Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Szafnauer (Aston Martin) comprend la colère des spectateurs du GP de Belgique

F1. Otmar Szafnauer comprend la frustration des spectateurs du Grand Prix de Belgique. Il admet toutefois que la F1 ne pouvait rien faire face à la météo. Il espérait un meilleur résultat pour ses pilotes après un week-end intéressant.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Les fans peuvent compter sur le soutien des pilotes et des écuries
© Aston Martin / Les fans peuvent compter sur le soutien des pilotes et des écuries

Pendant que les commissaires sportifs cherchaient désespérément une fenêtre pour lancer le départ du Grand Prix de Belgique, les spectateurs ont attendu plus de trois heures sous la pluie avant de voir les pilotes réalisaient deux tours derrière une voiture de sécurité.

Les fans sont montés au créneau au lendemain de ce fiasco signant même une pétition pour faire réagir la F1. Alors que Lewis Hamilton demandait après la course que les fans soient remboursés, Otmar Szafnauer, le directeur de l'écurie Aston Martin, comprend leur colère, mais précise que la F1 ne pouvait rien faire contre la météo capricieuse.

« Je serais compréhensif. Ce n'est pas à moi de le dire, mais les spectateurs sont venus voir une course automobile, et nous n'avons pas tout à fait produit cela. Ce n'est pas de notre faute, nous ne pouvons pas contrôler la météo. »

Alors que les fans attendaient sous un déluge, les commissaires sportifs ont tout tenté pour démarrer la course. Pourtant, les radars météos n'annonçaient pas un retour à la normale. Szafnauer compare la situation à celle de 1998 avec l'accident entre Michael Schumacher et David Coulthard.

« Ils ont tout fait pour rendre cette course possible, mais ce n'était pas une course faisable. La visibilité n'était pas assez bonne à l'arrière. Et nous avons vu des conditions similaires en 1998. Il y a eu un énorme accident entre Schumacher et Coulthard. Cette course s'est déroulée, mais la visibilité était si mauvaise qu'ils se sont croisés à grande vitesse. C'était donc la bonne décision à prendre. »

La F1 vient de réagir par le biais d'un communiqué qu'elle travaillait avec le promoteur du GP de Belgique pour trouver des options pour les détendeurs de billets.

Szafnauer frustré que la course n'ait pas eu lieu

Aston Martin réalisait un bon week-end sur le circuit de Spa-Francorchamps. Après une bonne séance de qualification, Sebastian Vettel partait cinquième à la course. Il terminera à la même position pour les raisons que nous connaissons. Le directeur de l'écurie pense que le quadruple champion du monde pouvait grimper à la troisième place si la course s'était tenue.

« Nous avions une très bonne voiture et malheureusement, nous n'avons pas eu l'occasion de la montrer. Je pense que même Lance en partant d'où il a commencé aurait marqué des points et Vettel aurait eu une bonne chance de monter sur le podium. C'est difficile à prédire. »

L'écurie anglaise est toujours à la traîne face à ses concurrents. Actuellement septième avec ses 53 points derrière Alpha Tauri, Vettel et Stroll devront redoubler d'efforts pour obtenir de précieux points durant le reste de la saison.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Grand Prix de Belgique

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut