Sainz : La Ferrari "n'a jamais eu de rythme ou les outils" pour gagner à Monza

Carlos Sainz reconnaît les faiblesses de la Ferrari. Au Grand Prix d'Italie, l'Espagnol avoue qu'elle n'avait pas de rythme et les outils nécessaires pour remporter la course à Monza.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Ferrari ne pouvait pas espérer grand-chose à Monza
© Ferrari / Ferrari ne pouvait pas espérer grand-chose à Monza
Alors qu'il a vu son ancienne écurie réaliser un doublé historique, Carlos Sainz s'est contenté d'une simple sixième place au Grand Prix d'Italie. Parti à la même position, l'Espagnol n'a pas réussi à progresser, même après l'accident entre Lewis Hamilton et Max Verstappen.

À l'issue de la course, le pilote Ferrari pouvait avoir des regrets. L'année dernière, sur le même circuit, Sainz avait terminé deuxième derrière Gasly. Il était alors très proche de remporter son premier Grand Prix en F1 dans sa carrière. Cette saison, la fin est différente. Sainz admet toutefois que sa voiture n'avait pas les outils pour remporter la course devant les fans de la Scuderia Ferrari.

« Nous avons toujours été là, très proches de l'opportunité, mais nous n'avons jamais eu le rythme et les outils pour nous battre. Nous avons certaines faiblesses avec la voiture que nous savons. Et à chaque fois que nous nous battions, il était très difficile de garder les autres derrière ou de les attaquer. C'est dommage, car vous voulez toujours un podium là-bas très près de vous, mais vous n'avez jamais vraiment eu la chance de vous battre pour cela. »

Pourtant, les Ferrari avaient du rythme ce week-end, mais ce n'était clairement pas suffisant pour gagner à domicile. Charles Leclerc a terminé à la quatrième position, profitant des secondes de pénalité de Sergio Perez pour se placer au pied du podium. Mais Sainz n'était pas dans un bon week-end. Durant les essais libres 2, l'Espagnol a percuté violemment le mur dans le virage Ascari, causant de nombreux dégâts sur sa voiture. Il n'a jamais su trouver une certaine confiance dans sa monoplace. Un week-end difficile pour Sainz.

« Pas vraiment. Le seul point où j'étais plus ou moins confiant était les qualifications, où la forte adhérence arrière du pneu tendre m'aidait à mieux comprendre la voiture, mais malheureusement, en course, je glissais beaucoup. L'arrière n'a jamais vraiment atteint la vitesse de pointe. Oui, c'est un week-end très difficile pour être honnête. Je dois analyser ce que je peux faire de mieux et voir si nous pouvons nous améliorer pour la prochaine course. »

Si on peut sentir l'Espagnol un peu lassé dans ses propos, Sainz peut garder le sourire. Avec sa P6 en Italie, il réalise une série de points sur sept courses consécutives. Prochaine étape, la Russie où l'écurie Ferrari espère briller.
Partager

Grand Prix d'Italie

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top