Grand Prix des Etats-Unis - Les faits marquants

Avant que le week-end de course ne démarre, MotorsInside revient sur trois faits qui ont marqué le Grand Prix des USA.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Un circuit reconnaissable immédiatement
© Williams / Un circuit reconnaissable immédiatement
Trois pistes, pour trois faits gravés dans la mémoire des fans de f1.

Un début de carrière en fanfare pour Jean Alesi



Après des débuts promoteurs en France sur sa modeste Tyrrel, le Français est confirmé au sein de la même écurie pour l'année 1990 afin d'effectuer sa première saison complète.

Le championnat débute par le Grand Prix des Etats-Unis. A cette époque, la course se déroule sur le tracé urbain de Phoenix. Cette piste atypique permet au pilote avignonnais de montrer aux yeux du monde toute l'étendue de son talent.

Qualifié quatrième, il prend un excellent départ et s'empare du commandement devant le poleman du jour, l'Autrichien Gherard Berger sur sa McLaren. Cette performance n'est pas un feu de paille. Petit à petit, il creuse l'écart avec ses poursuivants. Il est pourtant équipé de pneus durs quand ses concurrents sont chaussés de gommes tendres.

Jean Alesi tient seul en tête de course durant 25 tours. C'est à ce moment qu'Ayrton Senna remonte dans ses échappements. C'est aussi à ce moment que Jean Alesi commence a écrire son histoire...

Après s'être acharné à maintenir le meilleur rythme possible en tête de course, il s'acharne à conserver sa première place. Galvanisé par sa lutte avec un champion de la trempe de Senna, il tient tête tant qu'il peut et les deux pilotes nous offrent un spectacle inoubliable.

Même si Alesi doit s'incliner, il termine magnifique second à seulement 8 secondes d'une auto bien plus performante que sa "petite" Tyrrel.

L'édition 2007 voit l'émergence de nouveaux talents



Il s'agit de la dernière édition du Grand Prix des Etats-Unis sur le mythique Indianapolis Motor Speedway. L'édition démarre dans la confusion de l'accident de Robert Kubica au Canada. Les sentiments sont partagés entre stupéfaction, horreur et apaisement. En effet, l'accident fut violent et l'issue aurait pu être dramatique. Heureusement, le pilote polonais s'en sort bien, mais doit être remplacé par Sebastian Vettel pour la manche américaine.

Ce dernier se qualifie 7ème, et réussit a concrétiser cette belle qualification par le point de la 8ème obtenu en course. Ces débuts solides, et performants font de lui le plus jeune pilote à marquer un point au championnat du monde de F1, à l'âge de 19 ans et 11 mois.

En tête de course, c'est Lewis Hamilton qui impressionne également. Fort de sa victoire une semaine avant sur le circuit Gilles Villeneuve, il double la mise à Indianapolis et devient le premier pilote à monter sur une des marches du podium au cours des sept premières manches du championnat. Il en profite pour accroitre son avance au championnat. Pour sa première saison, il est déjà vainqueur à deux reprises, et leader d'une troupe composée de pilotes tels que Alonso, Räikkönen, Button, Massa, Fisichella, Heidfeld...

Assurément, ces deux là n'ont pas réalisé ces beaux résultats par hasard.

Fin de course polémique en 2017



Cette année là, le jeune Max Verstappen veut s'imposer comme leader chez Red Bull. Son désir est d'être LE pilote numéro de l'équipe. Sa pointe de vitesse n'est plus à démontrer. Il manque cependant de discernement en course. Certains pilotes naissent avec cette capacité d'attendre le moment opportun pour porter la bonne attaque au bon moment. Pour d'autres, cela vient avec l'expérience, ou cela ne vient jamais...

En fin de course à Austin, le jeune batave est frustré par son rôle de figurant derrière la Ferrari de Kimi Räikkönen. Il faut dire qu'il a réussi l'exploit de remonter jusqu'à la quatrième place en partant du fond de la grille.

Avec un brin d'arrogance, il tente, dans le dernier tour, le dépassement de la dernière chance. La tentative est osée mais cette audace lui permet de franchir la ligne d'arrivée en 3ème position.

La joie n'est que de courte durée dans le clan autrichien. Le caractère illicite de la manœuvre ne faisant aucun doute, Max Verstappen est pénalisé de 5 secondes pour avoir mis ses quatre roues hors de la piste. Il doit donc rendre son podium au Finlandais.

Un fait marquant bonus en 2018



Si tous les fans de Kimi Räikkönen pleurent cette année suite à l'annonce de sa retraite, ils ont tous fortement vibré lors de sa dernière victoire sur ce même tracé en 2018. Le jour même de sa conquête du titre de champion du monde en 2007.
Mais pour cet épisode l'histoire vous est narrée par Nikola dans cet article :
Partager

Grand Prix des USA

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top