Grand Prix des Pays-Bas - Le Top / Flop de la rédaction

La Formule 1 se rendait ce week-end à Zandvoort pour le compte de la 13ème manche du Championnat du monde. Voici le Top / Flop de la rédaction du Grand Prix des Pays-Bas remporté par le local de l'épreuve, Max Verstappen.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Verstappen triomphe devant ses supporters en furie
© Red Bull / Verstappen triomphe devant ses supporters en furie

Le TOP 3 :



1. Verstappen met le feu sur la piste... et en tribune !



Verstappen était en mode Mad Max et rien ne pouvait l'arrêter. Courant pour la première fois de sa carrière en F1 à domicile, le Néerlandais avait à coeur de bien faire devant les siens et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne s'est pas raté !

Malgré un problème de DRS en qualification, le pilote Red Bull parvient à arracher la pole position face à son rival Lewis Hamilton, ce qui va s'avérer décisif.

Prenant un excellent envol, Max conserve l'avantage acquis la veille et gère sa course de manière tranquille malgré les tentatives de déstabilisation du clan Mercedes. Verstappen empoche ainsi sa 17ème victoire en carrière et reprend les rênes du championnat du monde à Hamilton.

Le duel se poursuit pour notre plus grand plaisir !

Soulignons également l'ambiance de folie sur place par les supporters néerlandais qui nous aurons régalés même à travers nos écrans de télévisions. Une ambiance comme celle-ci, on en redemande !

2. Un Gasly de gala comme "Best of the rest"



L'autre pilote qui a largement impressionné ce week-end est une fois de plus notre Pierre Gasly national. Au volant de sa modeste Alpha Tauri, le Français n'en finit plus de faire des merveilles et sa performance à Zandvoort a été impeccable.

Auteur du quatrième temps des qualifications, devancé uniquement par Verstappen et les deux Mercedes, le Normand a tenu sa position en course en étant isolé du reste du peloton après avoir repoussé les assauts de Charles Leclerc durant les premiers tours de course.

Sa prestation permet à Alpha Tauri de rester au contact d'Alpine et de prendre ses distances avec Aston Martin dans la lutte à la 5ème place. De plus, la façon dont il domine son coéquipier Yuki Tsunoda est absolument remarquable et prouve qu'il tire la quintessence de son matériel.

De quoi arriver à Monza, terre de sa première victoire en Formule 1 l'an passé, dans des conditions plus qu'optimales !

3. Un départ canon et une fin de course haletante : Fernando Alonso est bel et bien de retour



Si quelques irréductibles pouvaient encore douter de son retour au plus haut niveau, Fernando Alonso a encore fait étalage de son talent ce week-end et fait taire ses détracteurs.

Qualifié au 9ème rang derrière son coéquipier Estéban Ocon, l'Espagnol a pris un magnifique envol pour se porter à hauteur du Français dans une lutte très musclée.

Deux virages plus loin, il s'offre le scalp d'Ocon et de Giovinazzi en exploitant au mieux les bankings de Zandvoort et est même à deux doigts de se payer la Ferrari de Sainz mais une touchette avec son homologue calmera les ardeurs du pilote Alpine.

Mais au prix d'une stratégie payante, le double champion du monde va rattraper son compatriote et le doubler dans les derniers tours de course pour finir à une superbe 6ème place !

Plus de doute possible : le Taureau des Asturies est de retour plus affamé que jamais !

Le FLOP 3 :



1. Les dépassements portés disparus à Zandvoort



Si le tracé de Zandvoort est absolument magnifique à regarder, notamment dans l'exercice du tour chronométré, il est important de souligner l'absence cruel de spectacle en piste et notamment de dépassements.

Hormis Sergio Pérez, parti des stands avec sa Red Bull et auteur d'une impressionnante remontée, les dépassements ont été presque inexistants à compter du 3ème tour de course.

Une problématique assez importante tant la F1 œuvre depuis des années pour améliorer le spectacle en piste.

Quoi qu'il en soit Zandvoort aura droit à une seconde chance l'année prochaine avec la nouvelle règlementation qui devrait permettre aux monoplaces de mieux se suivre. Mais cette fois-ci, il n'y aura plus le droit à l'erreur !

2. La stratégie incompréhensible de Mercedes



D'ordinaire roi de l'exercice, Mercedes a cette fois-ci complètement faillit sur le plan stratégique au cours de ce Grand Prix des Pays-Bas. Malgré la pole de Verstappen, Mercedes avait sur le papier l'avantage stratégique de posséder, une fois n'est pas coutume, ses deux monoplaces aux avant-postes alors que la Red Bull de Pérez était à nouveau loin du compte.

Mais malheureusement, l'écurie à l'Etoile était trop gourmande en pneumatiques pour suivre sur la distance un Max Verstappen des grands jours. Etant conscient de l'impossibilité de dépasser sur la piste, Mercedes a tenté de faire vaciller leur confrère autrichien par la stratégie en tentant l'undercut très tôt dans la course.

Cependant, un souci à l'avant droit a retardé Hamilton à son box et la tentative s'est avérée infructueuse. Laissant Bottas en piste pour gêner le Néerlandais et permettre au champion Britannique de se rapprocher, Mercedes n'a une nouvelle fois pas réussi son coup, Verstappen se mettant à l'abri du DRS d'Hamilton et passant facilement le Finlandais.

Dans une tentative presque désespérée, les hommes de Toto Wolff ont rappelé très tôt Hamilton aux stands pour tenter à nouveau de passer Verstappen. Mais, le Britannique ressorti dans le trafic a perdu plus de temps dans la manœuvre qu'il n'en a gagné.

Le septuple champion du monde s'est d'ailleurs largement plaint de sa stratégie dans la presse.

La tension commence à se fait ressentir dans le clan allemand !

3. McLaren et Aston Martin perdent gros



Au rang des déceptions de ce Grand Prix, McLaren est clairement rentré dans le rang ce week-end et a perdu gros dans la lutte pour la troisième place face à Ferrari.

Jamais vraiment dans le coup tout au long des différentes séances, la firme britannique n'a pas réussi à faire mieux en course où Norris ne ramène que le maigre point de la 10ème place, Daniel Ricciardo lui emboîtant le pas à la 11ème position.

Si Sebastian Vettel a fait illusion ses derniers Grand Prix en surexploitant les qualités de sa monoplace, Aston Martin est redescendu très bas ce week-end à Zandvoort. Inexistantes du début à la fin, autant en qualifications qu'en course, les monoplaces vertes n'inscrivent pas la moindre unité et terminent le Grand Prix aux anonymes 12ème et 13ème place, Stroll devant Vettel.

Une opération catastrophique au vu des performances d'Alpine et Alpha Tauri ce week-end, qui porte leur débours à 31 unités de la firme italienne et 37 de l'écurie française.

Réaction très attendue et obligatoire dès Monza pour ces deux écuries !
Partager

Grand Prix des Pays-Bas

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top