Alfa Romeo aimerait garder Räikkönen comme consultant

La formation d'Hinwil confirme vouloir poursuivre sa collaboration, d'une manière différente, avec le champion du monde 2007. L'intéressé semble moins emballé par l'idée.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Avant une possible reconversion, Räikkönen voudra quitter Alfa Romeo la tête haute au volant.
© Alfa Romeo Racing / Avant une possible reconversion, Räikkönen voudra quitter Alfa Romeo la tête haute au volant.
La carrière de Kimi Räikkönen, en tant que pilote de Formule 1, touchera à son terme à la fin de la saison 2021. Le finlandais comptera plus de 350 grands prix à son actif, un record. Mais quid d'une possible "seconde carrière" en tant que consultant à l'instar de Niki Lauda (triple champion du monde de F1) chez Ferrari et Mercedes ?

C'est en tout cas le souhait des dirigeants de chez Alfa, bien que le directeur de l'écurie, le français Frédéric Vasseur, a bien précisé qu'il ne forcerait pas le destin avec son pilote actuel. « Nous aurons le temps de discuter de ce que nous pourrons faire à l'avenir » a-t-il indiqué pour Motorsport.com. « J'aurais plus qu'envie d'avoir Kimi avec nous, quel que soit son rôle, mais je pense qu'il doit prendre son temps. J'ai vu qu'il avait déjà reçu des propositions de la part d'autres championnats ou des choses de ce genre donc il vaut mieux laisser les choses se calmer pour le moment ».

Vasseur préfère parler de tout ce que Räikkönen a apporté à l'écurie de Hinwil depuis le début de leur collaboration en 2019. « Il a été d'un immense soutien pour le développement de l'équipe, je ne parle pas de résultat au quotidien mais du développement du projet à moyen terme. Il sait parfaitement où aller chercher de la performance. De plus, concernant l'image de l'écurie, c'était un boost énorme. J'aurais adoré avoir de meilleurs résultats et en faire plus avec lui, mais c'est aussi ça la course, on en veut toujours plus. C'est comme ça mais le soutien de Kimi a été impressionnant ».

De son côté, le finlandais ne semble pas particulièrement attiré par un tel rôle, du moins dans un premier temps. « Je ne peux pas imaginer une telle chose car au fond, ce serait toujours exactement le même planning et le même besoin de voyager » a-t-il expliqué avec son pragmatisme habituel. « Dans ce cas, si je dois être là à chaque fois, je préfère continuer à piloter. Cela n'aurait aucun sens sinon. »

Iceman n'exclut, cependant, pas « un rôle à temps partiel ». Les deux parties auront en tout cas cœur à bien conclure cette saison 2021 en essayant de poursuivre la bonne dynamique entamée en Russie. Räikkönen ayant décroché une belle huitième place à Sotchi, son meilleur résultat depuis le Grand Prix du Brésil 2019 qu'il avait franchi à la quatrième position.

Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top