Grand Prix de Turquie - Daniel Ricciardo rechute

Après sa victoire à Monza et une quatrième place à Sotchi, Ricciardo est retombé dans ses travers en Turquie tandis que son équipier, Landos Norris, assure une nouvelle fois de bons points.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Durant ce week-end Turc marqué par la pluie, le pilote Mclaren a littéralement coulé.
© Mclaren / Durant ce week-end Turc marqué par la pluie, le pilote Mclaren a littéralement coulé.
Tout avait mal commencé lors des qualifications samedi. L’Australien s’est retrouvé piégé en Q1 (même Schumacher lui est passé devant) en étant crédité d’un triste seizième temps. Malgré tout, Mclaren " profita " de ce mauvais résultat pour équiper son pilote d’un nouveau bloc moteur, ce qui ne lui fit perdre que quatre places quand, dans le même temps, Hamilton en perdit dix. Pour Daniel Ricciardo, ce Grand Prix de Turquie devait être synonyme d’une course d’attaque, l’objectif étant de terminer devant la Ferrari de Carlos Sainz (qui s’élançait à ses côtés) pour permettre à l’écurie de Woking de maintenir son avance au classement des constructeurs, les deux équipes luttant pour la troisième place.

Mais alors que l’espagnol de la Scuderia remontait ses concurrents un à un (ce dernier terminera au huitième rang à seulement quatre secondes de Lando Norris), Ricciardo s’est rapidement retrouvé bloqué derrière la Williams de Georges Russell et ne trouvera jamais l’ouverture. L’Australien a donc tenté un pari en s’engouffrant dans la voie des stands dès la 21ème boucle. « Je ne veux pas utiliser le mot désespoir » disait-il après la course pour expliquer cet arrêt précoce « mais il s’agissait d’essayer quelque chose parce que ça faisait au moins dix tours que j’étais bloqué derrière Russell. J’ai vu Carlos fondre sur le trafic mais j’en étais incapable. Dès que je me retrouvais derrière quelqu’un, la voiture n’était plus maniable. Je me suis donc dit que je serais plus rapide dans l’air propre et avec de nouveaux pneus ».

Après son arrêt, Ricciardo tournait en 1'34"9 (soit six dixièmes plus vite que lorsqu'il était coincé derrière Russell) contre 1'34"6 pour son coéquipier pourtant en gommes usées, signe d'un vrai manque de rythme pour la Mclaren flanquée du numéro quatre. Daniel Ricciardo n'intégrera, finalement, jamais le top dix de toute la course et perdra sa onzième position face aux Alfa Romeo de Giovinazzi et Räikkönen dans l'avant-dernier tour.

Ferrari ayant inscrite douze points de plus que Mclaren ce week-end, l'écurie Italienne n'a plus que 7,5 points de retard sur sa rivale anglaise au championnat des constructeurs (240 points pour Mclaren contre 232,5 du côté de Ferrari). L'écurie basé à Woking aura bien besoin du retour en forme de Ricciardo pour résister à l'armée rouge en cette fin de saison.

Partager

Grand Prix de Turquie

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top