Pourquoi un pilote F1 a-t-il besoin d'un manager ?

Pourquoi un pilote a-t-il besoin d'un manager ? Chercher des sponsors ? Réserver des billets d'avion ? Négocier le montant des contrats avec le directeur d’écurie ? Pour tout cela et bien plus. Un pilote a besoin d'un manager pour construire sa carrière de manière compétente. Et si auparavant les pilotes eux-mêmes étaient heureux de négocier, alors maintenant il est d’usage de confier cette partie de leurs activités à des professionnels.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Le directeur de l'équipe Mercedes Toto Wolff est également le manager de trois pilotes actuels de Formule 1
Copyright / Le directeur de l'équipe Mercedes Toto Wolff est également le manager de trois pilotes actuels de Formule 1
En règle générale, le manager prend un jeune coureur sous son aile presque du karting et organise complètement sa carrière. De nos jours, les managers de pilotes sont des habitants à part entière du paddock comme les pilotes ou les mécaniciens. Dans la Formule 1 actuelle, il y a beaucoup, beaucoup d'argent. Et comme nous le savons tous, le transfert d'argent d'une main à l'autre en échange de bien ou de service est un marché. Le marché a besoin de spécialistes de la vente.

Le premier pilote de Formule 1 à avoir un manager personnel était Juan Manuel Fangio. L'Argentin changeait d'équipe presque chaque année et recevait beaucoup d'argent pour ses performances à l'époque. Et l'un des premiers agents professionnels n'était autre que Bernie Ecclestone. Il était impliqué dans les affaires de Stuart Lewis Evans dans les années cinquante. Par la suite, Bernie a aidé à construire une carrière pour Jochen Rindt et quelques d’autres coureurs.

Avec la commercialisation de la Formule 1, il y avait de plus en plus de managers. Mais d'une manière ou d'une autre, leur tâche est toujours restée plus commerciale que sportive. Souvenez-vous des saisons folles d'Alain Prost et d'Ayrton Senna dans l'équipe McLaren, vous vous demandez peut-être pourquoi leurs managers n'ont pas été impliqués dans l'affrontement des deux grands pilotes. Mais, tout d'abord, dans ces années-là, cela ne pouvait même pas être venu à l'esprit de personne. Et deuxièmement, ils n'avaient qu'un seul manager - Julian Jacobi. L'Écossais est à juste titre considéré comme l'un des agents les plus performants de tous les temps. En plus des deux champions du monde, Jacques Villeneuve et Juan-Pablo Montoya ont également fait appel à ses services. Et aujourd'hui, il s’occupe des affaires de Sergio Perez et comme il faut l'avouer, c'est plutôt bien. Il n'y a pas si longtemps, les médias ont publié comment Peres avait poursuivi 2,8 millions de dollars contre un ancien sponsor. La compagnie pétrolière et gazière « d'État » mexicaine a résilié le contrat de Sergio plus tôt que prévu alors qu'il concourait pour Racing Point.

<figcaptionIl est bien évident que ce n'est pas seulement grâce à son talent que Perez a pu se faire une place chez Red Bull

Il a fallu six mois à son manager Willi Weber pour faire entrer Michael Schumacher dans le cockpit de la voiture Jordan. Et après des débuts brillants, il l'a immédiatement revendu chez Benetton. Et la revente ultérieure chez Ferrari a rapporté au pilote et à son manager des bénéfices colossaux. C'est peut-être Weber qui peut être considéré comme le fondateur de la nouvelle génération de management du sport automobile. Quand le manager n'est pas seulement un conseiller financier, mais un garant de toute la carrière du pilote. En effet, par exemple, Ralf Schumacher doit encore plus à Weber qu'à Michael. La marque « Schumacher » était si rentable que c'était tout simplement un péché de ne pas mettre sur le marché un autre produit sous cette marque. Dans ces années-là, Willi Weber mentionnait si souvent que le frère cadet n'était pas moins talentueux que l'aîné que les chefs d'équipe le croyaient. Frank Williams a accepté de payer 12 millions de dollars par an à un Allemand prétendument prometteur. Dans le même temps, son partenaire de l'époque Juan-Pablo Montoya, qui était beaucoup plus rapide que Schumacher sur la piste, a été payé trois fois moins.

De nos jours, les pilotes ont souvent recours à la coopération avec leurs proches. Peut-être par crainte d'être trompé par des prestataires de services commerciaux négligents. Par exemple, le manager de Carlos Sainz, Carlos Onoro, est son cousin. Et l'équipe de Max Verstappen est dirigée par son père Jos, qui utilise avec succès la popularité de son fils dans leur pays natal, la Hollande. L'entreprise ne se limite pas à la vente de produits de marque et au sponsoring, la famille a récemment ouvert une agence de voyages et propose désormais des circuits touristiques sur les étapes du championnat du monde de Formule 1.

Mais il y a des exceptions, Sébastien Vettel en est un exemple frappant. Officiellement, l'Allemand n'a pas de manager et c’est parce qu’il a été pendant treize ans membre du programme de développement Red Bull, où Helmut Marko l'aidait souvent. Parti chez Ferrari, Vettel était au rang de quadruple champion du monde et n'avait donc pas vraiment besoin de personne pour se mettre un prix.

<figcaptionMême si Sebastian Vettel préfère rester indépendant, il compte sur Britta Roeske pour gérer ses relations avec les médias, et il fait appel à des avocats pour finaliser ses contrats

Un manager personnel est particulièrement important pour un débutant, l'ancien pilote de Formule 1 Kamui Kobayashi en parle dans la presse. Le Japonais estime que la principale faiblesse de son compatriote Yuki Tsunoda est l'absence d'un bon manager.
« Je ne suis pas inquiet. Je pense qu’il peut bien faire, mais il doit avoir un très bon manager ! Oui, il a besoin d’un manager pour les futurs contrats, car il peut avoir de bons résultats, mais il peut commettre, peut-être, des erreurs aussi. Avec les erreurs, il a besoin d’avoir quelqu’un pour bien expliquer à l’équipe. Il a besoin d’un filtre pour se gérer lui-même. »
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top