Grand Prix des Etats-Unis - Alfa Romeo rentre de nouveau bredouille

Un très bon départ, des dépassements autoritaires et un bon rythme de course n'auront pas suffit à Kimi Räikkönen pour marquer quelques points pour son dernier Grand Prix des Etats-Unis. Du côté de Giovinazzi, c'est son manque de rythme en course qui l'a pénalisé.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Giovinazzi arrivant dans la ligne droite du circuit des amériques à Austin, Texas.
© Alfa Romeo Racing / Giovinazzi arrivant dans la ligne droite du circuit des amériques à Austin, Texas.
Eliminé en Q1 pour la neuvième fois cette saison (Räikkönen n'ayant signé que le 18ème temps), le pilote Alfa Romeo pris finalement le départ, du Grand Prix des Etats-Unis, depuis la quinzième position suite à des pénalités touchant certains pilotes placés plus haut sur la grille. Un excellent envol (presque une copie conforme de son départ sur ce même circuit deux ans plus tôt) couplé d'un dépassement de vieux briscard sur Esteban Ocon (toujours dans le premier tour) le positionne rapidement au 12ème rang.

Après son premier arrêt, Räikkönen avale Alonso (en y laissant quelques débris au passage), Giovinazzi et Stroll. Le Finlandais manque même une grosse occasion de prendre la neuvième place au jeune Yuki Tsunoda. Malheureusement pour Räikkönen, un tête-à-queue en toute fin d'épreuve a fini par ruiner ses espoirs de points. « J'ai eu des dégâts sur le fond plat suite à un contact avec l'Alpine d'Alonso » a-t-il déclaré au micro de Sky Sports F1. « Le comportement de la voiture n'a pas vraiment changé, ce n'était pas mauvais mais les pneus arrière se sont dégradés plus vite. J'ai fait ce que j'ai pu mais à la fin je n'avais plus de pneus arrière et j'ai perdu le contrôle de la voiture. C'est dommage car en première partie de course la voiture était plutôt bonne mais au final on n’en tire rien, ce n'est pas vraiment des autres fois. »

Giovinazzi qui termine à la porte des points, en onzième position, a également souffert avec ses pneus. « J'ai eu de belles batailles, notamment avec Fernando, mais j'ai eu beaucoup de mal avec tous mes trains de pneus, il n'y a qu'à la fin où le rythme était vraiment bons mais Sebastian (Vettel) m'a rattrapé avec ses pneus neufs. Encore une fois, on n'a pas été assez rapides pour marquer des points mais on en est pas loin ».

Alfa Roméo n'a plus que cinq Grand Prix pour tenter de combler l'écart de seize points qui la sépare de Williams au championnat du monde des constructeurs.
Partager

Grand Prix des USA

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top