Lewis Hamilton n'a rien pu faire

Deuxième sur la grille, deuxième sur le podium, malgré un meilleur envol. Lewis Hamilton a été obligé de s'incliner face à Max Verstappen et repart du Texas avec 12 points de retard au championnat.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Quand on ne peut l'emporter, il faut savoir engranger les points intermédiaires.
© Mercedes / Quand on ne peut l'emporter, il faut savoir engranger les points intermédiaires.
Pour la première fois depuis 2014, une Mercedes n'occupait pas la tête au moment de l'extinction des feux. Mais au moment de franchir le premier virage, l'histoire était respectée : Lewis Hamilton s'est glissé en tête, grâce à un meilleur envol et a résisté à la manœuvre de Max Verstappen, tant en ligne droite qu'à la sortie du premier virage.

Pendant tout le premier relais, le septuple champion du monde n'est pas parvenu à décrocher son rival pour le titre puisque ce dernier est très longtemps resté dans la bulle DRS. Cependant, une nouvelle fois, la vitesse de pointe de la Mercedes a permis à son pilote de conserver sans mal la tête.

Cependant, il fit le choix de ne pas suivre immédiatement Max Verstappen quand il s'est arrêté aux stands mais bien de prolonger son relais de trois tours. Lorsqu'il reprit la piste après son arrêt, il pointait à six secondes de la tête. Il fut alors en mesure de refaire son retard au fur et à mesure. C'est alors que le Batave de Red Bull plongea de nouveau dans la voie des stands.

Lewis Hamilton a alors tenté une nouvelle fois de prolonger au maximum son relais, stratégie dont il est passé maitre ces dernières saisons. Red Bull tenta de le déstabiliser en effectuant rapidement le second arrêt de Sergio Perez mais le Mexicain était trop loin pour avoir finalement un impact sur le cour de la course.

Une fois monté de son second train de durs, il donna tout ce qu'il avait pour remonter sur la tête. Initialement, son muret des stands lui a pronostiqué une tentative à trois tours de la fin. Néanmoins, entre la théorie et la pratique, il fallut constater que l'air sale créé par la Red Bull empêchait de revenir dans la zone des grands "S" du début de course, ce qui ne permettait pas d'être dans la zone DRS.

Beau joueur, le #44 devait s'avouer vaincu : « Tout d'abord, félicitations à Max ! J'ai tout donné mais je ne pouvais pas faire beaucoup mieux. » Sa seule consolation fut de signer le meilleur tour en course, ce qui lui a permis de ne concéder que six points sur Max Verstappen et n'avoir "que" 12 points de retard.
Partager

Grand Prix des USA

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top