son aileron avant, il peut continuer la course.

Leclerc a effectué un superbe départ en grillant la politesse à Valtteri Bottas, il en profite maintenant pour passer à l’intérieur et devient leader de la course au moment où la FIA déploie le drapeau rouge synonyme de course stoppée.

Les 19 autos doivent s’arrêter dans la pitlane.

Autres faits de marquants du premier départ



Les deux grand gagnants de ce premier tour son Leclerc qui va démarrer en premier place, et Kimi Räikkönen qui a déjà gagné places et se positionne déjà 9ème.

Esteban Ocon a eu très chaud. Dès le départ si se fait prendre en sandwich par deux champions du monde : son équipier Alonso et l'Aston Martin de Vettel se rapprochent alors qu'il tente de s'intercaler entre eux dans un trou de souris, le carambolage est évité de justesse.

Un second départ toujours aussi agressif



Il est 15h43 lorsque les 19 monoplaces restantes s'élancent de la voie des stands pour rejoindre une seconde fois la grille de départ. Charles Leclerc est premier devant Hamilton.
Les deux McLaren suivent, Noris devant Ricciardo, puis ce sont deux champions du monde Alonso devant Vettel.

La seule chance de Red Bull de marquer des points repose sur les épaules de Sergio Perez, qui repart 19ème et en pneus durs.

A l’extinction des feux rouges Charles Leclerc vire en tête, et Bottas se loupe une nouvelle fois. Norris en profite pour pointer 3ème.

C’est au tour de Vettel de craquer et de partir en tête à queue, puis Alonso vire large à la sortie de Stowe. Ce qui profite à Ricciardo qui se retrouve 5ème.

Perez remonte vite, et est déjà 15ème, dans le même temps Ocon se paye l’Alfa de Räikkönen qui est en perdition, pour le gain de la 10ème place. Vettel évolue maintenant en fin de classement.

Le premier tour n’est pas terminé qu’un nouveau coup de tonnerre vient sonner Hamilton : il subit une pénalité de 10sec pour son contact avec Verstappen.
Il est jugé coupable de l’accident.



Inquiétude pour Leclerc



A partir du 7ème tour la course se calme, seul Perez continue d'attaquer proprement et remonte petit à petit.

En tête de course, Leclerc et Hamilton gèrent leur pneu. Chacun haussant le rythme à son tour, sans pour autant provoquer d’attaque.

Pierre Gasly est bouchonné par l’Alfa Roméo de Räikkönen. Il ne trouve pas de solution pour se rapprocher et tenter une attaque. Ce qui favorise le retour de Sergio Perez.

Nous sommes à un stade de course où ce sont les ingénieurs qui sont en compétition pour mettre le doigt sur la meilleure stratégie possible.

Au 16ème tour le pilote monégasque subit des coupures moteur. Sur le banc Ferrari les ingénieurs guident leur pilote pour tenter d’enrayer ses soucis mais cela ne semble pas fonctionner.

Hamilton est immédiatement prévenu et en profite pour augmenter son rythme. Il se rapproche de son rival, mais constate que ses pneus avant se dégrade. Il avait prévenu quelques tours plus tôt une dégradation à l’arrière. C’est maintenant l’avant droit qui cloque.

Norris reste en observation. Entre les soucis de la Ferrari et la pénalité de son compatriote, une première victoire pourrait se profiler.

Räikkönen lance la salve des ravitaillements



Nous sommes dans la fenêtre indiquée par Pirelli. Au 19ème tour le Finlandais lance sa monoplace dans la voie des stands, Perez lui emboite le pas pour tenter l’undercut sur Gasly. Russel et Vettel suivent pour chausser des pneus durs.

A la sortie des stand une belle bataille se joue entre Räikkönen et Perez. Le doyen du plateau se défend courageusement, et doit céder car n’a plus d’arme face au DRS de la Red Bull.

Malheureusement pour Lando Norris, son arrêt aux stands s’éternise. Il ressort derrière Bottas et Alonso qui ne s’est pas encore arrêté. Rapidement, il prend la mesure de l’Espagnol. Le combat est engagé avec le Finlandais de chez Mercedes.

A son tour Alonso subit un arrêt un peu long (5.4sec) et repart au coude à coude avec l’Aston Martin de Lance Stroll. Il efface proprement le pilote canadien et part à la chasse de l’Australien Ricciardo. A la faveur de sa stratégie décalée, Tsunoda 8ème est pour le moment intercalé entre eux.

Hamilton attend le 28ème tour pour changer de pneus. Il purge sa pénalité de 10 secondes, l’arrêt semble s’éterniser. Il repart 5ème derrière Norris. A ce moment de la course les deux Ferrari sont en tête.

Sainz décide de passer par le stand le tour suivant. L’arrêt est très long aussi. Un souci de serrage de la roue avant gauche l’immobilise plus longtemps que prévu. Pour Ferrari c’est un coup d’échauffement pour l’arrêt de Leclerc. Heureusement pour ce dernier son stop s’effectue en 2.6sec. Il repart leader avec une confortable avance de 7 secondes sur Bottas et 11 sur Norris.

Une course sprint s’engage pour Hamilton



Au 31ème tour Hamilton trouve l’ouverture sur Lando Norris et lance sa course contre la montre pour revenir à hauteur de Charles Leclerc. Son équipier Bottas est à 4 secondes. Le dépasser ne sera q’une simple formalité. L’écart est de 13 secondes avec la Ferrari. Il a 20 tours pour réussir sa mission.

Perez doit repasser une seconde fois changer de pneu. Il passe une nouvelle fois des gommes tendres. Il en ressort 15ème. Les points vont être compliqués à glaner.

Au 41ème tour Mercedes donne l’ordre à Bottas de laisser passer son chef de fil. Hamilton est deuxième à 8secondes du leader alors qu’il reste 11 tours.


Une course au train derrière le duel Leclerc-Hamilton



A l’instar d’Hamilton, Sergio Perez muni de pneus neufs remonte petit à petit. Ce sont les seuls à animer cette fin de course.

A l’avant, Hamilton revient à hauteur d’une seconde au tour sur la Ferrari. Le suspens est de mise, d’autant que Ferrari permet à son pilote de finir sa course sur le mode « Race ». Fini l’économie, la Scuderia croit désormais en ses chances de victoire. Le pilote monégasque a préservé ses pneumatiques contrairement à Hamilton, mais rien ne semble pouvoir arrêter le britannique dans son jardin.

Il enchaine les records de secteurs, et records du tour. A 8 tours du but, il ne reste qu’un matelas de 4.5secondes à Leclerc qui malgré tout effectue ses meilleurs tours.

Hammer time, une victoire splendide



L’Anglais est survolté, rien de l’arrête. Le public est debout dans les tribunes et porte son pilote fétiche qui se transcende littéralement pour retrouver le goût de la victoire.
A trois tours du but, il est à trois dixièmes de pouvoir profiter du DRS. La jonction est faite quelques virages plus loin.

Au 50ème tour, à Copse nous revivons les mêmes images que face à Verstappen. Une nouvelle fois Hamilton se présente à l’intérieur pour surprendre Charles Leclerc. Les images du premier crash remontent très vite… Malgré la stupeur, l’Anglais y croit et fait craquer le monégasque qui se loupe sur le vibreur et doit concéder le dépassement.

Tout le monde exulte dans les tribunes bondées de Silverstone, leur champion à réussi l’exploit de l’emporter au terme d’une course très engagée.

Le classement de la course



PiloteEquipeTempsEcartTours
1HamiltonMercedes-AMG Petronas Motorsport
2LeclercScuderia Ferrari+3.871
52
3BottasMercedes-AMG Petronas Motorsport+11.125
52
4NorrisMcLaren F1 Team+28.573
52
5RicciardoMcLaren F1 Team+42.624
52
6Sainz Jr.Scuderia Ferrari+43.454
52
7AlonsoAlpine F1 Team+1:12.093
52
8StrollCognizant Aston Martin Racing+1:14.289
52
9OconAlpine F1 Team+1:16.162
52
10TsunodaScuderia AlphaTauri Honda+1:22.065
52
11GaslyScuderia AlphaTauri Honda+1:25.327
52
12RussellWilliams Racing++ 1Tour
51
13GiovinazziAlfa Romeo Racing ORLEN++ 1Tour
51
14LatifiWilliams Racing++ 1Tour
51
15RaikkonenAlfa Romeo Racing ORLEN++ 1Tour
51
16PerezRed Bull Racing++ 1Tour
51
17MazepinHaas F1 Team++ 1Tour
51
18SchumacherHaas F1 Team++ 1Tour
51
19VettelCognizant Aston Martin Racing+OUT
49
20VerstappenRed Bull Racing+OUT
1
Partager
Image
GP Grande-Bretagne
00h00m00s
Course terminée
Vendredi 16 juil.
15h30 - 16h30
Samedi 17 juil.
17h30 - 18h30
Dimanche 18 juil.
16h - 18h

Grand Prix de Grande-Bretagne

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top