La FIA ne veut pas changer les bordures de Monza après l'accrochage Verstappen/Hamilton

Le directeur de course, Michael Masi, a déclaré que les bordures de la première chicane de Monza ne changeront pas. Ce sont aux pilotes de prendre la bonne décision.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Les bordures de Monza ne changeront pas malgré l'accrochage entre Hamilton et Verstappen
© Red Bull / Les bordures de Monza ne changeront pas malgré l'accrochage entre Hamilton et Verstappen
Si Daniel Ricciardo a remporté son premier Grand Prix depuis 2018, toutes les têtes sont tournées vers l'incident entre Max Verstappen et Lewis Hamilton à la mi-course. Monza offre plusieurs possibilités aux pilotes de prendre une alternative pour éviter des incidents. Lors du duel entre les deux pilotes, Verstappen a préféré insister au lieu de passer par les bordures. L'accrochage était alors inévitable.

Après la course, le directeur de course, Michael Masi, a déclaré que les bordures de la première chicane ont bien fonctionné et qu'il appartient au pilote de décider s'il doit persister dans un dépassement ou de risquer de les couper. Elles remplissent leur fonction de dissuasion qui empêche les pilotes de prendre le virage, mais les bordures peuvent aussi servir d'alternative en cas d'un éventuel accident.

Dans la situation de l'accident, Verstappen a insisté et n'a pas pris les bordures. Mais avec le peu d'espaces laissés par Hamilton, il ne pouvait pas éviter le choc avec la Mercedes. « Dans cette situation, je pense que la borde fonctionne assez bien dans ce coin particulier. C'était un choix du conduction. Vous pouvez conduire sur un trottoir ou aller à gauche (dans l'échappatoire, ndlr). Ce que nous avons vu à plusieurs reprises tout au long du week-end. Certains pilotes, dans des situations similaires, ont choisi d'aller vers la gauche à travers ces petites bosses », a-t-il expliqué aux médias. Masi ne prévoit toutefois pas de retirer les bordures ou de les changer.

Dans cet accident, Verstappen a été jugé majoritairement responsable et a reçu une pénalité de trois places sur la grille pour la prochaine course en Russie. Masi a expliqué que la décision a été prise après la course, car les deux voitures ont été éliminées sur place. Sinon, le Néerlandais aurait reçu une pénalité de temps, à l'instar d'Hamilton à Silverstone. Le septuple champion du monde avait alors reçu une pénalité de 10 secondes après son accrochage avec l'actuel leader au championnat. « L'une des choses sur lesquelles nous nous sommes généralement mis d'accord avec les équipes, c'est qu'une pénalité de cinq ou dix secondes est donnée pour ce genre de situation. Si les deux pilotes avaient continué la course, ils auraient eu une pénalité de temps. Ils ne pouvaient pas continuer à purger la pénalité. Donc une pénalité sur la grille, comme nous en avons convenu avec toutes les équipes, est appliquée », a indiqué le directeur de course. Plus tôt dans la course, Verstappen était même passé par les bordures pour éviter Ricciardo. Avec la pression et le retard causé par son arrêt aux stands, le Néerlandais n'a peut-être pas eu le temps de réfléchir aux conséquences.
Partager

Grand Prix d'Italie

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top