Grand Prix de Grande-Bretagne - Le top/flop de la rédaction

A l'issue de ce Grand Prix haut en couleurs, la rédaction de MotorsInside vous livre son top/flop et il y a de quoi débattre !
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Charles Leclerc, un des animateurs de ce Grand Prix prix mémorable.
© Ferrari / Charles Leclerc, un des animateurs de ce Grand Prix prix mémorable.
Nous avons vécu un week-end animé. Nouveau format de séances, tensions exacerbées entre les deux combattants pour le titre pilote, écarts serrés dans le peloton et présentation de la maquette F1 2022.

Il y a de quoi écrire et débattre sur cette course explosive. Chacun se forgera son opinion sur l'accident du premier tour entre Max Verstappen et Lewis Hamilton, mais nous n'y reviendrons pas ici.

Commençons par les trois déceptions de cette course - le flop 3



Sergio Perez a côté de ses baskets

Un peu en retrait face à son chef de file sur l'exercice du tour chronométré, le pilote mexicain devait saisir l'opportunité de la qualification sprint pour se rapprocher des avant-postes.
Il n'en fut rien. La grosse bévue lors de cette course de 17 tours aurait pu lui coûter bien plus cher.

Avec beaucoup de chance, il ne crashe pas sa monoplace, mais sa course du dimanche est à l'image de son début de week-end : manque de rythme et fébrilité sur certaines actions.
Après la sortie de piste de Max Verstappen, il devient le seul espoir de Red Bull de rapporter des points en vue du championnats constructeur.

Il n'en rapporte pas un, il termine hors du Top 10 et ce malgré le tour le plus rapide dans les derniers instants de course. Il se fait également remarquer en fin de course en fermant de manière excessive la porte à Kimi Räikkönen. Ce qui vaut au Finlandais un tête à queue et une course ruinée.

Une course à oublier. Il faut cependant vite se ressaisir. Son contrat n'est que d'un an, et d'autres pilotes tapent à la porte de son baquet. Notamment un certain Pierre Gasly.

Les Alpha Tauri en manque de rythme

Les deux pilotes ont réalisé une course anonyme.

Le nouveau format a compliqué la vie des hommes de Faenza. A l'issue des EL1, les autos rentrent en procédure de parc fermé. Plus aucune modification n'est possible durant le week-end.

En manque de rythme dès les qualifications, Pierre Gasly en Yuki Tsunoda n'ont pas réussi à accrocher la Q3 en qualifications ni le top 10 en course qualificative.

En course, le pilote japonais obtient le point de la dixième place à l'arrachée. Tandis que Pierre Gasly termine 11ème.

Incompréhension du nouveau format ou perte de rythme qui commence à s'amorcer pour la fin de saison ?

Une séance d'EL2 qui ne sert à rien

Entre la séance de qualification du vendredi et la course qualificative du samedi soir se déroule le samedi les EL2.

Etant donné que les monoplaces ne peuvent être modifiées depuis la fin des EL1, à quoi sert cette séance ?

Un point à revoir en vue de l'adoption de ce nouveau format de course.

Le top 3



Un nouveau format de week-end dynamique

Hormis la séance d'EL2, cette nouvelle façon d'aborder un week-end de course à plutôt dynamisé le rythme sur les trois jours.

En 1h d'essais libres 1, les pilotes doivent régler les autos pour le reste des séances.
Puis la qualification arrive très vite, et pour celle-ci nous avons vécu un grand moment de suspens à chaque étape. L'idée d'imposer les pneus les plus tendres redonne tout son sens à l'exercice du tour le plus rapide.

Le gros point positif revient à cette course sur 17 tours. Les pilotes sont enserrés entre deux façons d'agir :
- être agressif pour tenter de glaner des positions en vue de la course du lendemain, au risque de tour perdre comme Sergio Perez.
- être plutôt conservateur au risque de perdre du rythme et donc des places.

Samedi, la chance a payé aux audacieux. Alonso et Räikkönen chaussés en pneus rouges ont réussi à gagner des positions. Max Verstappen a tout donné pour récupérer la première place.

Dans tous les cas nous avons vécu une course dynamique, avec des dépassements, du suspens et de l'audace.

Charles Leclerc confiait au micro de Canal + qu'il est plus épuisé après un sprint de ce genre qu'après la course du dimanche tout en gestion.

Charles Leclerc opportuniste et conquérant

Elu pilote du jour par les fans, le pilote monégasque mérite ce titre honorifique. Il a réalisé la course parfaite.

Dès le départ, il grille magistralement la politesse à Valtteri Bottas pour s'emparer de la troisième place. Puis se contente de suivre la bataille Hamilton/Verstappen. Bien lui en a pris, car à Copse il s'empare sans hésiter du commandement.

En première partie de course, rien n'est venu troubler son calme en tête de course lorsqu'il a fallu contenir un Lewis Hamilton en quête de succès. Pas même ses coupures moteurs régulières qu'il a su gérer à la perfection avec l'aide de son ingénieur.

Leader jusqu'à deux tours du drapeau à damier, Charles Leclerc doit se contenter d'une seconde place, quasi synonyme de victoire.

Son auto était clairement moins rapide que la Mercedes, surtout en gomme dure. Il a su cueillir une très belle deuxième place de manière intelligente. De gros points pris pour la Scuderia.

Lewis Hamilton intraitable chez lui

Vainqueur à 6 reprises sur les 7 dernières éditions, Lewis Hamilton a une nouvelle fois prouvé qu'il est imbattable à domicilie. Un grand huit, pour une course difficile et à la clé une huitième victoire à Silverstone depuis son début de carrière en 2007.

Cette année, il n'a pas forcement la monoplace la plus rapide du plateau, mais il a pour lui sa hargne, sa maitrise et sa gestion de l'effort.

Malgré un début de course qui aurait pu se révéler catastrophique pour sa monoplace (merci le drapeau rouge). Et en dépit d'une pénalité de 10 secondes, infligée car jugé coupable de l'accident avec Max Verstappen, Lewis Hamilton a su rebondir et attendre son heure pour l'emporter.

Hamilton est resté fidèle à lui même. En fin de course il a su puiser dans ses ressource mentales et physiques pour reprendre de main de maître la tête de la course.

Bien porté par un public survolté tout acquis à sa cause, il remporte ici une superbe victoire.
Partager

Grand Prix de Grande-Bretagne

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top